Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Sortie vendredi dernier sur Netflix, la 3e et dernière partie de la saga animée de Guillermo, Chasseurs de Trolls, aura comblé toutes nos attentes. L’occasion de revenir sur cette histoire épique, pour petits et grands !

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finaleOn avait déjà eu l’occasion d’en parler lors de la sortie des deux premières parties. Mais maintenant que nous avons eu la fin de la série sur Netflix, nous pouvons donc nous y attarder plus en longueurs. Car après tout, Chasseurs de Trolls (Trollhunters en vo) le mérite bien. Il faut dire qu’en tant que fan de Guillermo Del Toro, on ne va pas se priver.

Sur 52 épisodes, nous avons donc l’histoire d’un jeune lycéen, Jimmy Dulac, qui découvre une amulette magique et devient alors malgré lui le « chasseur de trolls », celui qui va défendre les humains d’Arcadia et les trolls qui vivent sous la ville, contre les forces du mal, dont le redoutable Gunmar ! Récit initiatique par excellence, il sera donc aidé dans sa quête par ses amis de classe (la love interest Claire et son best friend Toby) mais aussi par les trolls qu’il va apprendre à connaitre, tout en essayant de cacher tout cela aux adultes.

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Un récit épique, mythique !

Il s’en suit alors un récit épique qui prend à la fois son temps pour installer son univers très riche, ses personnages et son bestiaire. Ainsi, certains épisodes se consacrerons à développer parfois certains personnages totalement secondaires alors que d’autres feront toujours avancer le récit. Il en ressort un bel équilibre pour ne rien laisser de côté et justement donner de la consistance à la série qui dépasse beaucoup de dessins animés destinés à la jeunesse. Ici, c’est une grande aventure fantastique qui n’hésite pas à faire avancer ses personnages et à adopter un discours mature sur l’amitié et la nécéssité de se battre pour la bonne cause.

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Ainsi, Jimmy devra forcément s’allier avec des personnages plus hostiles à certains moments … et devra même explorer une face plus sombre et sauvage de sa personnalité et ses alliés ne seront pas forcément épargnés (possessions, morts…). Car les conséquences de la lutte sont aussi abordés dans cette oeuvre complète qui n’hésitera pas à faire appel à l’histoire de Merlin pour approfondir encore sa mythologie.

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Del Toro Junior

Evidemment, on sent régulièrement la patte de Guillermo Del Toro dans le récit, que ce soit par quelques petites références hispaniques mais aussi par le bestiaire particulièrement riche qui est ici développé. Comme si nous avions une version « kids » de son univers mais gardant tout de même tout ce qui le caractérise ! Et du coup, ça fait plutôt plaisir !

Trollhunters, Chasseurs de Trolls, critique finale

Evidemment, on parle de dessin animé et de « kids », mais ce n’est pas une excuste pour que les adultes ne boudent pas non plus leur plaisir devant la série, car les héros sont touchants mais les problémentaiques des parents sont aussi abordées. Il y a donc différents niveaux de lecture qui permettent donc de regrouper vraiment toute la famille devant ce divertissement intelligent avec des scènes d’actions épiques mais aussi beaucoup d’émotions avec des personnages authentiques.

Bref, vous l’aurez compris, Trollhunters est une série animée fantastique dans tous les sens du terme et qui fait vraiment plaisir. Et si elle s’achève aujourd’hui avec cette 3e partie, il ne faut pas pour autant s’attrister puisque l’univers « Tales of Arcadia » va être développé dès l’année prochaine dans 2 autres séries. A suivre.


wallpaper-1019588
Quentin Tarantino, du pire au meilleur
wallpaper-1019588
Comment choisir son/sa co-auteur(e)?
wallpaper-1019588
Masterclass Aaron Sorkin
wallpaper-1019588
ROULEZ JEUNESSE (Critique)
wallpaper-1019588
Dumbo, Burton redécolle
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Dirt
wallpaper-1019588
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #41. Semaine du 24 au 30 mars 2019
wallpaper-1019588
[AVIS] Dumbo, Tim Disney ou Walt Burton ?