L’objectif

Un objectif est un résultat désiré. C'est un but. C'est une récompense que votre personnage veut obtenir, un résultat qu'il tente de réaliser. Et le lecteur, il adore voir un personnage réussir, surmonter les obstacles qu'auteurs et autrices s'évertuent à dresser sur son chemin.
En fait, le lecteur vit par personnage interposé les difficultés que ce personnage traverse. Lecteurs et lectrices ont besoin de sentir le conflit et d'éprouver ce sentiment d'accomplissement, de plénitude lorsque le personnage finalement atteint son but.

L'objectif du héros

Afin de s'immerger dans les tribulations d'un personnage, le lecteur/spectateur a besoin de comprendre ce pour quoi ce personnage se bat. Une des toutes premières tâches d'un auteur est donc d'imaginer un objectif et de savoir a priori quelle sera la réponse qu'il donnera à cet objectif.

La définition d'un désir est de posséder quelque chose. Le désir est vivace tant qu'il existe un manque. Debra Dixon nous rappelle qu'un personnage qui veut plus que ce qu'il possède déjà ne fait pas un bon personnage. Le manque sera violent ou bien ne sera pas. Le désir peut paraître futile mais c'est quelque chose de foncièrement subjectif. Ce qui peut paraître insignifiant pour l'un sera une nécessité pour l'autre.

Dans la vraie vie, le désir est permanent. On court toujours après quelque chose dont on n'est jamais certain. C'est le côté imprévisible de la vie et puisque la fiction illustre des fragments de vie de personnages fictifs, alors nos personnages eux aussi courent après quelque chose qu'ils ne sont pas certains d'atteindre. Alors ils agissent.

L'action est importante en fiction parce qu'elle crée l'intrigue. L'intrigue est un concept narratif dont on ne peut faire l'économie. Laissez vos personnages se frayer un chemin à travers l'histoire vers leur objectif. Les conséquences qu'ils provoquent sont une excellente expérience de lecture.
Cet objectif du héros devrait être suffisamment important pour que le personnage agisse parfois contre son propre intérêt et endure les épreuves les plus difficiles pour l'accomplir. Il y aura donc des conséquences désastreuses si le but n'est pas atteint.

Il est dans la nature humaine d'éviter les catastrophes mais il est plus intéressant d'être motivé à faire les choses, c'est-à-dire que les conséquences (que héros et héroïnes devront assumer en cas d'échec) s'expliquent dans la motivation davantage que dans l'enjeu. L'enjeu, c'est ce qu'on perd ou gagne. La motivation est la raison de la prise de risque. Et cette motivation est d'autant plus aiguë qu'elle est couverte d'une certaine urgence.
Héros et héroïnes ne peuvent décidément remettre à demain ce qui doit être nécessairement fait aujourd'hui. Une mère qui veut la garde de son enfant devra trouver un emploi maintenant pour assumer cette nouvelle vie.

Une situation qui exige l'action

L'urgence de la situation, les conséquences possibles tant pour l'échec que pour la réussite, les motifs à agir qui rendent légitime l'action, tout cela aide à formuler une situation passionnante dont le lecteur/spectateur voudra connaître l'issue.
L'incertitude qui accompagne les décisions prises dans l'urgence ajoute de la tension dramatique quant à l'issue possible. Il arrive d'ailleurs que lecteurs et lectrices ne comprennent pas la folie soudaine qui s'empare d'un héros ou d'une héroïne dans ses décisions ou ses prises de position. Mais l'urgence de la situation est parfaitement compréhensible et se partage.

Soutenez Scenar Mag. Nous faisons partie de votre horizon. Faites un don. Merci


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
Vers une suite à Greenland - Le Dernier Refuge de Ric Roman Waugh ?
wallpaper-1019588
À Couteaux Tirés : Jessica Henwick au casting de la suite signée Rian Johnson ?
wallpaper-1019588
Bande annonce VOST pour Onoda - 1000 nuits dans la jungle de Arthur Harari
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Gagarine