Orgueil et préjugés

Orgueil et préjugésLes 5 filles de Sieur Benett

Des nobles ruraux de faible condition sociale, les Benett, n’ont bien que leur titre afin de pouvoir vivre à peu près dignement et espérer pour leurs 5 filles un mariage heureux voire lucratif. Elles sont aussi bien agréables à regarder mais elles sont en concurrence sur le marché du prétendant, 5 jeunes filles à marier en même temps ;  et l’arrivée dans le comté de la haute noblesse britannique va aiguiser les convoitises.

Tiré du roman de Jane Austen, ce film dépeint, comme bien d’autres films français, les relations sociales de l’époque, les tromperies, les alliances et jeux de pouvoir. Le premier plan séquence afin de nous faire découvrir la famille Benett et son quotidien est assez virtuose même si le film plonge ensuite dans une sorte de torpeur. Mais après une mise en place assez classique voire longuette et manquant d’incarnation, dans sa seconde partie, le film parvient à nous réveiller. Les personnages prennent plus de place, deviennent complexes et touchants. Les dialogues sont savoureux à l’image de l’échange entre Keira Knightley et Matthew Macfayden dans le kiosque qui fait réellement démarré le film. Et puis, il traite de la place de la femme de manière moderne au travers d’un père de famille joué par l’excellent Donald Sutherland pas résolu à marchander ses filles au détriment de leur bonheur.

Un joli film que l’on a plaisir à voir et revoir car loin de la bluette bucolico-romantique.

Sorti en 2006

Ma note: 16/20


wallpaper-1019588
The Vigil
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Violent Night de Tommy Wirkola
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Amina Bella
wallpaper-1019588
Novembre (2022) de Cédric Jimenez