Blanche Neige et les Sept Nains

Blanche Neige et les Sept NainsBlanche Neige et les Sept Nains
Blanche Neige et les Sept Nains
Blanche Neige et les Sept Nains
Pourquoi voir Blanche Neige et les Sept Nains ?
En ce mardi 5 décembre 2017, Walt Disney aurait eu 116 ans, pour rendre hommage à ce monument de l'animation et du 7ème art, (re) plongeons en enfance avec le premier long métrage Disney.

Blanche Neige et les Sept Nains, premier long-métrage d'animation mais également premier classique d'animation des studios Disney, un rêve devenu réalité pour un certain Walt Disney.
Mais avant de devenir une figure emblématique du cinéma et de fonder un empire qui 94 ans après prospère toujours, Walt Disney a du gravir les échelons avant de briller et de siéger au sommet de l'animation.
Tout commença le 5 décembre 1901 à Chicago avec la naissance de Walter Elias Disney, il est le fils d'Elias Disney et de Flora Call, son père était entrepreneur, il avait construit beaucoup de maisons dans le quartier ou ils habitaient y compris leur maison et l'église.
Cinq ans plus tard la famille de Walt Disney déménage ensuite pour la petite ville de Marceline située dans l'État du Missouri, pendant quatre ans Walt passe son enfance à la campagne avant que son père attrape la typhoïde et ne puisse plus s'occuper des travaux de la ferme, sa famille déménage de nouveau et part s'installer à Kansas City ou vivent déjà les frères aînés de Walt, Raymond et Herbert.
A Kansas City, Walt découvrit pour la toute première fois le travail, son père s'était lancé dans la distribution de journaux, il mettait ses deux plus jeunes fils, Walt et Roy à contribution.
Âgé d'à peine dix ans, Walt se levait à l'aube, les journaux arrivaient à 4h30 du matin, les tournées étaient longues, le temps lui manquait pour les devoirs, il n'était donc pas bon élève.
Proche de son domicile, le jeune Disney se lie d'amitié avec Walt Pfeiffer, le jeune garçon allait régulièrement avec sa famille au cinéma, les deux Walt aimaient Charlie Chaplin, ils montèrent tous les deux des pièces qui s'inspiraient du personnage de Charlot.
En 1917 à Chicago, Walt intègre la William McKinley High School, il suit également des cours ou il apprend le dessin à la Chicago Art Institute, très vite il dessine pour le journal de son école, au fur et à mesure son travail s'intéressait de plus en plus à la guerre qui faisait rage en Europe, cet intérêt le mena à prendre une décision qui allait changer sa perception du monde, s'engager dans l'armée pour servir son pays, mais les différents corps militaires n'acceptaient pas de mineur. 

Désirant plus que tout aller en Europe pour être utile, Walt apprit qu'une unité de la Croix Rouge recrutait des hommes à partir de 17 ans, âgé de 16 ans Walt demanda à sa mère une demande de passeport, il changea l'année de naissance de 1901 en 1900, et Disney oblige, il passa de 16 ans à 17 ans.
A son retour au pays Walt retourna à Kansas City pour exercer en tant que dessinateur, il obtient son premier emploi dans les studios publicitaire Pesman Rubin, il fit la rencontre de Ubbe Ert Iwerks avec lequel il fonde en 1920 la société Iwerks-Disney Commercial Artists, puis il fit ses premiers pas dans l'animation chez Kansas City Film Ad Company.
Après avoir créé ses propres courts métrages animés, Walt part pour la Californie ou il fonde en 1923 avec son frère Roy, la Disney Brothers Studio, trois ans plus tard l'entreprise sera rebaptisée Walt Disney Studio.


