[FUCKING SERIES] : Sky High Survival : Les Masques Tueurs

[FUCKING SERIES] : Sky High Survival : Les Masques Tueurs 

(Critique - avec spoilers - de la saison 1)


Nouvel animé japonais produit par Netflix, Sky High Survivaloffrait un pitch assez prometteur. Sans explication, une lycéenne se retrouve propulsée dans un monde dans lequel elle et de nombreux autres humains doivent survivre face aux assauts de tueurs masqués bien décidés à les pousser au suicide, et si ce n’est pas possible à les assassiner brutalement. Et on démarre sur les chapeaux de roues, dès la première scène ça s’annonce comme un animé crasseux, sanguinolent, puisant ses inspirations dans des films comme Battle Royale mais également peut être un peu dans le slasher. On s’imagine un programme original, novateur, et c’est d’autant plus dommage que petit à petit la série s’écroule jusqu’à ce que l’excitation retombe comme un soufflé.

[FUCKING SERIES] : Sky High Survival : Les Masques Tueurs

Copyright FR_tmdb


Très vite on va délaisser le mystère, l’horreur et le survival pour se remettre sur les rails d’un nekketsu parfaitement lambda. Bien trop rapidement, notre héroïne va réussir à comprendre énormément des tenants et des aboutissants de cet univers, elle va parvenir sans peine à les apprivoiser, s’entourer d’un groupe d’alliés fidèles et puissants avec qui elle va pouvoir enchainer les combats contre des adversaires de plus en plus forts et développer ses propres talents. C’est d’ailleurs un cas typique de personnage random que tout le monde considère comme hyper fort sans réelle raison. Tout le potentiel horrifique s’évapore dès lors puisque nous n’accompagnons pas un personnage vulnérable qui doit survivre dans un environnement inconnu et hostile, mais un groupe de personnages en pleine possession de leurs moyens et absolument surpuissants, prêt à rouler sur toute forme de menace. Les anges, fameux êtres humains masqués et adversaires principaux qui seront rencontrés, perdent en un rien de temps de leur aura inquiétante puisqu’ils s’avèreront très peu difficiles à vaincre, et encore pire il sera possible pour certains personnages de les contrôler sans problèmes. Privé de ses atours mystérieux, l’univers de Sky High Survival se tarie, devient fade. Chaque révélation est un énorme « meh », les personnages peinent à dépasser leur statut d’archétypes et leurs relations sont d’une artificialité dommageable.

[FUCKING SERIES] : Sky High Survival : Les Masques Tueurs

Copyright FR_tmdb


Et puis, il faut en parler, c’est un animé qui baigne dans un fétichisme constant plutôt malvenu. Il est monnaie courante dans les animés japonais de retrouver ce genre de choses. On passe rarement à côté d’un personnage obsédé par les gros nichons, de personnages féminins caractérisées uniquement avec ces mêmes gros nichons ou par leur amour obsessionnel du héros, en bref c’est assez rarement progressif en terme de féminisme, rendant pas mal d’œuvres au demeurant très sympathiques nécessaire d’être regardée avec un certain recul là-dessus. Sky High Survival dépasse assez largement les bornes au-delà desquels le visionnage devient gênant. Le nombre de plans gratuits sur la culotte de l’héroïne qui verra d’ailleurs sa jupe très courte être rapidement déchirée, sa principale alliée qui elle verra son chemisier être déchiré laissant apparaitre son soutien-gorge, une scène d’abus sexuel horrible qui donne l’impression que l’artiste est derrière en train de se palucher sur ses dessins, la tension sexuelle entre les deux héroïnes qui tient très clairement plus du fétiche que de l’inclusivité, l’animé cumul les tares à un point qui nuit fatalement au visionnage. Et il est d’autant plus difficile de passer outre puisque les enjeux, les personnages, l’univers et ses codes manquent infiniment de la substance qui était promise à la base. L’animé reste tout le même plus sanglant que la moyenne, mais n’est jamais choquant ou ostentatoire dans la violence qu’il montre, c’est finalement assez sage et le sang n’est certainement pas le fluide corporel qui intéresse le plus l’auteur. Au final c’est une série qu’on recommandera plus aux amateurs de petites culottes que de Battle Royale.

Kevin

[FUCKING SERIES] : Sky High Survival : Les Masques Tueurs

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
The Dark Knight (2008) de Christopher Nolan
wallpaper-1019588
Falcon & le Soldat de l’Hiver (Critique Mini-Série Épisode 1×04) La dernière tentation de John Walker…
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Extro
wallpaper-1019588
BAFTA 2021 : Le palmarès