[CRITIQUE] : J'adore ce que vous faîtes

[CRITIQUE] : J'adore ce que vous faîtes

Réalisateur : Philippe Guillard
Avec : Gérard Lanvin, Artus, Antoine Bertrand, Laura Del Sol,...
Distributeur : Gaumont Distribution
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 1h31min
Synopsis :
Alors que Gérard Lanvin s’apprête à tourner l’un des films les plus importants de sa carrière dans le sud de la France, son chemin croise celui de Momo Zapareto… Pour son plus grand regret. Car Momo est fan, très fan, trop fan ! Pour Gérard, le cauchemar ne fait que commencer…


Critique :

Inabouti et convenu, tiraillé par quelques rebondissements humoristiques mal amenés et des bons sentiments peu digestes, #JAdoreCeQueVousFaites possède néanmoins un petit capital sympathie grâce à un duo Lanvin/Artus plutôt plaisant et à la partition atypique d'Antoine Bertrand. pic.twitter.com/gNHnrMf3AZ

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) May 16, 2022

C'est une façon assez simpliste de voir les choses à une époque où originalité et créativité au coeur d'une campagne promotionnelle, font rarement bon ménage pourtant : les affiches de films - pas uniquement françaises, soyons honnêtes - sont parfois furieusement évocatrices quant à la qualité fragile du contenu qu'elles sont censées si ce n'est promouvoir au point d'attirer l'intérêt du spectateur, au minimum soutenir avec un tant soit peu d'illusion.
En ce sens, celle de J'adore ce que vous faîtes, nouveau long-métrage de Philippe Guillard (les sympathiques Le Fils à Jo et On voulait tout casser) ne ment absolument pas sur la marchandise ce qui, dans un sens, est un bon point qu'on ne peut décemment pas lui retirer, lui qui annonce clairement la couleur d'une comédie jouant la carte - facile - et ultra-classique du duo que tout oppose, un tandem antinomique entre un comédien rompu au genre (Gérard Lanvin) et un autre moins expérimenté (Artus).

[CRITIQUE] : J'adore ce que vous faîtes

Copyright David Koskas- 2021 SAME PLAYER – GAUMONT – MONTAUK FILMS - FRANCE 2 CINÉMA – C8 FILMS


Sans même se lancer dans une salle obscure, l'affiche démontre avec aplomb l'évidence que le second, comme dans toute bonne comédie buddy moviesque des grandes heures - coucou Francis Veber -, viendra emmerder la quiétude du premier, sous couvert d'une hypothétique passation de témoin entre la " vieille " garde de l'humour et la jeune génération, dont les débuts sont souvent plus hâtif et moins glorieux (oui, la comédie populaire française c'était mieux avant).
Même son pitch, qui pourrait tenir sans forcer sur le recto d'une feuille de papier toilette déchirée (Gérard Lanvin joue Gérard Lanvin, et au moment où il doit tourner l'un des films les plus importants de sa carrière, le pire de ses fans, Momo, commence à lui coller au train) cette vérité qui se fait générale par la force - plutôt paresse - des choses.
Et pourtant, aussi inabouti et prévisible soit-il, boursouflé entre quelques rebondissements comiques faisandés et de bons sentiments pas toujours digeste, il y a quelques réjouissances à déceler de-ci de-là, puisant son capital divertissant autant grâce à un duo Lanvin/Artus plutôt plaisant, que grâce à la partition atypique d'Antoine Bertrand.
C'est maigre, rachitique même pour une comédie au demeurant honnête malgré son manque de finesse, mais en même temps, tout était déjà annoncé par son affiche non ?
Jonathan Chevrier[CRITIQUE] : J'adore ce que vous faîtes

wallpaper-1019588
MCU : Taron Egerton prochainement dans la peau de Wolverine ?
wallpaper-1019588
Vidéo featurette VOST pour Nope de Jordan Peele
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Salam
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Minions 2 : Il était une fois Gru