En 1927, Walt Disney et Ub Iwerks créent la série Oswald le lapin chanceux, un beau succès qui fait du personnage d'Oswald une icône populaire.
Avec cette réussite les studios Disney s'agrandissent, Walt Disney appris qu'Universal détenait les droits de la série Oswald, Charles B. Mintz, qui a pris le contrôle des studios Winkler Pictures, propriétés de sa femme Margaret J. Winkler avant leur mariage, informe Disney qu'il désire réduire les coûts de production de 20 % et par la même occasion lui indique que si il refuse il pourra continuer à produire la série sans lui, Disney apprend aussi que la plupart de ses animateurs ont signé des contrats avec Mintz.
Walt Disney ne comprend pas cette trahison, il refuse la diminution du budget de production et perd Oswald et une grande partie de ses animateurs.
Cette épisode marquera à jamais l'esprit de Walt Disney, mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, Disney vient de comprendre le monde, un monde ou les requins rodent.
Après cet épisode son équipe d'animateurs est décimée mais ceux qui restent sont les plus fidèles, Walt et son équipent travaillent sur la création d'un personnage qui va contrer Oswald, un personnage qui va non seulement écraser le lapin aux grandes oreilles mais qui va entrer dans l'histoire puisqu'il s'agit de Mickey Mouse.
En 1929, Walt Disney lance les Silly Symphonies, une série de courts métrages animés des studios Disney, chaque court métrage est axé sur la musique et redonne vie aux personnages des contes populaires européens et américains, on y retrouve notamment Le Vilain Petit Canard, Le Lièvre et la Tortue et Les Trois Petits Cochons, ces trois courts-métrages ont reçu l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation.
Les Silly Symphonies sont une réussite comme la série Mickey Mouse, Walt Disney était très fier du succès de ses cours métrages et de la naissance de son emblématique souris mais cela ne suffisait pas, le papa de Mickey voulait voir plus grand pour son studio, les courts-métrages lui avaient apporté la popularité mais il désirait aller toujours plus loin dans l'innovation.
Avec les Silly Symphonies les équipes des studios Disney ont expérimentées de nouvelles techniques d'animation et ont fait d'énorme progrès en ce qui concerne le réalisme des personnages, conscient que ses équipes sont brillantes et talentueuses dans leur domaine, pour assurer un avenir à la Walt Disney Company Walt Disney envisage un tournant radicale pour son studio, réaliser des longs métrages d'animation.
Un soir de 1934, qui fait maintenant parti intégrante de l'histoire et du papa de Mickey et des studios Disney, Walt Disney réunit son équipe pour visionner un film muet de 1916 qu'il a vu dans sa jeunesse, Blanche-Neige de J. Searle Dawley avec Marguerite Clark dans le rôle de Blanche Neige, Creighton Hale dans celui du Prince et Dorothy Cumming dans celui de la Reine, c'est ce long métrage qui sera la source d'inspiration pour le projet qui allait soit faire briller les studios Disney soit le conduire à la ruine.
Le premier long métrage d'animation signé Disney sera donc Blanche Neige, un conte germanique dont la version la plus connue est celle de Jacob et Wilhelm Grimm, plus connus sous le nom des frères Grimm, parue en 1812, les frères Grimm ont collectés plusieurs versions du conte pour en faire un seul et unique.
Blanche Neige et les Sept Nains est probablement l'un des projets les plus fous et ambitieux de l'histoire du cinéma, il faut dire qu'il s'agit du premier long-métrage d'animation sonore et en couleurs au monde.
Le projet est titanesque et semble impossible à réaliser de bout en bout, mais c'était sans compter sur la détermination de Walt Disney et de ses équipes.
Évidemment toute l'industrie du cinéma à vent du projet de Walt Disney et ne se montre pas optimiste, certains prédisent la faillite de Disney, ce qui n'était pas loin d'arriver, et très vite l'adaptation de Blanche Neige en long métrage d'animation porta le nom de "Folie de Disney", qu'importe Walt Disney ne renoncera pas à son rêve.
Blanche Neige est un conte encré en Europe Walt le sait bien lui qui est d'origine irlandaise, il a fait acheminer des centaines de livres d'auteurs européens pour avoir une source d’inspiration importante, œuvres littéraires et dessins en tous genres ont permis à Walt et à son équipe de livrer un film riche.
La production de Blanche Neige et les sept nains a demandé des moyens colossaux, au départ environs 200 personnes travaillaient sur le film pour au final passer à près de 800, le budget aussi était à la hauteur des ambitions de Walt Disney, à l’origine le budget du film était estimé à 250 000 $ (plus de 4 280 000 $ de 2017) pour finir à près de 1 500 000 $ (près de 25 695 000 $ de 2017).
