Kingsman : Le cercle d’or de Matthew Vaughn

Ressortez votre costume de Kingsman du placard !

Kingsman cercle d'or

On prend les mêmes et on recommence… littéralement, l’effet de surprise en moins. J’aime Kinsgman d’amour, j’aime la réalisation orgasmique de Matthew Vaughn, j’aime la classe de Taron Egerton et de Colin Firth, j’aime le thème musical et tous les codes associés à ce film. Et franchement, j’ai adoré Kingsman : Le cercle d’or, car j’y ai retrouvé des repères. Seulement, ce n’est pas vraiment pareil. Poppy, incarnée par Julianne Moore, n’a pas ce je-ne-sais-quoi de Valentine (Samuel L. Jackson zozotant, sublime), même si elle est fournie avec sa panoplie complète de parfaite méchante (principes moraux, soif de conquérir le monde, identité visuelle), ça ne marche pas aussi bien.

Autre nouveauté, les Statesman qui débarquent avec leurs belles bottes de cowboy, leur accent du fin fond de l’Amérique et leurs manières plus brutes de décoffrage (personnellement, je préfère les manières de Colin Firth). Idem, on est loin du flegme britannique venant aussi bien de l’accent anglais que du costume so classy.

Alors, pour ceux qui ont vu le premier, je suis au regret de vous informer qu’il n’y a aucune scène qui surpasse, voire même qui égale celle de l’église (pur moment jouissif on est d’accord !). Mais rassurez-vous, d’autres scènes viennent tâter le bonheur de votre rétine, ne serait-ce que l’ouverture. Ce Kingsman : Le cercle d’or est un poil long, les Statesman ne sont pas très intéressants et n’apportent pas grand chose à l’histoire. La bande originale est toujours très bien choisie, la réalisation continue d’en jeter plein les yeux.

Même si les défauts de Kingsman : Le cercle d’or sont plus nombreux, il faut bien avouer que la recette du premier reste toujours aussi bonne et rien que pour la réalisation, j’en redemande !

On se donne rendez-vous pour Kingsman 3 ?

Sortie en salles le 11 Octobre 2017.


wallpaper-1019588
Les règles du succès selon Stephen King
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2017] Palmarès Officiel
wallpaper-1019588
Charlie Heaton rejoint le casting de New Mutants signé Josh Boone
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Inferno
wallpaper-1019588
Seven Sisters, le mythe de la surpopulation
wallpaper-1019588
Chien Enragé
wallpaper-1019588
[Festival Lumière] Les 21 et 22 octobre, Ciné-Brocante Rue du 1er film
wallpaper-1019588
[critique asie] dragon ball super – #111 à #120