Stardust, le mystère de l'étoile (2007) de Matthew Vaughn

Adaptation libre du livre Stardust de Neil Gaiman publié en France en 2001, c'est d'abord Miramax qui à la suite de la sortie du livre cherche à acquérir les droits. L'auteur n'étant pas convaincu par le projet, c'est finalement Matthew Vaughn venant de terminer "Layer Cake" qui obtiendra les droits pour l'adaptation cinématographique.

L'histoire du film se déroule au 19ème siècle dans un univers où habitent humains et monde fantastique séparés par un mur dans le village de Mur. Dans ce petit village, Tristan, amoureux transi de Victoria, va franchir le mur afin de trouver une étoile filante tombée afin de l'offrir à Victoria, de lui prouver son amour et qu'elle accepte enfin de devenir sa femme. Au delà du mur, il trouvera cette étoile, non pas sous forme de roche étincelante mais sous les traits d'Yvaine, une jeune femme traquée par des ennemis. En parallèle, le roi de ce monde magique, meurt laissant ses fils s'entretuer pour trouver le rubis, symbole d'héritage de la couronne royale. Deux histoires liées par le passé et le destin de Tristan.

Le scénario s'émancipe beaucoup du livre qui est beaucoup plus sombre et plus adulte. Le film prend un ton plus drôle et développe des personnages tel que le capitaine Shakespeare. Le film est construit comme un véritable roman d'aventure où chaque page, chaque scène entraine une nouvelle péripétie, une nouvelle rencontre et de nouveaux indices pour la fin du film. Bien entendu, dès les premières minutes du film on s'attend aux scènes finales, il n'y a pas de réelles surprises du début à la fin.

L'ensemble du film repose sur un casting détonnant. Un rôle principal tenu par Charlie Cox, peu connu à l'époque, campant un Tristan plutôt naïf et désespérant dans son attitude, qui deviendra un prince charmant peu convaincant dans la continuité du film. Claire Danes (Les Misérables) prête ses traits à Yvaine, la jeune étoile filante, qui tire un peu sur le cliché du personnage féminin d'abord n'en faisant qu'à sa tête puis devenant de plus en plus douce et attirée par son compagnon un peu aveugle sur la situation. Malgré ces aventures qui se succèdent, il manque un peu de rythme au film, s'attardant trop sur des moments un peu facile et laissant de côté le développement d'autres qui auraient peut-être donné un ton plus équilibré avec cette pointe de sérieux qui manque pour donner plus de dimension au film. La morale de l'histoire est un peu gauche et trop attendue pour être significative, laissant une certaine déception quand on sait le potentiel de l'histoire originelle.

Les seconds rôles sont beaucoup plus intéressant, parodique des méchants ou des gentils compagnons que l'on trouve dans ses films d'aventure, on s'amuse de leur image donnant du relief à ce film un peu plat. Ainsi Robert De Niro, est un capitaine de bateau chasseur d'éclairs, efféminé, aimant habits et maquillage, il donnera une nouvelle image à ce couple détonnant quand il les trouvera. Michelle Pfieffer, incarne la sorcière voulant le cœur de l'étoile afin de retrouver sa beauté perdue. Transformée en laideron, l'actrice donne à elle seule beaucoup d'humour au film quoique certaines scènes avec elle sont à la limite de l'écriture de l'absurde. Enfin Mark Strong est le 7ème fils du roi décédé, cherchant à acquérir la couronne à tout prix, un prince rongé par l'envie sans aucune raison morale.

L'ensemble du film doit être vu comme une grande épopée fantastique, où le second degré est roi. Car si l'on regarde le film sous l'angle du sérieux, la déception sera d'autant plus importante que le film n'aura ni sens ni intérêt.

Un joli conte à regarder en famille.

Note :

Stardust, mystère l'étoile (2007) Matthew VaughnStardust, le mystère de l'étoile (2007) de Matthew Vaughn Stardust, mystère l'étoile (2007) Matthew Vaughn

wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Curtiz
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #63. Lethal Weapon 3
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Pelé
wallpaper-1019588
Jonathan Majors en vedette de Gordon Hemingway & the Realm of Cthulhu signé Stefon Bristol ?
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Small Axe : Uppercut politique et social en 5 actes
wallpaper-1019588
Nouvel extrait VO pour Godzilla vs Kong signé Adam Wingard