Box-office US du week-end du 02/09/2022 : No Way Home (re)prend les commandes du B.O. !

Box-office US du week-end du 02/09/2022 : No Way Home (re)prend les commandes du B.O. !

En plein week-end du Labor Day, Spider-Man : No Way Home et sa ressortie démentielle pour son " The More Fun Stuff " édition (3995 salles !) prend les commandes (7,6M$), devant un Top Gun : Maverick toujours en forme (5,5M$/70,3M$) et Krypto et les super-animaux (5,4M$/82,3M$).

Passé une sévère baisse de fréquentation le week-end dernier - 40% de moins que la moyenne des scores sur l'année 2022 -, ce fameux week-end du Labor Day (fête du travail) n'a, comme chaque année, pas fait péter des records.
Pire, la fréquentation a même été moins importante que la semaine passée, et le leader du week-end est rien de moins que... la ressortie de Spider-Man : No Way Home et sa fameuse The " More Fun Stuff " édition (en salles chez nous ce mercredi), qui récolte 7,6M$ tout rond - 10,2M$ au B.O. mondial -, pour à peine 11 minutes de scènes supplémentaires... damn.
Pas si fou n'empêche vu sa grille de 3935 SALLES !
Les Dents de la mer et sa ressortie en version restaurée s'en sort plutôt bien (2,7M$ sur 1200 salles).
Derrière, c'est une nouvelle fois Top Gun : Maverick qui tire son épingle du jeu et qui retrouve le podium... encore.
Avec 700,3M$ après quinze semaines, et pas moins de 1,440 milliard de $ à l'international, le film se paye à la fois le meilleur démarrage de la carrière de Tom Cruise, le plus gros succès de la Paramount sur ses terres, le cinquième plus gros succès de l'histoire en terres US mais aussi et surtout il signe le meilleur démarrage pour un week-end du Memorial Day depuis... 1999.
Au coeur d'un été privé de films DC, Krypto et les super-animaux est le seul rappel ou presque - même si le film n'est absolument pas canon - que le Worlds of DC existe un minimum face à un MCU qui ne cesse de glaner du billet vert ses dernières semaines.
Après six semaines, le film rerrouve lui aussi le podium (82,3M$), sans forcément briller.
Difficile de dire pour le moment s'il aura suffisamment de puissance pour être rentable sur ses propres terres - 90M$ hors campagne promotionnelle -, mais le nouvel actionner de David Leitch, Bullet Train, s'en sort pas trop mal puisqu'il garde une nouvelle fois sa place dans le Top 5 ce week-end avec 87,3M$ sur après cinq semaines (196,8M$ à l'international), un peu light à la vue de son casting maousse costaud.
De loin la pire nouveauté de la semaine passée (oui, pire encore que la ressortie opportuniste de Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards, qui glane quand-même 1,1M$ grâce à ceux voulant se faire une récap en salles, avant l'arrivée de la série Andor dans le catalogue Disney Plus, où est déjà présent le film...), Le Bal de l'enfer de Jessica M. Thompson dégringole du trône de leader à la cinquième place, avec un ratio de 14,7M$ sue dix jours.
Il fait mieux que le dernier - et génial - George Miller, Trois mille ans à t'attendre et sa bonne grille de salles (6,1M$ sur 2400 salles), où encore le thriller Breaking avec John Boyega (2,1M$ sur 900 salles), sortis dans sa foulée.
Le tâcheron Dragon Ball : Evolution n'a pas écorné l'aura de DBZ outre-Atlantique puisque que ce soit Dragon Ball Super : Broly en 2019 où Dragon Ball Super : Super Hero cette année, les deux films dépassent gentiment les 30M$ sur le sol US, à ceci près que Super Hero le fait en à peine trois semaines (34,9M$, 77,1M$ à l'international).
Suffisant pour damner le pion au survival Beast avec un Idris Elba pourtant en forme (26,1M$ sur la même période), malgré une grosse grille de salles - 3513 pour être précis.
Si son arrivée est inférieure à celle de Us en avril 2019 - 71M$ - (mais meilleure que celle de Get Out, qui plafonnait à 33,4M$), Nope, troisième effort de Jordan Peele, s'offre néanmoins le meilleur démarrage pour un film original depuis... Us.
Avec 120,4M$ sur ses sept premières semaines, le film peut se targuer d'être l'un des gros succès d'une Universal qui les a compté à la pelle cet été.
Symbole d'un MCU qui décline férocement, Thor : Love and Thunder devait être l'un - si ce n'est LE - plus gros succès de l'été, mais restera un succès moyen, même si celui-ci s'est payé le meilleur démarrage de sa propre franchise, avec pas moins de 340,4M$ sur ses terres après huit semaines, et 750,8M$ à l'international sur la même période.
Il fait donc mieux que Thor : Ragnarok mais bien moins que Doctor Strange in The Multivers of Madness - 954,8M$.
Suffisant cela dit pour rester à l'aise dans le top 10, comme Les Minions 2 : Il était une fois Gru, qui se paye une carrière en salles certes inférieure à son aîné sortie en juillet 2015, mais tout de même costaud pour cet été ciné.
Avec 359,6M$ sur ses dix semaines et 890,9M$ à l'international sur la même période (et avec une sortie en Chine enfin bookée), le milliard glané par le premier film n'est peut-être pas si loin en fin de parcours.
Arrivant à décevoir malgré les maigres attentes à son sujet, Jurassic World : Le monde d'après arrive néanmoins à séduire le public où - au moins - à le ramener en salles, puisqu'il caracole toujours en tête ce week-end avec un joli ratio sur ses terres (375,6M$ sur treize semaines), mais aussi à l'international (994,6M$ sur la même période).
Box-office US du week-end du 02/09/2022 : No Way Home (re)prend les commandes du B.O. !
1. Spider-Man : No Way Home - The " More Fun Stuff " edition (1) $7,600,000/$7,600,000 (total USA)
2. Top Gun : Maverick (15) $5,500,000/$700,339,744 (total USA)
3. Krypto et les super-animaux (6) $5,450,000/$82,326,000 (total USA)
4. Bullet Train (5) $5,400,000/$87,333,000 (total USA)
5. Le Bal de l'Enfer (2) $4,705,000/$14,795,000 (total USA)
6. Beast (3) $3,640,000/$26,120,000 (total USA)
7. Les Minions 2 : Il était une fois Gru (10) $3,130,000/$359,617,065 (total USA)
8. Thor : Love and Thunder (9) $2,446,000/$340,499,296 (total USA)
9. Dragon Ball Super : Super Hero (3) $2,405,000/$34,932,582 (total USA)
10. Les Dents de la mer - Ressortie 2022 (1) $2,730,000/$2,730,000 (total USA)


wallpaper-1019588
DCU : James Mangold à la réalisation du film Swamp Thing ?
wallpaper-1019588
[GERARDMER 2023] : Bilan de la 30ème édition
wallpaper-1019588
Minamata
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Un Petit Frère