Le budget a explosé car non seulement Walt Disney avait des exigences mais aussi parce que Blanche Neige et les Sept Nains demandait des moyens novateurs, notamment l'utilisation d'une caméra multiplane, ce système a été créé en 1933 par Bill Garity, ingénieur aux studios Disney, la caméra multiplane donne un effet de profondeur au dessin animé, cette nouvelle technologie a été utilisée pour la première fois sur Le Vieux Moulin en 1937 avant de servir au tournage de Blanche Neige et les Sept Nains.
La profondeur est rendue possible par les feuilles plastiques transparentes d'acétate de cellulose qui sont placées à différentes hauteurs sur différents banc d'animation, en haut du système, à plus de 4 m de haut, une caméra photographie l'image finale, la création de cette caméra aurait coûté 70 000 $.
L'animation a fait un énorme bon en avant avec Blanche Neige, de nombreuses innovations ont été spécialement créées pour le film, les effets spéciaux ont également progressé de manière fulgurante, le réalisme était au centre de la vision de Walt Disney, les effets spéciaux ont permis de rendre les larmes des nains authentiques.
L'image était également au cœur de la réalisation, les personnages et les décors devaient être le plus réalistes possible, Blanche Neige est très proche d'une véritable femme, sa gestuelle est fluide, les animateurs travaillaient avec de vraies modèles féminins pour reproduire chaque mouvement.
Les autres personnages centraux du film sont évidemment les sept nains, contrairement au conte chaque nain à sa personnalité propre et une caractéristique qui est résumée par un nom, une idée qui fait la différence, chacun des nains à un caractère bien identifiable, Prof, Joyeux, Grincheux, Simplet, Atchoum, Timide et Dormeur.
Dans le long métrage, deux nains sortent du lot, le premier est Simplet, il s'agit du plus jeune des sept nains, il porte un bonnet mauve et d'une veste verte aux manches trop grandes pour lui, son côté simple d'esprit le rend attachant et reconnaissable, le second est Grincheux, comme sont nom l'indique il n'a pas vraiment bon caractère, c'est le seul nain à remettre en cause les décisions de Prof, il n'aime pas non plus Blanche Neige, du moins au début, car les sentiments de Grincheux envers la jeune fille vont évoluer tout au long du film pour atteindre une vive émotion au moment de la mort de Blanche Neige.
Les émotions n'auraient pas été les mêmes si le réalisme des personnages n'étaient pas d'une qualité exceptionnelle pour l'époque, les techniques d'animation et la qualité des dessins et des couleurs font de Blanche Neige et les Sept Nains un véritable chef d'oeuvre.
Un chef d'oeuvre qui n'en serait pas un sans une bande originale à la hauteur de ce chantier monumental, comme tous les longs métrages d'animation Disney, la musique a une place dès plus importante, c'est le compositeur américain, Frank Churchill, qui a composé la musique du film, avant de travailler sur la "Folie de Disney", le compositeur s'est exercé sur des courts métrages des Silly Symphonies, notamment Les Trois Petits Cochons et Qui a peur du grand méchant loup ?, il composera également pour Dumbo et Bambi avant de se suicider le 14 mai 1942 à l'âge de 40 ans.
Son travail sur Blanche Neige et les Sept Nains est remarquable, sans ces mélodies qui font ressentir chaque émotion le film n'aurait pas été le même, les chansons sont également au cœur du long métrage, comme Heigh-Ho, Sifflez en travaillant ou encore Un jour mon prince viendra, véritable succès puisque cette chanson fut classée numéro 1 en 1939 jusqu'en 1941 avec plus de 3 500 000 de titres vendus.
Projet jugé irréalisable, Blanche Neige et les Sept Nains a failli ruiner Walt Disney et coûter la vie à son entreprise, mais le papa de Mickey croyait à son rêve, élever les films d'animation au rang d'art, un art exigeant qui demande des équipes de dessinateurs, d'animateurs, de coloristes et de musiciens exceptionnelles.
A la sortie du film, Walt Disney est aux anges, le rêve est devenu réalité, Blanche Neige et les Sept Nains est acclamé non seulement par le public mais également par la critique, un succès qui émerveille le monde des petits et des grands, le public n’arrête pas d'affluer dans les salles pour voir le tout premier long métrage d'animation sonore et en couleurs de l'histoire.
Blanche Neige et les Sept Nains est une immense réussite, tant sur le plan technique que commercial, grâce à sa "Folie" Walt Disney a mis à l’abri son entreprise et ses employés et par la même occasion bâtit un empire qui perdure encore de nos jours.
Premier long métrage d'animation des Studios Disney, Blanche Neige et les Sept Nains est un chef d'œuvre qui est encré à jamais dans l'histoire du cinéma et qui continu de faire rêver des des générations du monde entier.


