La jetée

La jetéeCourt et figé
Chris Marker jouit d’une aura formidable avec ce film qui n’est pourtant :-   qu’une énième boucle temporelle signifiant que vous ne devez pas oublier votre passé pour construire l’avenir ;-   qu’un roman photo superbement mis en image et bien monté, mais pas un film, plutôt une BD ;-   qu’un texte bien écrit mais une voix off pour l’ânonner.J’ai beaucoup de mal à voir le chef d’œuvre inspiré de bien loin par « Vertigo » de Hitchcock. La parabole sur la notion de temps autour d’une souche d’arbre multi centenaire prend tellement plus de sens et génère tellement plus d’émotion chez Hitchcock. Les cinéphiles puristes vont bondir, mais « L’armée des 12 singes » d’un Terry Gillian inspiré par « La jetée » résonne plus fort encore ; même si la poésie est moins présente.D’un autre côté en 28’, Marker parvient à aller à l’essentiel et ce film se doit d’être vu en complément du Gillian.
Sorti en 1962
Ma note: 10/20

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : La Malédiction de la Dame Blanche
wallpaper-1019588
[AVIS] Invasion, film d’aliens perturbant et très simpliste !
wallpaper-1019588
Menteur, Menteur
wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Nouveau trailer pour 21 Bridges de Brian Kirk
wallpaper-1019588
Ciné au Rize été 2019
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Roads
wallpaper-1019588
Affiche VF finale pour Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino