Séries | BETTER CALL SAUL S06 – 18/20 | FOR ALL MANKIND S03 – 17/20 | LOOT S01 – 13/20

Séries | BETTER CALL SAUL S06 – 18/20 | FOR ALL MANKIND S03 – 17/20 | LOOT S01 – 13/20

BETTER CALL SAUL S06 (Netflix) – 18/20

Un final en apothéose pour Better Call Saul et une conclusion parfaite. Bénéficiant toujours d’une cinématographie à tomber et d’une science du montage fascinante, cette ultime saison embrasse toute la complexité de Jimmy / Saul / Gene, qu’elle explore sur trois temporalités, dont celle concomitante avec Breaking Bad, évoqué pour la première fois.
On est au cœur de la transformation de McGill en Goodman. La série a pris son temps pour y arriver, le chemin a été admirablement pavé pour faire de ce dénouement une évidence.
C’est la fin d’une licence d’une incroyable densité narrative, d’une rigueur artistique rare alliée à une créativité constante. Et deux acteurs étincelants, la série étant autant celle de Bob Odenkirk (Saul) que de Rhea Seehorn (Kim). Better Call Saul a dépassé sa grande sœur Breaking Bad. Qui l’eut cru? Un sans-faute de bout en bout.

FOR ALL MANKIND S03 (AppleTV+) – 17/20

L’une des séries les plus ambitieuse, accrocheuse, audacieuse de ces dernières années revient pour une 3ème saison. Et elle s’avère de plus en plus passionnante alors que l’uchronie rattrape le temps réel. Nous sommes maintenant au milieu des années 90, régies par ordre géopolitique qui n’a évidemment rien à voir avec celui qu’on a «  »vraiment » » connu à cette époque. Ici, la guerre froide fait encore rage et la bataille pour Mars commence.
Au-delà d’une production-value époustouflantes et des images à couper le souffle, For All Mankind continue de développer des personnages amples et complexes à qui elle offre des destins bigger than life. Car à travers l’uchronie, c’est notre monde et notre époque qui sont aussi scrutés.
Si la saison commence doucement, elle vous happe par un twist ou un moment de tension qui vous scotche à votre siège pour ne plus vous lâcher. Vite la suite et les années 2000!

LOOT S01 (AppleTV+) – 13/20

La femme d’un start-upeur milliardaire s’aperçoit de l’infidélité de son mari, divorce et hérite de la moitié de sa fortune… ainsi que d’une organisation humanitaire ! Sa volonté d’abord dilettante d’en prendre la direction va progressivement considérablement modifier sa vision du monde…
Loot joue avec brio sur le décalage social et le choc des cultures. Elle révèle le fabuleux tempo comique de Maya Rudolf, hilarante non-stop. Il fallait lui donner une série, et Loot est parfaite pour elle. A ses côtés, c’est un plaisir de retrouver MJ Rodrigez (Pose) dans une série comique.
Une série qui a du chien et du cœur, un peu à l’image de Ted Lasso, la référence sur AppleTV+


wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Engagés
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Days