Détective Dee : la légende des Rois Célestes (2018) de Tsui Hark

Après "Mission Impossible Fallout" (2018) de Christopher McQuarrie voici donc le second blockbuster qu'il faut voir cet été !... Après "Détective Dee : le Mystère de la Flamme Fantôme" (2011) suivi du prequel "Détective Dee : la Légende du Dragon des Mers" (2014) le réalisateur hong-kongais Tsui Hark fait revenir le célèbre détective de la dysnatie Tang (période faste, de paix et de prospérité au 7ème siècle) pour une nouvelle enquête. Rappelons que le Détective Dee est inspiré d'une figure authentique Di Renjie (tout savoir ICI !)... Pour cette nouvelle aventure Tsui Hark collabore une nouvelle fois avec le scénariste Chia-Lu Chang qui signe ainsi les trois opus de la saga. Idem au casting on retrouve l'actrice en impératrice Wu Zetian, seule a être présente dans les trois épisodes puisque l'acteur Mark Chao incarne Dee après avoir remplacé Andy Lau à partir du 2nd film. A leurs côtés on notera les rôles majeurs joués par Feng Shaofeng et la belle Ma Sichun.

Détective Dee : la légende des Rois Célestes (2018) de Tsui Hark

Précisons que, s'il s'agit d'une suite des aventures du Détective Dee le film n'est pas une suite directe aux autres films et peut donc se voir indépendamment des précédents... Alors que tout semble aller pour le mieux dans l'empire Tang, l'empereur qui a associé son épouse Wu Zetian à la gouvernance, offre une arme magique au Détective Dee pour ses loyaux services mais il s'avère vite que le cadeau aiguise l'appétit d'un ennemi mystérieux... Détective Dee est un Sherlock Holmes de la Chine moyenageuse, l'univers est une Chine d'Heroic-Fantasy avec magie, sorcellerie, monstres, intrigues de cour teintés de légendes et de mythes. La grande réussite du film réside dans le fait que, cette fois, Tsui Hark amène les effets spéciaux à des normes inédites et flamboyantes qui rivalisent sans soucis avec les blockbusters hollywoodiens. Ses effets visuels associés à une fluidité de tous les instants font que ce film est un éblouissement pour les yeux, un divertissement explosif qui offre également en prime une 3D digne des meilleures productions hollywoodiennes. L'intrigue est plus alambiquée que les précédents mais reste parfaitement lisible. Les personnages sont intéressants avec une importance non négligeable des soldats de Dee qui ne sont pas là de simples faire-valoir. Par contre un mettra un gros bémol au personnage de Yushi (Feng Shaofeng), agaçant au surjeu outrancier qui passe du bras droit guerrier au bêta amouraché sans doute caution humoristique mais qui ne fonctionne pas du tout.

Détective Dee : la légende des Rois Célestes (2018) de Tsui Hark

Le "bestiaire" est impressionnant, du dragon doré au gorille des neiges en passant par des sorciers de toutes sortes... Ce qui n'empêche pas quelques maladresses comme le gorille géant qui ne casse jamais rien et n'égratigne même pas une tuile de toit ! Tsui Hark fait preuve d'une maitrise inouïe et offre un mixte des genres savoureux entre policier, fantastique, Wu Xia Pian et film historique. Des décors grandioses aux costumes, des scènes d'action virevoltantes et un rythme soutenu font de ce film le meilleur des trois (un cas rare !). Son récent et médiocre "La Bataille de la Montagne du Tigre" (2015) semble avoir eu des effets bénéfiques sur le cinéaste. Le cinéaste est loin d'être régulier qualitativement parlant mais avec "Il était une fois en Chine" (1991) et "Time and Tide" (2001) il signe là un de ses meilleurs films.

Note :

Détective légende Rois Célestes (2018) Tsui HarkDétective légende Rois Célestes (2018) Tsui HarkDétective légende Rois Célestes (2018) Tsui Hark

wallpaper-1019588
Call me by your name
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF et VOST pour Creed 2 de Steven Caple Jr
wallpaper-1019588
[CONCOURS] : Gagnez vos places pour aller le film Une Femme Heureuse !
wallpaper-1019588
[AVIS] Invasion, film d’aliens perturbant et très simpliste !
wallpaper-1019588
Compte rendu de la table ronde sur le montage du 10 novembre 2018
wallpaper-1019588
Plotto : méthode de suggestions d’intrigue
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Pig
wallpaper-1019588
De Kidding à Dix pour Cent, les séries de l’automne