La quête d’Alain Ducasse de Gilles de Maistre

La quête d'Alain DucasseDoit-on encore présenter Alain Ducasse ? Le plus grand chef du monde, ayant à son actif un nombre incalculable d’étoiles, grand représentant de la gastronomie française.

La quête d’Alain Ducasse nous permet de suivre durant deux ans ce chef qui ne cesse jamais d’inventer et de remettre en questions la cuisine. Gilles de Maistre, le réalisateur, a mis en avant l’homme, plus que le chef, mettant de côté celui qui dirige d’une main de fer ses restaurants pour ne laisser transparaître que le voyageur avide de nouvelles saveurs.

J’ai été touchée par ce documentaire, pour plusieurs raisons. Déjà, on ne s’engouffre pas dans les cuisines, on est là pour comprendre comment fonctionne la vision de Ducasse, qu’elle est sa perception de la gastronomie, quels sont ses objectifs et ses moyens pour y parvenir ? Ça, ça me plait. Et puis, je me suis reconnu en lui : toujours cette envie de voyager pour goûter de nouveaux plats, de nouveaux aliments, pour découvrir de nouvelles manières d’accommoder ou de cuisiner. Aussi est-il dans une optique de manger moins sucré, moins gras, plus durable. J’aime cette façon de voir les choses, car je la pratique à ma hauteur. Dans le documentaire, il est dit que Ducasse peut manger trois repas d’affilée pour ne manquer aucune nouvelle saveur. Je me suis senti moins seule ! C’est vrai qu’à l’étranger j’ai l’estomac extensible pour ne rien rater non plus.

Seul bémol à La quête d’Alain Ducasse, la réalisation : parfois tremblotante, parfois très mal cadrée, c’est dommage.

En tout cas, les amoureux de la cuisine seront ravis de découvrir Alain Ducasse sous un autre jour.

Sortie en salles le 11 Octobre 2017.


wallpaper-1019588
Charlie Heaton rejoint le casting de New Mutants signé Josh Boone
wallpaper-1019588
Kubo et l'armure magique
wallpaper-1019588
Première image officielle pour Serenity de Steven Knight
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche internationale pour Thor : Ragnarok de Taika Waititi
wallpaper-1019588
The Bad Batch (2017) de Ana Lily Amirpour
wallpaper-1019588
« Laissez bronzer les cadavres », un OFNI du cinéma français chargé à bloc.
wallpaper-1019588
The Square (2017) de Ruban Östlund
wallpaper-1019588
Coup de coeur pour La malédiction de la zone de confort