Darkest Minds : Rébellion (2018) de Jennifer Yuh Nelson

On a sans doute pensé un peu vite que les adaptations littéraires à la mode SF Teen-movie dystopique comme les sagas "Hunger Games", "Divergente" et autre "Le Labyrinthe" était heureusement en voie de disparition... Mais c'était sans compter sur le nouveau projet de deux producteurs qui ont le vent en poupe, Shawn Levy réalisateur de "La Nuit au Musée" (2006) et (2011) qui s'intéresse de plus en plus à la Science-Fiction en tant que producteur avec la série TV "Strangers Things" (2016-...) et les films "Voisins du Troisième Type" (2012) de Akiva Shaffer et surtout "Premier Contact" (2016) de Denis Villeneuve qu'il co-produit avec son collègue Dan Levine... Les deux hommes ont acquis les droits du roman "The Darknest Minds" (2012) de Alexandra Bracken (déjà suivi de 4 tomes) et ont choisi comme réalisatrice Jennifer Yuh Nelson qui réalise là son premier film en prise de vue réelle. En effet, la cinéaste est d'abord une spécialiste de l'animation, entre autres en signant les films "Kung-Fu Panda 2 et 3" (2011-2016). Les producteurs justifient leur choix par le fait qu'il s'agit d'une quête menée par une jeune femme et qu'il fallait donc la vision d'une femme pour capter l'essence même de cette aventure.

Darkest Minds : Rébellion (2018) de Jennifer Yuh Nelson

Mais ce n'est pas sur ce poste que les producteurs prennent le plus de risque, mais plutôt au niveau du casting avec aucune star au générique. Les plus connues sont la pop star Mandy Moore et Gwendoline Christie connue pour son rôle dans la série TV "Games of Throne". Mais le premier rôle revient à la jeune Amandla Stenberg qui a été révélée dans "Colombiana" (2011) de Olivier Megaton où elle était Zoé Saldana jeune et dans "Hunger Games" (2012) de Gary Ross. On est donc dans un futur proche où une épidémie mystérieuse tue les enfants, ceux qui survivent sont dotés de super pouvoirs ce qui ne plait pas forcément aux adultes qui ont peur de cette anomalie. Le titre annonce d'ores et déjà les suites, tandis que l'originalité de l'histoire est faussée d'entrée. En effet, prenez n'importe quel teen-movie dystopique sus-nommés et mixez avec "X-Men" et vous avez votre film. Ni plus ni moins... Outre cette ligne directrice on a donc tout le panel habituel, une jeune héroïne courageuse et loyale, une bande d'amis avec la petite mignonne, le belâtre amouraché, le grand méchant... etc...

Darkest Minds : Rébellion (2018) de Jennifer Yuh Nelson

Dès le début on sait pourtant bien que cette saga n'inventera rien de nouveau, les différents pouvoirs démarqués par des couleurs est une façon particulièrement primaire de faire croire le contraire. Cousu de fil blanc avec des personnages bien piochés dans le cahier des charges le film suit parfaitement la recette. Mais heureusement, comme toute recette certaine font leur preuve et quelques détails permettent au film de rester un divertissement honnête voir efficace. Jennifer Yuh Nelson signe un film plaisant grâce à des personnages caricaturaux à la base mais qui restent attachants et, surtout, qui offrent des scènes d'action solides avec des effets spéciaux tout à fait réussis. Pas de naufrage donc, juste une histoire qu'on a l'impression d'avoir déjà vu. Une recette qui fait ses preuves à chaque fois mais pourtant le box-office semble bel et bien s'essouffler pour ce sous-genre...

Note :

Darkest Minds Rébellion (2018) Jennifer Nelson

wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Killing
wallpaper-1019588
Le Testament Caché (2016) de Jim Sheridan
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Okko et les Fantômes
wallpaper-1019588
Godzilla II - Roi des Monstres : nouveau trailer et poster !
wallpaper-1019588
Sonic : le film ! Premier poster !
wallpaper-1019588
Vers un remake US de Woman At War signé Jodie Foster ?
wallpaper-1019588
Nouvelle bande annonce VF pour Godzilla 2 - Roi des Monstres de Michael Dougherty