L'aventure intérieure

L'aventure intérieureIncontournable des vidéoclubs

Un militaire de l’armée de l’air accepte d’être le cobaye d’une miniaturisation. Il devait être injecté dans le corps d’un lapin mais il se retrouve dans le corps d’un caissier dépressif. Ce dernier sera ses bras et ses jambes dans la course contre la montre qu’il devra mener pour retrouver la puce lui permettant de grandir à nouveau.

Produit par Spielberg, ce film est le prototype d’un film d’ado des vidéoclubs des 90’s. Reposant sur un scénario très original, il est l’amalgame de différents genres qui cohabitent à merveille entre eux : science-fiction, action, comédie et aventure. La sauce prend dès le début ; petits et grands en auront pour leur compte ; surtout que le film n’a pas si mal vieilli. Et oui, il a obtenu à l’époque l’Oscar des effets spéciaux. Ils sont légion mais toujours bien réalisés. Le film est mené tambour battant, de rebondissements en surprises, impossible de s’ennuyer. Joe Dante, après « Gremlins », réalise ici un second film d’ado majeur de la décennie.

A voir et à revoir

Sorti en 1987

Ma note: 14/20


wallpaper-1019588
Première image officielle pour Indiana Jones 5 de James Mangold
wallpaper-1019588
Vers une adaptation du jeu vidéo Gran Turismo signée Neill Blomkamp ?
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #138. Unlawful Entry
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Requin