Skyscraper de Rawson Marshall Thurber

Dwayne Johnson : l’homme, la machine.

SkyscraperAvant, on avait Chuck Norris, le mec qui savait tout faire, rien ne lui résistait. Et la nouvelle génération d’homme d’action a pris sa place et je pense – même si je sais qu’il ne sera jamais remplacé dans vos petits cœurs – qu’on peut déclarer Dwayne Johnson comme successeur. Si vous n’êtes toujours pas convaincus par les San Andreas, Fast and Furious et autres Jumanji, Rampage, etc, etc., Skyscraper envolera ce léger doute résiduel.

Déjà, on ne va pas voir Skyscraper avec ses neurones, on les laisse aux vestiaires (comment ça c’est la coupe du monde ? Ah bon ?!) et on y va pour se détendre, entre potos. Ni plus, ni moins. Vous pensiez que Dwayne Johnson avait des limites ? Je reformule : vous pensiez que la limite s’appliquait à Dwayne Johnson ? Que le ridicule pouvait atteindre Dwayne Johnson ? Rien ne repousse Dwayne, pas même Dwayne lui-même ! Sky is the limit ? (*le ciel est la limite ?) Pensez-vous ! Il est over the rainbow Dwayne !

Skyscraper, grossomodo, c’est un immeuble hyyyyyyper haut, hyyyyyyper haute technologie, avec une sécurité tellement pointue que forcément, c’est écrit en gros : bienvenue aux emmerdes ! Par chance, Dieu merci il était là, Dwayne habite l’immeuble. Si si ! Seulement, il n’est pas au meilleur de sa forme : blessé par le passé, il lui manque une jambe remplacée par une prothèse. Eh oui ! Chacun sa croix ! Tu penses que ça va le stopper pour sauver sa famille ? Vous irez voir ça dans ce superbe film d’action qu’est Skyscraper.

Vous avez l’impression que je vous ai tout raconté ? Il n’y a qu’à voir la bande-annonce et il n’y a pas besoin d’avoir un bac plus 10 pour savoir ce qu’il va se passer. Skyscraper fait partie de ces films un peu coupable, ces nanards assumés qu’on aime bien regarder sans trop l’avouer. Le film ne restera pas dans les annales cinématographiques, j’allais dire qu’il sera vite oublié, mais à la vue de certaines séquences tellement énormes qu’elles en sont presque ridicules, il sera difficile de les oublier. Et puis c’est un tel n’importe quoi que ça en est drôle.

Si la chaleur insupportable accable votre cerveau cet été, allez le rafraîchir devant Skyscraper !

Sortie en salles le 11 Juillet 2018.


wallpaper-1019588
[Cannes 2018] “Un couteau dans le coeur” de Yann Gonzalez
wallpaper-1019588
Comment choisir son/sa co-auteur(e)?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mon Mon Mon Monsters (Étrange Festival 2017)
wallpaper-1019588
[ 1 CINÉPHILE = 1 FILM CULTE] : Thelma et Louise
wallpaper-1019588
Premières affiches US et VF pour Aquaman de James Wan
wallpaper-1019588
Le voleur de bicyclette
wallpaper-1019588
La Fiancée de Frankenstein (1935) de James Whale
wallpaper-1019588
Podcast – ça c’est culte : Buffy