Un chef d'oeuvre éternel
Blanche Neige et les Sept Nains

Synopsis :


Blanche Neige, jeune fille d'une grande beauté est assignée aux basses besognes dans le château de sa belle-mère, la la Reine, cette dernière interroge quotidiennement son miroir magique pour qu'il lui dise qu'elle est la plus belle, mais un jour elle tombe de sa tour de cristal, son miroir lui annonce que désormais c'est Blanche Neige la plus belle.
La reine ordonne à son chasseur de tuer Blanche Neige et de rapporter son cœur, le chasseur ne peut se résoudre à tuer la jeune fille, il laisse partir Blanche Neige dans la foret.
Elle finit par trouver refuge dans une chaumière au milieu de la foret ou habitent sept nains.
La Reine découvre que Blanche Neige n'est pas morte, elle va se lancer à sa recherche.

Blanche Neige et les Sept Nains

Anecdotes :


Blanche Neige et les Sept Nains est le premier Classique d'animation Disney.
Blanche Neige et les Sept Nains
Le long métrage d'animation a reçu un Oscar d'honneur en 1939, un Oscar un peu spécial puisque il et composé d'une statuette classique et sept petites statuettes, un clin d’œil au sept nains.
Blanche Neige et les Sept Nains
25 chansons ont été écrites pour le film, seulement huit ont été utilisées.
Blanche Neige et les Sept Nains
L'avant première du film a eu lieu à Los Angeles, en Californie, le 21 décembre 1937.
Blanche Neige et les Sept Nains
Les studios Disney à Burbank ont été construits avec les bénéfices de Blanche Neige et les Sept Nains.
Blanche Neige et les Sept Nains

Affiches

Blanche Neige et les Sept Nains
Blanche Neige et les Sept Nains
Blanche Neige et les Sept Nains
Blanche Neige et les Sept Nains
Pour (re) voir le chef d'oeuvre de Disney en haute définition
Blanche Neige et les Sept Nains

Blanche Neige et les Sept Nains
"L’un de nous devrait monter en bas, chercher en haut. En haut… en bas."
Prof
Blanche Neige et les Sept Nains
"Quand elle mordra dans cette pomme pour goûter ce fruit mortel, son souffle s’arrêtera, son sang se glacera et je serais la plus belle sur Terre !" 
Sorcière
Blanche Neige et les Sept Nains
"Et ils vécurent heureux pour toujours."
Narrateur

wallpaper-1019588
Dans le bureau de Quentin Tarantino, volume 2
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2017] Palmarès Officiel
wallpaper-1019588
Rodin (2017) de Jacques Doillon
wallpaper-1019588
Kubo et l'armure magique
wallpaper-1019588
Le Crime de l’Orient-Express, critique
wallpaper-1019588
Le secret de la pyramide
wallpaper-1019588
Le Souper (1992) de Edouard Molinaro
wallpaper-1019588
Comment réécrire un scénario?