Le Problème Pixar : La critique de Cars 3

Le Problème Pixar : La critique de Cars 3

Voilà maintenant 7 ans que Pixar chute doucement. Le très mauvais Cars 2 était le premier échec critique d'un studio accumulant (osons le dire) les chef d'oeuvres, de Toy Story à Toy Story 3 en passant par Les Indestructibles, Wall-E ou encore Ratatouille. Depuis 2011, les studios de John Lasseter ne sont plus en grande forme, et ne proposent plus rien de très gratifiant, exception faite au magnifique Vice Versa. Comment justifier cette pente descendante, maintenant que Cars 3 est sorti ?

Cars 3 est un peu le miroir du studio qui l'a produit. Un personnage en bout de course qui tente de revenir sur le devant de la scène et prouver que, malgré sa vieillesse, il peut toujours faire d'exceptionnelles choses. En tant que conclusion, Cars 3 est le jumeau maléfique de Toy Story 3. Le film veut se conclure si rapidement qu'il ne nous donne aucune raison de nous faire réagir émotionnellement. Les anciens personnages ne font que de la figuration, là où les nouveaux sont trop superficiels et sous-développés. Les premières minutes du film étant un copier-coller du premier Cars, les fans de la première heure seront déçu du nouveau background apporté à la license. Le film semble vouloir faire la critique du monde du sport moderne, les nouvelles technologies, le pouvoir de l'argent etc... ressemblant plus en réalité à une publicité. C'est vraiment dommage car cela n'a jamais été le message véhiculé par Cars.

Le premier film était un film sur le ralentissement, le laisser aller et le plaisir des choses naturelles. C'était également une ôde à l'Ouest Américain et aux années 60.

On pourrait faire un débat long et ennuyeux sur l'utilité de certaines suites et depuis 2011, Pixar pouvait être fier de ne pas être tombé dans cette habitude, contrairement à Dreamworks. Il faut dire que, à part Toy Story, les films des studios n'étaient pas les plus ouverts à des suites. Difficile d'imaginer une suite à Ratatouille, à Wall-E ou à 1001 pattes tant leurs messages était uniques. Pourtant, Le Monde de Dory, Cars 2 et 3, Monstres Academy, Pixar a fait des suites incensées et pour la majorité inutiles. Cela vient de la folie incessantes des studios américains à vouloir franchiser tout leurs films et à vouloir en faire des univers cinématographiques. Pixar se repose depuis trop longtemps sur ses acquis, Rebelle ressemblant trop à un Disney type Reine des Neiges, et Le Voyage d'Arlo faisant trop penser aux Croods.

Qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ? Peut-être que les nouveaux réalisateurs ne sont pas assez bons ? Dan Scanlon, Brian Fee qui ne sont pas des réalisateurs à proprement parler, difficile de déterminer leurs places dans le développement du film. Andrew Stanton a-t-il fait Le Monde de Dory que pour rembourser l'echec de John Carter ? Idem pour Brad Bird avec Les Indestructibles 2 ? Pixar est-il piégé par son agenda qui le force à produire un film par an (même deux depuis 2015).

Que faire au final ? Et bien, juste attendre la sortie de Coco, réalisé par Lee Unkrich, réalisateur de Toy Story 3. Son ambiance méxicaine et son thème sur la mort semble en faire un excellent Pixar, mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Léo Tyran

wallpaper-1019588
Kubo et l'armure magique
wallpaper-1019588
My Cousin Rachel (2017) de Roger Michell
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Lion de Garth Davis
wallpaper-1019588
Maestro (2014) de Léa Frazer
wallpaper-1019588
La Belle et la Meute
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Justice League de Zack Snyder
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : La Belle et la Meute
wallpaper-1019588
Affiche IMAX pour Only The Brave de Joseph Kosinski