Prey

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved


Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved


Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved


Pourquoi voir Prey ?
Film culte des années 80, Predator est une œuvre de science fiction qui est restée gravée dans le paysage cinématographique, porté à l’écran par John McTiernan, le réalisateur de Piège de Cristal livre un film qui maintenant peut paraître old school mais qui n'a rien perdu de son attrait.
Avec son alien qui prend un malin plaisir à chasser des commandos d'élite, qui sont devenus des proies, Predator penche plus du coté de la science fiction mais l'action reste belle et bien présente.
Pour composer cette équipe de commando, John McTiernan a fait appel à un casting gonflé à la testostérone, Arnold Schwarzenegger incarne le leader de ce groupe, l'ancien Mister Univers débarque avec son équipe dans la jungle trois ans après Terminator.
Pour l'accompagner dans la jungle nous retrouvons l'ancien joueur de football américain Carl Weathers, ainsi que Bill Duke, Elpidia Carrillo, Jesse Ventura, Richard Chaves et pour interpréter le célèbre prédator, Kevin Peter Hall.
Les années 80 ont été une période faste pour les films d'action, mais le film de McTiernan offre un scénario novateur, la grande nouveauté vient de cet alien qui débarque sur Terre pour faire une chasse à l'homme et collectionner le plus de trophées possible.
Le réalisateur utilise brillamment cette jungle, il y fait naître progressivement la peur en faisant disparaître progressivement les dialogues en même temps que les membres du commando, jusqu'au mano à mano de légende avec Schwarzy.
Predator de John McTiernan n'a jamais réussi à être égalé malgré les nombreuses suites, le film doit évidemment son succès et sa longévité à son réalisateur mais également à ses acteurs, Schwarzenegger en tête, ainsi qu'un monstre de légende.
L'annonce d'un cinquième film Predator, sept si on compte les deux Alien VS Predator, avait de quoi inquiéter les fans du chasseur alien, une réaction compréhensible au vu des précédents films.
Au commandes de ce projet on retrouve Dan Trachtenberg, réalisateur de l'excellent 10 Cloverfield Lane, le cinéaste originaire de Philadelphie avait donc la lourde tache de remettre la saga Predator sur de bons rails.
Ce nouvel opus de saga Predator partait déjà avec un handicap de taille, on savait depuis la genèse du projet que le film n'aurait pas le droit à une sortie en salle, uniquement une diffusion sur Hulu aux États-Unis et sur Disney+ dans le reste du monde.
Avec Prey, Dan Trachtenberg ne cherche pas à en faire des tonnes, point d'armure high tech à la limite de la parodie ni de bagues qui rasent le sole comme dans le précédent film, ici le cinéaste signe un retour aux sources, un retour qui fait un bien fou à la saga.
L'histoire se déroule en 1719, dans une tribu de Comanches, située dans les hautes plaines du continent nord américain, on suit Naru (Amber Midthunder), une jeune femme qui veut devenir une chasseuse et échapper au quotidien des femmes de sa tribu.
Cependant les traditions de sa tribu l’empêche de devenir ce qu'elle souhaite, néanmoins grâce à son frère qui est un guerrier hors paire, elle peut s'exercer et espérer s'extirper de son carcan.
L'arrivé d'un chasseur venu d'un autre univers pour chasser toutes les prédateurs de la planète, va être l'occasion pour Naru de montrer sa valeur et prouver à sa tribu qu'elle est digne de combattre auprès des guerriers.
Le scénario écrit par Dan Trachtenberg et Patrick Aison (Kingdom, Jack Ryan) ne tombe pas dans le piège de la facilité, le personnage principal est une héroïne qui doit faire ses preuves, en cela le scénario à l’intelligence de placer cette future guerrière dans un parcours initiatique qui la mènera à son rêve et au respect de sa tribu, le tout dans une ambiance survival comme le premier Predator.
En cela Prey a un profond respect pour Predator de John McTiernan, on y retrouve la simplicité de l'écriture, les décors hostiles, la victoire de l'esprit face à la technologie, un divertissement dès plus classique mais terriblement efficace comme l'était Predator.
Prey veut se rapprocher le plus possible de Predator sans toute fois être un copier coller sans âme, le film de Dan Trachtenberg possède son identité propre et son environnement, un environnement sublimé par la photographie de Jeff Cutter (Rédemption, 10 Cloverfield Lane).
Le métrage n'est pas sans défaut, le plus criant est sans doute le fait que le film n'ai pas été tourné en comanche mais en anglais, une hérésie surtout que Prey ne comporte pas une avalanche de répliques, surtout qu'il est rare d'avoir des acteurs d'origine amérindienne.
Au casting on retrouve Amber Midthunder (Comancheria, Ice Road), actrice amérindienne et membre de la nation Sioux de la réserve indienne de Fort Peck dans le Montana, elle est parfaite dans son rôle de femme qui souhaite vivre sa vie et doit prouver qu'elle est capable de rivaliser avec les hommes et même un extra-terrestre.
A ses cotés on retrouve Dakota Beavers (Burning Questions), Dane DiLiegro (The Walking Dead, American Horror Stories), Stormee Kipp, Michelle Thrush (Dead Man, Pathfinder - Le sang du guerrier), Julian Black Antelope (The Northlander, Aucun homme ni dieu), Mike Paterson (The Punisher: Zone de guerre, Last Call), Nelson Leis (Genesis Code, The Curse of Willow Song) et Bennett Taylor (Supernatural, Arrow).
Prey est une très grande surprise qui aurait réellement mérité une sortie en salle, un film qui se place juste derrière Predator premier du nom en terme de qualité, un divertissement solide qui effectue un retour aux sources salvateur qui ravira les fans de la première heure.

Un retour aux sources

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Synopsis :

En 1719, dans une tribu de Comanches, située dans les hautes plaines du continent nord américain, Naru, une jeune femme, veut devenir une chasseuse et échapper au quotidien des femmes de sa tribu.
Cependant les traditions de sa tribu l’empêche de devenir ce qu'elle souhaite, néanmoins grâce à son frère qui est un guerrier hors paire, elle peut s'exercer et espérer s'extirper de son carcan.
L'arrivé d'un chasseur venu d'un autre univers pour chasser toutes les prédateurs de la planète, va être l'occasion pour Naru de montrer sa valeur et prouver à sa tribu qu'elle est digne de combattre auprès des guerriers.

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

 

Anecdotes :

Prey est sorti 35 ans après la sortie du premier film Predator.

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Le film n'a pas été tourné en comanche, cependant il a été doublé en comanche mais le résultat ne rend pas honneur aux comédiens.

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Quand Naru dit "Do, do it now !", cette réplique est un clin d'œil à celle d'Arnold Schwarzenegger dans le film original.

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Le pistolet à silex que récupère Naru est le même pistolet que le chef des predators remet à Harrigan dans Predator 2.

Prey

© 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved


 

wallpaper-1019588
Premier trailer pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 de James Gunn
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Indiana Jones and The Dial of Destiny de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour TÁR de Todd Field
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Transformers : Rise of The Beasts de Steven Caple Jr.