Valérian et la Cité des mille planètes

Valérian et la Cité des mille planètes
Valérian et la Cité des mille planètes
Valérian et la Cité des mille planètes
Valérian et la Cité des mille planètes
Pourquoi voir Valérian et la Cité des mille planètes ?
Luc Besson touche les étoiles et livre pour notre plus grand bonheur un spectacle grandiose aux effets spéciaux somptueux.
Ça y est, la France entre dans la cour des grands grâce à Luc Besson et à son dernier film Valérian et la Cité des Mille Planètes.
La France doit dire merci à Luc Besson pour ce blockbuster made in France au budget pharaonique de près de 200 000 000 €, toujours injustement rabaissé et mal aimé par le cinéma français et une grande partie de la critique.

Luc Besson persiste pourtant à tourner ses films en France, fondateur de sa société de production EuropaCorp, il a créé La Cité du cinéma à Saint-Denis, l'équivalent français des studios Pinewood près de Londres, ne s'est pas exilé malgré les critiques incessantes, et continue de faire évoluer son cinéma contre vents et marées.
Luc Besson qu'on le veuille ou non a marqué à jamais le cinéma français en réalisant quelques-uns des plus beaux films de notre pays, du Grand Bleu en passant par Nikita, Léon et Le Cinquième Élément ou encore Arthur et les Minimoys.
Le seul réalisateur dans notre beau pays à faire du divertissement grand public qui en met plein la vue c'est Luc Besson, là est tout le problème, premièrement en France on n'aime pas les personnes qui innovent et qui réussissent, deuxièmement les critiques et le cinéma français ne pardonnent pas à Besson de tourner ses films dans la langue de Shakespeare, c'est pourtant mieux pour l'exportation et la réussite à l'international, et troisièmement la critique n'apprécie pas ce cinéma français tourné sans complexe vers l'ouest.
Très peux récompensé mais fortement critiqué, Luc Besson peut quand même se targuer d'avoir une filmographie qui parle pour lui, ses films font déplacer les foules dans l'hexagone, Le Grand Bleu et ses plus de 9 000 000 d'entrées, Le Cinquième Élément et ses près de 8 000 000 d'entrées, Arthur et les Minimoys et Lucy avec respectivement plus de 6 000 000 et 5 000 000 d'entrées.
Réalisateur, scénariste et producteur, Luc Besson est également un dénicheur de talents, il rencontre Jean Reno sur le tournage du film Les Bidasses aux grandes manœuvres sur lequel il est assistant réalisateur et tourne avec lui son premier long métrage, Le Dernier Combat puis dans Subway, Le Grand Bleu, Nikita et le fait connaître du monde entier avec Léon.
Puis sur Léon toujours, il découvre la toute jeune Natalie Portman, impressionné par sa prestation, Luc Besson lui offre son premier rôle au cinéma et fait d'elle une immense star.
Avec Valérian et la Cité des Mille Planètes il récidive en offrant à Cara Delevingne un rôle à la hauteur de son talent.
En décidant d'adapter sur grand écran la série de bandes dessinées de science-fiction, Valérian et Laureline, Luc Besson réalise un rêve et par la même occasion retourne en enfance, c'est à l'âge de dix ans qu'il découvre dans les pages du magazine Pilote la BD Valérian et Laureline, en feuilletant les aventures de ces deux agents spatio-temporels, Luc Besson est transporté dans l'immensité de la galaxie et tombe par la même occasion amoureux de Laureline.
Publiée en 1967 par le scénariste Pierre Christin, le dessinateur Jean-Claude Mézières et la coloriste Évelyne Tranlé, la bande dessinée Valérian et Laureline est un ovni pour l'époque, jamais une BD n'a comptée dans ses rangs un personnage féminin intelligent, courageux et fort, une oeuvre engagée avant l'heure, outre cette héroïne dure à cuire, Valérian et Laureline est une invitation au voyage, au respect de la nature et des autres.
L'oeuvre de Jean-Claude Mézières et de Pierre Christin a inspiré de nombreux cinéastes, parmi eux un certain George Lucas, quand le spectateur se plonge dans le film de Luc Besson, il ne peut que voir le vaisseau XB982 de Laureline et Valérian et se dit tient il a copié le Faucon Millenium, et non, c'est le vaisseau des deux héros qui a inspiré celui de Han Solo.
En réalité Star Wars a emprunté beaucoup d'éléments de l'univers de Valérian et Laureline, Luc Besson lui même s'est inspiré de cet univers pour réaliser Le Cinquième Élément, ne pouvant accomplir une adaptation digne de l'oeuvre de Christin et Mézières faute de technologie assez avancée.
Aujourd'hui toutes les technologies possibles et imaginables sont à sa disposition, à commencer par la motion capture, les champions en la matière sont les néo-zélandais de chez Weta.
Fondée en 1986 par Richard Taylor, l'entreprise Weta Workshop est spécialisée dans les effets spéciaux et les prothèses de cinéma, Richard Taylor s'associe en 1993 avec le réalisateur Peter Jackson pour créer Weta Digital, le studio s'oriente sur les effets spéciaux et les images de synthèse, premier exploit, Le Seigneur des Anneaux et son célèbre Golum, premier personnage à avoir été réaliser en motion capture.
Après cette trilogie triomphale et ses nombreuses récompenses, le studio participe à des films comme Avatar de James Cameron, Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg, King Kong de Peter Jackson ou encore La Planète des Singes : Les Origines et ses deux suites.
C'est donc tout naturellement vers le studio néo-zélandais que Luc Besson se tourne pour donner vie aux multiples extraterrestres de Valérian.
Pour un réalisme digne de ce projet fou, Luc Besson a voulu impérativement un acteur derrière chaque créature, la magie de la motion capture retranscrit à la perfection chaque expression du visage et donne une âme aux aliens.
Mais en France aussi des talents se cachent et Luc Besson l'ai a centralisé à La Cité du Cinéma.
Entièrement tourné à La Cité du Cinéma, Valérian était un défi de taille pour le studio français, 7 plateaux ont été utilisés durant toute la durée du tournage.
Quid du scénario de Valérian et la Cité des mille planètes, au XXVIIIème siècle, Valérian et Laureline forment un duo d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains.
Mandaté par le ministre, le duo se rend sur Alpha, une cité intergalactique en perpétuelle expansion ou d’innombrable espèces cohabitent et se partagent leurs connaissances, mais la découverte d'une mystérieuse force obscure menace Alpha, Valérian et Laureline vont tout faire pour sauver la cité et l'univers tout entier.
Pour un blockbuster de ce gabarit, le scénario tient la route sans briller par son originalité, ce qui en met plein les yeux c'est l'univers riche de Valérian et ses effets spéciaux magnifiques.
Niveau interprétation, les acteurs sont convaincants mais se font écraser par l'immense univers visuelle, mais point positif les personnages sont à des milliers d'années lumière des stéréotypes des films Hollywoodiens, Cara Delevingne qui a tout de suite fait l'unanimité pour Luc Bsson, s’en sort plutôt bien en incarnent une femme forte et intrépide, quant à Dane Dehaan comme Cara Delevingne, il sort du cliché de l'Apollon musclé.
Vingt ans après Le Cinquième Élément, Luc Besson revient au space-opéra avec une oeuvre majeure de la science fiction et par la même occasion, explose les yeux des spectateurs et les compteurs avec le plus gros budget de l'histoire du cinéma français.


