[CRITIQUE] : Spirited, L'esprit de Noël

[CRITIQUE] : Spirited, L'esprit de NoëlRéalisateur : Sean Anders
Acteurs : Ryan Reynolds, Will Ferrell, Octavia Spencer,...
Distributeur : Apple TV Plus
Budget : -
Genre : Comédie, Comédie Musicale, Fantastique, Famille.
Nationalité : Américain.
Durée : 2h07min
Synopsis :
À chaque réveillon de Noël, le fantôme du Noël présent choisit une âme sombre, que la visite de trois esprits viendra sauver. Mais cette fois, il ne tombe pas sur le bon Scrooge. Clint Briggs renverse les rôles et c'est le fantôme du Noël présent qui se retrouve face à son passé, son présent et son futur. Dans cette hilarante variante musicale de l'oeuvre de Dickens, les Contes de Noël sont pour la première fois racontés du point de vue des fantômes.

Critique :

À la fois léger et très conscient, porté par des séquences musicales répétitives mais enthousiasmantes, #Spirited est comme un sapin tellement sur-décoré qu'il manque de se renverser à chaque remous, mais qui dégage une telle chaleur qu'il est impossible de ne pas l'apprécier. pic.twitter.com/oR6OxwBpep

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) November 19, 2022

Que serait une période des fêtes sans son avalanche de films et autres téléfilms adaptant plus où moins justement, le plus classique de tous les classiques conte de noël A Christmas Carol de Charles Dickens ?
Des fêtes résolument bien ternes mais fort heureusement, nous ne sommes pas coincés dans un univers parallèle et au milieu des nombreuses productions incontournables que l'on dépoussière avec amour chaque saison, le tout frais et encore plein de neige Spirited de Sean Anders vient gentiment se greffer à la fête, avec son incroyablement prometteur duo vedette Will Ferrell/Ryan Reynolds.
Même si le premier a un brin perdu son mojo sur ses dernières années (Get Hard reste sa dernière vraie bonne comédie), et que le second est devenu tellement prolifique et sur-présent sur nos écrans au point que son capital sympathie est toujours à la limite d'en prendre un coup, difficile tout de même de ne pas se laisser aguicher par cette relecture potentiellement rafraîchissante et logée sous le gui enchanteur de la comédie musicale.

[CRITIQUE] : Spirited, L'esprit de Noël

Copyright Apple TV+


Concocté comme un blockbuster par Apple Original, la vraie question était de savoir si sous le faste et le glamour de cette comédie musicale, il y aurait suffisamment de matière pour que le film s'inscrive dans la durée et devienne, un tant soit peu, un incontournable de la saison - spoilers : oui.
On y suit les aléas du Fantôme du Noël présent (Ferrell), un vétéran de la bienveillante escouade de fantômes de Noël qui approche de la retraite.
Hésitant à abandonner le rôle, il se lance l'ultime défi de racheter un "irrécupérable" : Clint Briggs (Reynolds), un spin doctor des médias sociaux qui vit pour détruire la concurrence - par tous les moyens nécessaires.
Mais alors que les festivités cauchemardesques commencent, Clint commence à renverser la situation et donne plus de fil à retordre que prévu au fantôme, au point de lui faire remettre en question sa place dans cette mission rédemptrice...
Original dans sa manière de tordre un brin la fable usée jusqu'à la moelle de Carol - placer son point de vue du côté des fantômes et de leur entreprise macabre, dans une sorte de comédie à la The Office -, même s'il est totalement conscient qu'il ne faut pas trop loucher sur ses coutures (sa relecture à quelques trous dans sa narration, pour être poli), Spirited vise constamment à distiller la bonne humeur à son auditoire, quitte à laisser ses interprètes vedettes dégainer leurs shows avec le même tempo familier qui les a rendu si plaisant à suivre - un Reynolds sarcastique répond joyeusement à un Ferrell faussement maladroit qui n'a jamais peur d'opérer quelques soubresauts délirants -; mention cela dit à Octavia Spencer, merveilleuse de bienveillance en love interest.

[CRITIQUE] : Spirited, L'esprit de Noël

Copyright Apple TV+


Porté par des séquences musicales un poil répétitives mais enthousiasmantes (surtout Good Afternoon et Ripple), Spirited, L'Esprit de Noël est comme un sapin tellement sur-décoré qu'il manque de se renverser à chaque remous, mais qui dégage une telle chaleur qu'il est impossible de ne pas l'aimer un minimum.
Un pur divertissement de Noël dans la veine du Fantômes en fête de feu Richard Donner, à la fois léger, très conscient - ils brisent souvent le quatrième mur pour commenter ce qui se passe dans la scène - et désinvolte, qui vaut bien plus son pesant de pop-corn que les autres péloches de saison dégaînées par la concurrence...
Jonathan Chevrier
[CRITIQUE] : Spirited, L'esprit de Noël

wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Knock at the cabin de M. Night Shyamalan
wallpaper-1019588
Affiche US pour Cocaine Bear d'Elizabeth Banks
wallpaper-1019588
Nouvelle bande annonce VF pour Babylon de Damien Chazelle
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Les Cyclades de Marc Fitoussi