Pearl (2022) de Ti West

Voici donc la suite annoncée dès la fin du tournage du remarqué "X" (2022) ou plutôt le préquel centré sur le personnage de Pearl justement incarné par l'actrice Mia Goth. Si au départ le réalisateur de "Cabin Fever 2" (2009) ou de "The Innkeepers" (2011), Ti West avait bien prévu une trilogie, il n'avait pas prévu ce film-ci. En effet, à la base le cinéaste et son actrice avaient écrit ensemble une sorte de biographie du personnage pour aider l'actrice à comprendre et à interpréter son personnage. Petit à petit l'idée a fait son chemin durant le tournage de "X" pour finalement enchaîner directement avec le prequel, Mia Goth étant complètement investie en devant co-scénariste de ce second film. Ti West assume une fois de plus les casquettes de producteur-réalisateur-scénariste-monteur toujours en association avec le producteur-réalisateur Sam Levinson auquel on doit le récent "Malcolm & Marie" (2021). Le budget reste modeste et semblable à "X", soit seulement 1 million de dollars. Par contre ce second film a eu l'honneur d'être présenté à la Mostra de Venise 2022... En 1918, alors que la Première Guerre Mondiale est en train de se terminer, Pearl vit encore chez ses parents d'origine allemande en attendant son fiancée parti au front. Mais Pearl a de plus en plus de mal entre sa mère rigoriste et un père paraplégique. Elle est de plus en plus perturbée alors qu'elle rêve de devenir une star de cinéma... 

Pearl (2022) de Ti West

Dans le rôle titre on retrouve donc logiquement l'actrice Mia Goth déjà remarquée dans des films comme "Suspiria" (2018) de Luca Guadagnino, "High Life" (2018) de Claire Denis ou "Emma" (2020) de Autumn de Wilde. Elle est entourée de David Corenswet aperçu dans les films "Affairs of State" (2018) de Eric Bross ou "Une Vie ou l'Autre" (2022) de Wanuri Kahiu mais surtout remarqué dans des séries TV dont "House of Cards" (2018) ou "The Politician" (2019-2020), Tandi Wright vue dans le savoureux "Black Sheep" (2006) de Jonathan King et "Jack le Chasseur de Géants" (2013) de Bryan Singer, puis dans des séries tv comme "The Returned" (2015) ou "800 Words" (2015-2018), Matthew Sunderland aperçu dans "Backtrack - les Revenants" (2015) de Michael Petroni, "The Lost City of Z" (2017) de James Gray et "The Stranger" (2022) de Thomas M. Wright, Emma Jenkins-Purro surtout aperçue dans des séries TV diverses, Alistair Sewell vu dans "Aquarians" (2017) de Michael M. McGuire et le grand film "The Power of the Dog" (2021) de Jane Campion, puis enfin Amelia Reid aperçue dans des séries TV et le film "This Town" (2020) de et avec David White... D'emblée il y a un gros hic dans ce prequel officiel de l'excellent "X", car comment Pearl qui a une vingtaine d'années en 1979 peut être chez ses parents en 1918 ?! Incohérence chronologique totale, et donc on commence à extrapoler, et se dire que, peut-être cette Pearl est en fait celle qui va devenir la mamie furieuse et frustrée de "X"... Peut-être...

Pearl (2022) de Ti West

On se laisse donc prendre toujours séduit par le style de Ti West, plus de côté pile-face de la société américaine et son esthétique seventies mais une année 1918 charnière où le statut d'émigrés allemands de la famille de Pearl a des conséquences fortes pour leur quotidien dans cette campagne profonde des Etats-Unis alors que de nombreux jeunes sont partis se battre dans les tranchées en Europe. Ainsi, le réalisateur-scénariste offre une autre facette historique à l'Amérique et positionnant un miroir toujours aussi pertinent. Ce miroir pas si déformant explore une fois de plus mais dans un autre angle le rapport des générations, et un autre sur le désir (et pas que sexuel !). Par contre on constate ici que le film embrasse plus frontalement le genre du film d'horreur sans cette dimension parodique ou satirique, ce qui donne un humour moins présent et un récit un chouïa plus sérieux ce qui manque un peu comparé à "X". Par contre on est encore bluffé par Mia Goth qui offre là sa meilleure performance, sa vraie révélation. Le scénario est une fois de plus malin, prenant et envoûtant même si certain passage sont un peu long comme le monologue où il manque un plan ou deux sur sa belle-soeur pour accentuer le malaise. Néanmoins, Ti West signe une fois de plus un film singulier et original, dans la lignée de "X", dommage que cette différence temporelle soit justement hors du temps mais ça reste un très très bon moment cinoche.

Note :                 

Pearl (2022) WestPearl (2022) West

14/20

wallpaper-1019588
Melissa Barrera en vedette de God's Country signé Egor Abramenko ?
wallpaper-1019588
Maika Monroe en vedette du thriller Longlegs signé Osgood Perkins ?
wallpaper-1019588
Andy Samberg en vedette de 42.6 Years signé Craig Gillepsie ?
wallpaper-1019588
[SƎANCES FANTASTIQUES] : #81. Scream 3