Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

Pour les vacances de Noël, deux héros de bande-dessinées passent outre les cases pour nous offrir de bons moments en famille. D’un côté le frenchie Astérix – le Secret de la Potion Magique d’Alexandre Astier, de l’autre côté la variation de Spider-Man : New Generation. Qui sera le gagnant ? Verdict !

A ma gauche, Astérix – le Secret de la Potion Magique. Le second volet des aventures gauloises d’Alexandre Astier et Louis Clichy qui, après leur adaptation réussie et à succès du Domaine des Dieux remettent le couvert.

A ma droite, Spider-Man : New Generation, nouvelle tentative de Sony pour exploiter Spider-Man en solo après la débâcle de Amazing Spider-Man 2, l’obligation de partager Peter Parker/Tom Holland avec le Marvel Cinematic Universe et la catastrophe artistique (mais étrange succès au box office) Venom, imposant un nouveau héros au format animation.

Les deux films d’animation ont en commun de sortir des cases de bandes-dessinées, mais aussi de montrer un passage de relais à une nouvelle génération. Qui sera le vainqueur de ce match animé de fin d’année ?

L’originalité de l’histoire

Après avoir réalisé une adaptation avec succès, Alexandre Astier et Louis Clichy nous embarquent cette fois dans une aventure inédite dont le personnage central est Panoramix. Le druide va parcourir la Gaule pour trouver un successeur, laissant le village sans potion magique, alors qu’un ancien druide concurrent va refaire parler de lui. Si l’histoire est en effet inédite et reste bien écrite pour nous emporter, ont sent tout de même qu’elle est directement influencée par certains albums (le conseil des druides, le vilain druide concurrent, …), même si cette influence est très bien digérée avec d’agréables surprises.

Peter Parker est mort et un nouveau personnage prend sa place : Miles Morales. Oui, Sony ose mettre en scène la version alternative hispano-afro-américaine de Spider-Man et mêle cela avec une intrigue qui entrecroise famille, menace du Caïd, des méchants inédits, des dimensions parallèles et donc des version alternatives hautes en couleur de Spidey. Même si cela s’inspire de certains arcs de Spidey, le tout a le mérite d’offrir une bourrasque de fraîcheur bienvenue à Spider-Man. Oui, les créateurs de la Grande Aventure Lego (ici producteurs) sont bien passés par là.

Gagnant : Spider-man New Generation qui pour le coup va vraiment dans le jamais vu pour un Spider-Man sur grand écran mais aussi dans les films de super-héros !

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

Le graphisme

Astérix reste fidèle à lui-même. Dans la lignée du Domaine des Dieux, il s’agit du même graphisme 3D, clair, rondouillet, très plaisant. Une production dans la lignée de l’esprit graphique de la BD française qui correspond bien aux personnage et à ce que l’on attend pour l’histoire, avec une animation de qualité et bien rythmée.

De son côté, Spider-Man dynamite les pages du comics dans un style graphique qui mêle 2D et 3D, qui reprend les points de trame des comics de manière très adroite pour un style unique. Plus que ça même, il s’amuse aussi à incorporer du style manga ou cartoon autour de certains personnages, à offrir des looks originaux aux bad guys que l’on connaissait trop. C’est un étonnement à chaque instant jusqu’au feu d’artifice final où un nexus de réalité ose nous halluciner.

Gagnant : Spider-Man New Generation pour son audace qui ne faiblit pas !

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

L’esprit de la BD

Comme pour le Domaine des Dieux, ce nouveau Astérix reste vraiment fidèle à l’esprit de la BD de Goscinny et Uderzo. Tout est là, les romains, les pirates, des druides un peu bêtes, le caractère colérique d’Astérix, la sagesse de Panoramix, la ligne claire. Et les dialogues d’Alexandre Astier qui épousent si bien l’esprit des créateurs de la BD. Oui, même si Panoramix est cette fois le héros, on est vraiment dans la lignée des bons albums des gaulois.

Pendant ce temps, les créateurs de Spider-Man New Generation dynamitent complètement l’histoire de leur super-héros en tuant d’emblée Peter Parker mais en installant tout de même avec ses doubles d’univers parallèles une surprenante histoire de passation de pouvoirs et de responsabilités pour Miles Morales. D’une certaine manière, l’esprit est toujours là mais amené avec une modernité folle.

Gagnant : Astérix Le Secret de la Potion Magique. Car pour le coup, même si cela atténue l’effet de surprise, il reste très clairement fidèle à l’esprit de la BD et les enfants comme leurs parents pourront s’y retrouver. Alors que la nouvelle incarnation de Spider-Man pourrait légèrement déboussoler ceux qui voulaient voir ce bon vieux Peter Parker.

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

L’humour

Alexandre Astier sur les dialogues et situations d’Astérix, ça marchait très bien sur le Domaine des Dieux. Et ici, il fait encore mouche à chaque fois ! Personnages blasés aux répliques tordantes, tout est bien là.

Spider-Man ne démérite pas avec ses répliques fidèles à l’esprit du tisseur et les incarnations Spider-Man Noir et Spider-Cochon qui viennent faire un tour, son jeune héros maladroit et directement attachant, … oui, ça marche et on sourit volontiers.

Gagnant : Astérix – Le Secret de la Potion Magique. Jusque parce que … Alexandre Astier.

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

L’émotion

On ne peut pas dire que les histoires d’Astérix aient souvent cherché l’émotion. Ici ce n’est toujours pas le cas et même si il y a un petit attachement de Panoramix avec une petite élève surdouée, cette relation grand-père – petite-fille ne prend jamais le dessus sur l’intrigue et reste très léger.

La Mort de Peter Parker, la vie désastreuse d’un autre Peter, la relation de Miles Morales avec son père et son oncle, même la petite histoire de Peni Parker. Question drama, il y a de quoi faire dans l’histoire de Spider-Man New Generation. Et en plus c’est bien amené, écrit sans lourdeur pour que le message et l’émotion sincère passe, même après un déluge d’innovation graphique.

Gagnant : Spider-Man New Generation qui a de quoi serrer le petit cœur de tout fan.

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man

Verdict final

Même si le nouvel Astérix est bien mené par Alexandre Astier, nous offrant un bon film familial et de nombreux rires, force est de reconnaître que l’audace narrative et graphique de Spider-Man emporte tout sur son passage. Ce New Generation nous offre le meilleur Spidey depuis le 2e volet de Sam Raimi. Et surtout, c’est un véritable tourbillon créatif qui a de quoi ravir à la fois les fans de super-héros, le public familial, les ados et les plus exigeants cinéphiles. Du pur bonheur.

Le match ciné : Astérix vs Spider-Man


wallpaper-1019588
First Man - Le premier homme sur la Lune
wallpaper-1019588
Solo – A Star Wars story, critique
wallpaper-1019588
Masterclass Aaron Sorkin
wallpaper-1019588
Comment choisir son/sa co-auteur(e)?
wallpaper-1019588
Dragon Ball Super : Broly
wallpaper-1019588
[trailer] dicaprio, coup de mou et bruce lee pour tarantino !
wallpaper-1019588
Nouvelles affiches chinoise et US pour Shazam de David F. Sandberg
wallpaper-1019588
Affiches personnages US pour John Wick Parabellum de Chad Stahelski