[Critique] – Mission Impossible: Rogue Nation !

Mission Impossible Rogue Nation Réalisé par : Christopher McQuarrie
Avec :
Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Rebecca Ferguson, Ving Rhames, Sean Harris et Alec Baldwin
Sortie :
12 août 2015

Durée: 2h12min
Budget: 
150 000 000 $
Distributeur :
Paramount Pictures France

3D: Oui – Non

Synopsis :

L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat. Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux. Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

3.5 Stars


Notre avis :

Ethan Hunt revient pour la cinquième fois avec une nouvelle « Mission Impossible » orchestré par Christopher McQuarrie avec qui Tom Cruise avait déjà collaboré pour Jack Reacher. Toujours épaulé par Jeremy Renner et Simon Pegg, Rogue Nation s’installe en pôle position comme étant l’un des meilleurs films d’espionnage de cette année, en attendant Spectre.

Tom Cruise

Christopher McQuarrie pose ici sa patte d’artiste et réalise son troisième film après Way of the Gun et Jack Reacher. Le grand collaborateur et ami de Bryan Singer s’engage cette fois-ci à la réalisation d’un Mission Impossible (il était scénariste sur Protocole Fantôme de Brad Bird) et offre un film exemplaire, avec beaucoup d’action et une dose d’humour comme Tom Cruise, et surtout Simon Pegg, savent le faire.

Le film commence à peine que l’ennui ne peut s’installer. Tom Cruise est directement placé au coeur de l’action, et est sur un piédestal dès les premières minutes du film. C’est alors qu’on commence à sentir, au bout de 5 minutes à peine, que le film ne sera pas du tout ennuyeux.

Le pitch principal du film avait été légèrement évoqué à la fin du précédent, et l’intrigue principale autour de la mystérieuse organisation du « Syndicat » est une apothéose. Celle-ci joue d’ailleurs dans la même cour que celle de Spectre, et fait légèrement pensé à l’HYDRA de Captain America: Le Soldat de l’Hiver. Ethan Hunt trouve « enfin » un adversaire à sa taille en la présence de Sean Harris. Celui-ci fait froid dans le dos grâce à ses manières très calmes et sereines. Ces convictions peuvent sembler banales, mais leurs exécutions sont dignes des méchants de James Bond. Enfin son look autrichien-allemand et son accent anglais lui confèrent une bonne carrure et prestance pour affronter l’IMF.

Aussi dingue les unes que les autres, les scènes d’action sont d’autant plus impressionnantes que Tom Cruise et Simon Pegg les ont exécutées eux-mêmes et sans doublures. Ainsi courses de motos, escalade sur un avion et bagarres à gogo traduisent l’esprit qu’a Ethan Hunt pour réussir sa mission. Le seul point négatif, c’est que pour avoir des scènes comme ça, le film passe d’abord par des passages quelques fois trop longs. Le film dispose d’un scénario solide comme l’avait eu son précédent, sauf que cette fois-ci les idées du film sont mieux traitées et on n’est pas confronté à une simple bagarre entre le gentil et le méchant. Le scénariste, c’est également Christopher McQuarrie qui arrive à nous surprendre à travers une histoire dynamique. Les enjeux sont beaucoup plus importants, et distribués de façon intelligente et logique. Le sérieux est de mise, mais l’humour n’est pas mis de côté. Il est moins lourd que ce qu’il aurait pu être avec le trio Tom Cruise, Simon Pegg et Jeremy Renner.

L’introduction d’un tout nouveau personnage féminin est très intéressante, car celui-ci, incarné par Rebecca Ferguson est assez troublant. En effet, son personnage devient l’équivalent féminin de Tom Cruise. Les deux personnages se complètent l’un l’autre et on peut même penser que la façon dont Rebecca opère dans le film est beaucoup plus difficile que celle de Tom. En opposition à James Bond, elle est une sorte de nouvelle « Hunt Girl » avec des aptitudes plus développés et pourrait avoir un avenir dans le futur de la franchise. 

Retrouver une nouvelle fois l’air si connu de la saga Mission Impossible (Lalo Schifrin) avec une bande-son de Joe Kraemer, qui s’accorde à la perfection, est un véritable plaisir. Le réalisateur reprend le même directeur de la photographie que Protocole Fantôme, Robert Elswit, qui a travaillé l’année dernière sur Night Call et Inherent Vice. Bien entendu Tom Cruise est sur tout les fronts et est l’un des producteurs du film avec J.J Abrams.

« Tom Cruise revient dans l’un des meilleurs Mission Impossible. Scénario en béton, le suspens reste jusqu’à la fin, les cascades époustouflantes et un Simon Pegg hilarant. »

Cliquer ici pour voir la vidéo.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Okko et les Fantômes
wallpaper-1019588
Masterclass Aaron Sorkin
wallpaper-1019588
Masterclass Jean-Marie Roth
wallpaper-1019588
David Fincher, du pire au meilleur
wallpaper-1019588
J’ai quelque chose à vous dire… Alain Delon
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] “Little Joe” de Jessica Hausner
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai perdu mon corps
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 4 : Fils, FIS, Filles et chlorophylle