Cinquante Nuances plus claires

Cinquante Nuances plus claires

- Attention cet article contient des spoilers.

Ne le lisez pas si vous voulez avoir quelques surprises avant de voir le film -

Dernier épisode de la sacro-sainte trilogie Cinquante Nuances, Cinquante Nuances plus claires commence là où le deuxième épisode s'arrête (logique, me direz-vous) et quel épisode... peut-être le plus sage de la saga. Alors si vous voulez voir du sexe mesdames, je crois que vous vous êtes trompées de porte... Il s'agit ici d'un film semi-érotique, hors-scène du pot de glace ressemblant à s'y méprendre à 9 semaines 1/2 mais de très loin ; pourtant tous les ingrédients y étaient...

Bon, à part ça, l'histoire ? Que conte-t-elle ? Alors c'est Mr et Mme Grey qui se marient, ils vont passer une lune de miel en France (plus cliché tu meurs, Paris = capitale de l'amour) et s'offrent une maison près de la mer. Oui, d'accord, jusque-là tout va bien mais pour faire un "bon" film, pourquoi ne pas rajouter un peu de suspense et un méchant garçon qui court après la belle ; et tant qu'à faire y mettre de la violence et des guns ! Ouais ! Et pourquoi pas se faire disputer les deux tourtereaux à propos d'un futur bébé ? Oui, vous avez bien lu Ana est enceinte dans cet épisode mais Christian est contre mais va finalement lui faire un deuxième bébé (c'est la toute dernière image du film). Car il ne faut pas l'oublier Cinquante Nuances de Grey est une copie de Twilight ; si vous avez vu ce film, pas besoin de vous "plonger" dans la trilogie car tout est ressemblant jusqu'au fait que Christian joue du piano lors des moments de mélancolie. 

Alors, voilà la trilogie est finie, et je vais vous dire : enfin ! On va pouvoir se consacrer à autre chose qu'aux aventures à la mords-moi-le-noeud des Grey car il faut se l'avouer, ce(ces) film(s) sont très cucul la praline et les acteurs insipides, voire peu charismatiques. La palme revient à Grey qui ne sait qu'imposer sa musculature d’athlète ! Quant à la fille : encore heureux qu'elle ne mordille plus son stylo ! On croit davantage à son jeu mais ce n'est pas encore tout à ça...

Allez, bon vent et par pitié : n'adaptez pas les pensées de Grey (oui il y a eu un livre sur ses "atermoiements", son point de vue de l'histoire) !  

Cinquante Nuances plus claires
Partager cet article
Repost 0

wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Réflexion #13 – Doit-on nécessairement aimer un chef d’oeuvre ?
wallpaper-1019588
Quentin Tarantino, du pire au meilleur
wallpaper-1019588
ROULEZ JEUNESSE (Critique)
wallpaper-1019588
Nouvelle image pour Gloria Bell de Sebastian Lelio
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Green Book de Peter Farrelly
wallpaper-1019588
Nouvelle image pour Outlaw King de David Mackenzie
wallpaper-1019588
RoboCop Returns : Peter Weller à nouveau en Murphy/RoboCop ?