Cinéma | BULLET TRAIN – 13/20

Cinéma | BULLET TRAIN – 13/20

De David Leitch
Avec Brad Pitt, Joey King, Aaron Taylor-Johnson

Chronique : Un déchaînement de bastons et de fun à bord du Tokyo-Kyoto, voilà ce que propose Bullet Train, comédie d’action portée par une Brad Pitt en grande forme et une troupe de comédiens qui semble s’amuser tout autant. Si on frôle l’hystérie par moment, le film de David Leitch peut s’appuyer sur des punchlines efficaces et une construction en poupées russe intrigante.
Le voyage s’interrompt ainsi fréquemment pour raconter de petites histoires plus sanglantes les unes que les autres, et qui finiront par se répondre (ou pas) dans le train. Si toutes les backstories ne fonctionnent pas et qu’il ne faut pas être trop à cheval sur la logique et le réalisme des intrigues, la construction du film en gigogne est plutôt bien fichue et réserve quelques surprises. Déroulant son récit pop et frénétique au son d’un BO disco énervée, Bullet Train est un magnifique terrain de jeu pour ses acteurs, Brad Pitt en tête, on l’a dit, mais aussi Joey King, la révélation du film, et le duo Aaron Taylor-Johnson / Brian Tyree Henry dont la complicité est aussi évidente que leurs noms sont compliqués. La mise en scène est à l’image du film, exubérante et parfois excessive, mais pleine d’énergie. Ajoutons que les scènes d’action sont dans l’ensemble bien chorégraphiées et plutôt lisible malgré les contraintes du huis-clos. Leitch n’a jamais caché s’inspirer du cinéma de Tarantino, il lui emprunte quelques codes graphiques, la cool attitude et les giclées de sang, mais n’approche jamais, ni de près, ni de loin, son génie narratif. On retrouve en revanche l’humour potache et décalé et la violence outrée d’un Deadpool dont Leitch a réalisé le 2ème opus. Au final, Bullet Train s’avère être un vrai bon divertissement estival, qui prouve que le genre peut encore exister en dehors des licences installées.

Synopsis : Coccinelle est un assassin malchanceux et particulièrement déterminé à accomplir sa nouvelle mission paisiblement après que trop d’entre elles aient déraillé. Mais le destin en a décidé autrement et l’embarque dans le train le plus rapide au monde aux côtés d’adversaires redoutables qui ont tous un point commun, mais dont les intérêts divergent radicalement… Il doit alors tenter par tous les moyens de descendre du train.


wallpaper-1019588
Margaret Qualley en vedette du premier long-métrage d'Ethan Coen ?
wallpaper-1019588
[C’ÉTAIT DANS TA TV] : #28. The Pretender
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Sans Filtre de Ruben Östlund
wallpaper-1019588
Bande annonce VOST pour Les Banshees d'Inisherin de Martin McDonagh