Goliath

GoliathUn colosse aux pieds d'argile

Pour qui n’a pas vu la série « Jeux d’influence » d’ARTE, et bien préférez déjà l’original à la copie. En format ramassé et grand public, le propos et la force de la fiction perd énormément en intensité. Le scénario de ces deux productions est un copié collé parfait, normal, il part des mêmes faits réels. Au centre du jeu, la collusion d’intérêt entre politiques, lobbyistes et industrie chimique pour continuer d’avoir le droit de répandre des pesticides pourtant scientifiquement réputés pour être cancérogènes. En face les victimes essaient de lutter avec leurs armes contre ce Goliath, alliance de tous les arcanes du pouvoir. Cynisme, égoïsme et défense d’intérêts particuliers au détriment du collectif et de la planète ; tel est le programme de ces fictions militantes. Et tiens, Laurent Stocker joue dans les deux ; dans le camp de David pour la série et de Goliath pour le long métrage. La série gagne le match et haut la main face au film. Moins manichéenne, un casting plus pertinent (Lellouche et Niney ne semblent pas à leur place), plus de profondeur dans les personnages, de la subtilité dans les situations, moins mélo ; pour qui a vu la série avant le film, ce dernier semble sans saveur et aux arômes artificiels. De Goliath, il porte surtout ses gros sabots. D’être aussi peu fin dans l’analyse sert-il bien la cause qu’il veut défendre ? Vaste débat.

Sorti en 2022

Ma note: 10/20


wallpaper-1019588
Lily-Rose Depp en vedette de Nosferatu signé Robert Eggers ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Greatest Beer Run Ever
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Poppy Field
wallpaper-1019588
Bande annonce teaser pour Pétaouchnok d'Edouard Deluc