Magnifique



Valérian et la Cité des mille planètes

Synopsis :


Au XXVIIIème siècle, Valérian et Laureline forment un duo d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains.

Mandaté par le ministre, le duo se rend sur Alpha, une cité intergalactique en perpétuelle expansion ou d’innombrable espèces cohabitent et se partagent leurs connaissances, mais la découverte d'une mystérieuse force obscure menace Alpha, Valérian et Laureline vont tout faire pour sauver la cité et l'univers tout entier.

Valérian et la Cité des mille planètes

Anecdotes :


Le film s'inspire principalement du sixième album de Valérian et Laureline, L'Ambassadeur des Ombres, paru en 1975.
Valérian et la Cité des mille planètes
Le budget du film avoisine les 200 000 000 €.

Valérian et la Cité des mille planètes

La musique du film est composée par Alexandre Desplat.

Valérian et la Cité des mille planètes

Les costumes du film ont été réalisés par Olivier Bériot.

Valérian et la Cité des mille planètes
500 kilos de confettis ont été lâchés pour le dernier jour de tournage.

Valérian et la Cité des mille planètes
Natalie Portman a rendu visite au réalisateur et à son équipe durant le tournage à La Cité du Cinéma.

Valérian et la Cité des mille planètes

Luc Besson a fait ses débuts sur Twitter et Instagram à l’occasion de la production de Valérian.
Valérian et la Cité des mille planètes


Affiches
Valérian et la Cité des mille planètes
Valérian et la Cité des mille planètes
Valérian et la Cité des mille planètes


wallpaper-1019588
Kubo et l'armure magique
wallpaper-1019588
My Cousin Rachel (2017) de Roger Michell
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Lion de Garth Davis
wallpaper-1019588
Maestro (2014) de Léa Frazer
wallpaper-1019588
La Belle et la Meute
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Justice League de Zack Snyder
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : La Belle et la Meute
wallpaper-1019588
Affiche IMAX pour Only The Brave de Joseph Kosinski