Critique film "La loi du marché"

Critique film

"La loi du marché"
Sortie: 19 mai 2015


Durée: 1h33
Réalisateur: Stéphane BrizéScénaristeStéphane Brizé et Olivier GorceCasting: Vincent Lindon, Matthieu Schaller, Karine De Mirbeck, ...Genre: DrameNationalité: Français
Bande Annonce
Avis/Critique:
Ce film est totalement réaliste, mais oh que c'est long long long, pour presque rien au final.

Il tire sa force des convaincantes mais pas excellentes interprétations de ses acteurs, ainsi que son histoire réaliste mais c'est tout !! Le tout reflète à la perfection la réalité mais ça s'arrête là.

Oui, ce film est tiré de faits réel, relatant une histoire réaliste, montrant toute la détresse de tant de chômeurs. Jouant totalement sur le pathos mais sans le transparaître à l'écran, en ajoutant en prime un enfant en situation de handicap pour le protagoniste. 

Le film est long et même plus que long. Les scènes s'éternisent toutes, sur plusieurs minutes (10 à 15 min environ pour une seule scène) ce qui est assez reboutant et tout à fait inutile. Je n'ai pas aimé ce genre de mise en scène. 

Ce film est tournée et scénarisé un peu comme un documentaire. 
La réalisation au final n'est pas bonne, jouant seulement sur le gros plan, se concentrant seulement sur les personnages et non pas son environnement, laissant le plan large pour la fin. Le montage n'est pas bon. Les dialogues sont assez pesant également, entre les blancs et les tics de paroles, c'est assez rébarbatif et long.

Je peux comprendre pourquoi ce film a fait tant d'effet à Cannes. Oui ces bourgeois n'y connaissent rien, et le fait de le voir à l'écran peu peut être les satisfaire et leur donner bonne conscience, mais pas pour moi. Je n'ai absolument pas adhéré à la réalisation, au scénario et surtout à l'histoire qui avait pourtant de bons atouts, mais extrêmement mal exploité. Ce n'est pas pour dire, mais avec ce type de film, tout le monde aurait pu le réalisé, oui oui. Tout à chacun aurait pu le tourner et aussi le jouer.

Les scènes s’enchaînent sans réel rapport. Il n'y a pas réellement d'histoire, j'avais l'impression de voir des bouts de vie mis les uns à la suite des autres, sans conviction. Pour un montage qui aurait pu raboter des scènes. Nous avons également le droit à zéro BO sauf pour les scènes de danses, ce qui enlève tout l'adjectif au mot film.

Je ne comprend pas non plus la palme de Lindon, pour l'inexpressivité de son jeux peut être ?! Car rien ne se passe dans son interprétation finalement, même sa prétendu "colère" n'est pas convaincante, c'est pas assez creusé, c'est juste laissé en surface.


J'ai cette impression de n'avoir rien appris, rien compris au final, car il n'y a rien de bien nouveau dans tout ceci, tout ce qui a été vu dans ce film, on le voit tout les jours, au quotidien, dans les journaux, au journal TV... !

Les longueurs sûrement fait exprès pour montrer l’oppression de cette situation et surtout son réalisme, sont de trop. J'ai décroché à beaucoup de reprises, et même failli quitter la salle à plusieurs reprises, mais je ne l'ais pas fait pour, de un, voir si la suite allait s'améliorer, et ne pas déranger la personne à côté de moi qui été totalement captivé.
En bref, un film qui se regarde le nombril, pas assez engagé dans le message à faire passer. Sans émotions, sans couleur. Je n'ai rien ressenti au travers de ce film, malgré que se soit le type de film que j'apprécie, mais là non, c'est juste rien, je n'ai eu aucunes émotions à part l'ennui en le voyant.

C'est à vous de voir, mais je ne vous le conseil pas du tout.
Note: 1.5/5

wallpaper-1019588
Le Testament Caché (2016) de Jim Sheridan
wallpaper-1019588
Écouter le Cinéma
wallpaper-1019588
Comment choisir son/sa co-auteur(e)?
wallpaper-1019588
Les Croix de Bois (1932) de Raymond Bernard
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai perdu mon corps
wallpaper-1019588
Shazam !
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : John Wick Parabellum
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] “ Sorry we missed you” de Ken Loach