L'Écume des Jours

L'Écume des Jours

/// Année 2013 /// durée 2h09min /// Genres Comédie dramatique - Fantastique ///

Nationalité Français /// Distributeur StudioCanal

Avec : Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh, Omar Sy, Aïssa Maïga, Philippe Torreton, Sacha Bourdo, Charlotte Le Bon, Laurent Lafitte ...

L'histoire surréelle et poétique d'un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l'incarnation d'un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l'amertume quand Chloé tombe malade d'un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu'autour d'eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d'amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

Bande annonce - L'écume des jours

------------------------------------------------------------------------------

La chronique de Mathilde

Déjanté, certe, mais une oeuvre pleine de valeur !

" Un nénuphar pousse dans son poumon ". Vous avez l'impression d'avoir déjà entendu cette phrase quelque part, sans savoir à propos de quoi ? Ne cherchez plus, il s'agit de l'intrigue centrale du roman de Boris Vian (1947) adapté au cinéma très fidèlement par Michel Gondry.

" L'une des histoires d'amour modernes les plus émouvantes " selon Raymond Queneau, l'Écume des Jours est un film aussi déjanté que le bouquin. Plongée dans un univers farfelu et coloré, tragicomique, singulier.

L'Écume des Jours

olin est un jeune homme fortuné, suffisamment du moins pour vivre aisément au cœur de Paris sans avoir à travailler. À son service, Nicolas ( Omar Sy), disciple du cuisinier-pâtissier Jules Gouffé, drôlement interprété par Alain Chabat. Lorsque Colin a fini de manger, Nicolas balaie littéralement la table, avant de s'harnacher au " pianocktail ", instrument créant, selon les accords, des cocktails plus ou moins dosés en alcool et autres ingrédients. De quoi aller par la suite danser le " biglemoi ".

Vous l'aurez compris, on est en plein boom du dadaïsme et des démonstrations oulipiennes niveau mise en scène. La créativité du film ne s'arrête jamais. Lorsque l'on sait qu'il y a en général 24 images/seconde et que nombre de décor ont été ici faits " main " (et ont dû être assez complexes à créer), l'Écume des Jours se regarde plus vite qu'il n'a été monté (et écrit !). On en prend plein les yeux, on sourit de temps en temps, on s'émerveille de ces explosions de couleurs et de jeux de mots inattendus (exécuter une ordonnance prend ici tout son sens)...

Et puis Chloé aspire le fameux nénuphar. L'image de sa cage thoracique est attendrissante, carrément, comme fabriquée par des enfants en cours d'anatomie.

Dans cet univers on retrouve aussi des conférences sur Jean-Sol Partre, une maison qui s'assombrit et rétrécit à mesure que le funeste avenir se dessine, un homme-souris (parfaitement inutile et ridicule) se faufilant partout, et un amoureux transit poignant de dévouement pour sa bien-aimée (ruiné par les frais médicaux, il va même devoir travailler !).

Mais l'Écume des Jours n'est pas juste un essai artistique expérimental, c'est aussi un pamphlet très discret du monde actuel. En effet, on remarque que les croque-morts n'offriront pas de cérémonie décente à un nouveau-pauvre comme Colin, ni le curé de noces grandioses pour un couple qui gagnera son droit au mariage après avoir remporté une course. Pas d'argent ? Pas d'accès à une vie ou à une mort convenable. Dans cette vision satirique de la religion, la noblesse de cœur et la pureté des sentiments sont sacrifiées sur l'autel de la richesse et du matérialisme (voir les Temps Modernes , ( Charlie Chaplin, 1936), car l'Écume des Jours propose une critique tout aussi acerbe des conditions de vie des ouvriers).

Le film, comme le livre donc, se révèle touche-à-tout, véritables attaques contre la religion et la valeur de l'argent, mais aussi réelle ode à l'amour, à l'amitié, à la générosité, à la créativité, à l'épicurisme et à la joie de vivre.

Ce sont des œuvres presque réjouissantes. Les personnages sont évidemment attachants, on se prend au jeu des effets, on apprécie les magistraux efforts de mise en scène, bref, à part quelques détails tout à fait subjectifs (un peu trop de mièvrerie peut-être ?), l'Écume des Jours marque de très bons points.

Note : 4/5.

Mathilde

Avec un budget collossal de 21M€, les attentes étaient sûrement plus grandes.

Pour commander L'écume des jours L'Écume des joursL'Écume Jours

-----------------------------------------

L'Écume des Jours (Blu-ray)L'Écume JoursL'Écume des jours [Combo Blu-ray + DVD + Copie digitale]L'Écume JoursChronique de Mathilde, intégration Sly L

en BluRay

Version COMBO

-----------------------------------------------------------------------


wallpaper-1019588
Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu (2023) de Guillaume Canet
wallpaper-1019588
Mayday (2023) de Jean-François Richet
wallpaper-1019588
DCU : James Mangold à la réalisation du film Swamp Thing ?
wallpaper-1019588
[GERARDMER 2023] : Bilan de la 30ème édition