No Sudden Move (2021) de Steven Soderbergh

Après "La Grande Traversée" (2020) le réalisateur Steven Soderbergh poursuit son bonhomme de chemin éloigné des salles obscures puisque cela fait maintenant quelques années qu'il travaille pour des plate-formes avec entre autre "High Flying Bird" (2019) et "The Laundromat" (2019) pour Netflix, puis depuis "La Grande Traversée" chez HBO max en attendant ensuite son prochain film, "Kimi" (2022). Le cinéaste assume également les postes de monteur (sous le pseudo de Mary Ann Bernard) et de Directeur Photo (sous le pseudo de Peter Andrews). L'histoire s'inspire d'un fait réel, ou plutôt d'un document qui sert de ersatz symbolique dans l'"entente cordiale" entre les grands producteurs automobiles américains. Le scénario est signé de Ed Solomon qui a signé quelques succès de "Men In Black" (1997) de Barry Sonnenfeld au dyptique "Insaisissables" (2013-2016) respectivement de Louis Leterrier puis Jon M. Chu en passant par "Charlie et ses Drôles de Dames" (2000) de McG. Le titre, étonnament resté en V.O. en France, signifie "pas de mouvement brusque"... 1954 à Detroit capitale de l'automobiles aux Etats-Unis, trois portes flingues qui ne se connaissent pas sont engagés par un commanditaire inconnu pour séquestrer une famille afin que le père, comptable chez General Motors, aille à son bureau récupérer un document mystérieux dans le coffre de son patron. Un boulot qui paraît simple et rapide mais rien ne va se passer comme prévu. Un premier mort s'avère un grain de sable irrémédiable, les portes flingues vont alors tenter de savoir de quoi il retourne autour de ce document qui semble avoir beaucoup de valeur sans que ce soit très parlant pour eux...

No Sudden Move (2021) de Steven Soderbergh

Les trois portes flingues engagés sont incarnés par Kieran Culkin frère de Macaulay avec qui il a débuté dans le succès "Maman j'ai Râté l'Avion" (1990) de Chris Columbus, et surtout par Don Cheadle et Benicio del Toro deux acteurs ayant déjà joués plusieurs fois pour Soderbergh et qui se retrouvent donc après "Traffic" (2000), Cheadle ayant notamment aussi joué dans la trilogie "Ocean's Eleven" (2001-2004-2007) et Del Toro ayant incarné le rôle titre du dyptique "Che" (2008). La famille prise en otage est composée de David Harbour remarqué dans (2019) de Neil Marshal et récemment dans "Black Widow" (2021) de Cate Shortland, Amy Seimetz vu entre autre dans (2013) de Adam Wingard et "Alien : Covenant" (2017) de Ridley Scott mais aussi et surtout créatrice, scénariste, productrice et réalisatrice de la série TV "The Girlfriend Experience" (2016-2017) adaptée du film éponyme (2009) de Soderbergh qui crée la série avec elle, puis enfin citons leur fils interprété par Noah Jupe vu dans le dyptique "Sans un Bruit" (2018-2021) de et avec John Krasinski. Les autres protagonistes sont joués par Jon Hamm vu dans "Le Cas Richard Jewell" (2020) de Clint Eastwood et "Amours Irlandaises" (2020) de John Patrick Shanley, Ray Liotta habitué du genre depuis le chef d'oeuvre "Les Affranchis" (1990) de Martin Scorcese et "Copland" (1997) de James Mangold, Brendan Fraser has been qui semble revenir doucement après avoir disparu plusieurs années entre sa voix dans "Opération Casse-Noisette" (2014) de Peter Lepeniotis et "The Poison Rose" (2019) de George Gallo, Bill Duke partenaire de Schwarzy dans "Commando" (19895) de Mark L. Lester et surtout "Predator" (1987) de John McTiernan et qui retrouve Soderbergh après "L'Anglais" (1998) et "High Flying Bird" (2019), Julia Fox inconnue vue dans seulement trois films jusqu'ici avec "Uncut Gems" (2019) des frères Safdie, "Puppet" (2020) des frères Levet et le sulfureux "PVT Chat" (2020) de Ben Hozie, Frankie Shaw qui retrouve après "Jay et Bob Contre-attaquent... Encore" (2019) de Kevin Smith la star Matt Damon qui retrouve le réalisateur pour la 9ème fois depuis "Ocean's Eleven" (2001), et enfin citons muMs da Schemer, acteur-poète vu dans "Effets Secondaires" (2013) de Soderbergh qui est malheureusement mort début 2021 avant la sortie du film.

No Sudden Move (2021) de Steven Soderbergh

Notons que Soderbergh collabore une nouvelle fois avec le compositeur David Holmes pour leur 8ème film depuis "Hors d'Atteinte" (1998)... Les années 50, Detroit ville usine de l'American Way of Life, des gangsters à l'ancienne, une étrange affaire et un document mystérieux pas loin d'être un mcguffin (objet de l'intrigue dont on se fout un peu... ou pas !), le tout agrémenté d'un casting étincelant mis en scène par un des réalisateurs les plus passionnants de ces 30 dernières années, voilà un film séduisant. D'emblée l'atmosphère est une invitation entre "Les Affranchis" et "Mike Hammer" avec le goût certain de Soderbergh pour les intrigues alambiquées comme "Ocean's Eleven" ou "Traffic", avec des "gueules" qui un premier dérapage qui arrive assez vite pour mettre une tension qui ne va plus quitter le film même si on aurait aimé une évolution plus pregnante au fil du récit. En fait sur le fond il s'agit d'une petite histoire au sein de l'industrie automobile particulièrement florissante, tandis que le racisme ambiant est ici étonnament discret alors qu'il aurait pu être un élément bien plus probant, tandis que le capitalisme et l'argent roi comme loi du plus fort permet un court mais pertinent passage de la star Matt Damon. Niveau acting on remarque surtout la révélation Julia Fox qu'on risque de revoir bientôt. Trahison, meurtre, corruption, vrais méchants et faux gentils, tous les ingrédients sont parfaitement imbriqués les uns aux autres avec un twist en prime. On peut surtout regretter un ton un peu trop monocorde, sans hausse de tension pour un style presque trop sage. Résultat, ce film est un très bon exemple du genre mais demeure sans doute assez mineur dans la filmo du réalisateur. Un bon moment nanmoins.

Sudden Move (2021) Steven SoderberghSudden Move (2021) Steven SoderberghSudden Move (2021) Steven Soderbergh


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mauvaises Filles
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Fumer Fait Tousser
wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini