[CRITIQUE] : Poppy Field

[CRITIQUE] : Poppy Field

Réalisateur : Eugen Jebeleanu
Acteurs : Conrad Mericoffer, Radouan Leflahi, Alexandru Potocean,...
Distributeur : Optimale Distribution
Budget : -
Genre : Drame, Romance.
Nationalité : Roumain.
Durée : 1h21min.
Synopsis :
Cristi est un policier roumain au service d'une institution publique encore très machiste. Il doit cacher au quotidien son homosexualité à ses collègues. Le jour où son petit ami français vient lui rendre visite pour quelques jours, Cristi est appelé pour une intervention dans une salle de cinéma où un groupuscule ultranationaliste sabote la projection d’un film queer. Lorsque l’un des spectateurs gay le reconnait et menace de révéler son secret, Cristi craint de perdre le contrôle de sa vie…


Critique :

Fidèle à la facture et à l'esthétique de la nouvelle vague roumaine, Jebeleanu crée un contraste puissant entre la sérénité formelle de ses images et le tumulte émotionnel qui habite son héros constamment au bord du chaos, et fait de #PoppyField un 1er film nécessaire et intense. pic.twitter.com/0bbaS8S7ZH

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) September 30, 2022

Si les pays issus d'Europe de l'Est ne sont pas forcément (et le mot est faible) considérer pour être les terres les plus propices où vivre et soutenir ouvertement l'homosexualité, la situation au quotidien d'un membre de la communauté LGBT+ peut s'avérer encore plus complexe - pour ne pas dire impossible - s'il est un représentant des forces de l'ordre - et donc de l'état.
C'est le point de départ du premier long-métrage d'Eugen Jebeleanu, Poppy Field, qui expose le quotidien de Cristi, policier militaire roumain qui doit cacher son homosexualité dans une société qui peine à accepter/normalisé l'homosexualité, et encore plus dans un secteur professionnel réactionnaire où il serait purement et simplement ostracisé si sa sexualité était découverte.
Mais loin de se réduire aux heures de service, toute la vie de Cristi est dévorée par cette paranoïa d'être découvert.

[CRITIQUE] : Poppy Field

Copyright Optimale Distribution


Le jour où son petit ami français vient lui rendre visite pour quelques jours, Cristi est appelé pour une intervention dans une salle de cinéma pornographique où un groupuscule ultranationaliste sabote la projection d’un film queer.
Lorsque l’un des spectateurs gay le reconnait et menace de révéler son secret, Cristi craint de perdre le contrôle de sa vie...
Fidèle à la facture et à l'esthétique de la nouvelle vague roumaine, avec un aspect quasi-documentaire et une mise en scène aussi lancinante qu'au plus près des corps et des visages, Jebeleanu crée un contraste puissant entre la sérénité formelle de ses images et le tumulte émotionnel intense qui habite son personnage - véritable cocotte-minute humaine - et son histoire, pour mieux immerger son spectateur dans la psyché complexe d'un homme constamment au bord du chaos (impressionnant Conrad Mericoffer), entre peur et culpabilité, torturé par une oppression qu'il cultive lui-même et une nature profonde qu'il ne veut plus réprimer.
Un premier effort nécessaire et tendu.
Jonathan Chevrier[CRITIQUE] : Poppy Field

wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Knock at the cabin de M. Night Shyamalan
wallpaper-1019588
Affiche US pour Cocaine Bear d'Elizabeth Banks
wallpaper-1019588
Nouvelle bande annonce VF pour Babylon de Damien Chazelle
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Les Cyclades de Marc Fitoussi