Wonder Wheel

Wonder Wheel

Wonder Wheel est la cuvée Allen 2018. Que dire de ce nouveau film ? A part qu'on s'ennuie à 100 sous de l'heure... Alors oui, Allen maîtrise toujours aussi bien ses couleurs (magnifiques teintes orangées ou bleutées), sa musique (la première chanson sur Coney Island reste longtemps en tête) et ses acteurs (incandescente Kate Winslet) mais passe complètement à côté son sujet. On ne croit pas une seconde à cette histoire d'infidélité, le tout mâtiné de rocambolesques effets dramatiques des plus théâtraux. Et puis, où est l'humour si familier ? Non, décidément, Woody réussit un film sur deux ces dernières années et reprend tout le temps les mêmes thématiques à savoir ici le couple en proie aux doutes avec une sous-histoire de gangsters.

Donc pour cette année, pas de coup de cœur mais plutôt une déception. Dommage, j'étais partie gagnante pour cette cuvée : le cadre (la fête foraine) ainsi que les acteurs de renom m'enchantaient mais la mayonnaise n'a décidément pas pris cette année.

Alors on se dit à l'année prochaine Woody ? En espérant que ce n'est pas son dernier...

Wonder Wheel
Partager cet article
Repost 0

wallpaper-1019588
Avengers Infinity War, critique
wallpaper-1019588
Podcast – C’est Super Culte : Tom Cruise
wallpaper-1019588
Les Indestructibles 2 de Brad Bird #DisneySocialClub
wallpaper-1019588
Robert Pattinson au casting de The Lighthouse signé Robert Eggers ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Papillon
wallpaper-1019588
Affiche US pour Hold The Dark de Jeremy Saulnier
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Le Jeu de Fred Cavayé
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Sur la plage de Chesil