Cinéma – PIECES OF A WOMAN (Netflix) – 16/20

Cinéma – PIECES OF A WOMAN (Netflix) – 16/20

De Kornél Mundruczó
Avec Vanessa Kirby, Shia LaBeouf, Ellen Burstyn
Chronique : La première grosse claque de l’année. Même en étant prévenu.
Après une première scène d’introduction qui présente les personnages et assied les dynamiques entre eux, Kornél Mundruczó secoue son spectateur en l’immergeant au cœur d’une effroyable tragédie. Dans un plan-séquence affolant, terrassant, il accompagne minute par minute les trois protagonistes (le couple et la sage-femme) jusqu’au drame, dans un mouvement permanent, sa caméra captant chaque geste, naviguant de visage en visage. La tension qui s’en dégage, exponentielle, est alors difficilement tenable, d’autant plus que l’on sait quelle en sera l’issue.
La technicité de cette scène, la prouesse artistique et physique du réalisateur et de ses acteurs au service de son exécution n’atténuent en rien sa force, ils ont au contraire un pouvoir immersif imparable. Mundruczó filmera plus tard dans le film avec la même virtuosité un autre plan-séquence en huis clos, miroir de cette première scène et qui figera ses conséquences. Il annonce le point de non-retour.
Car Pieces of a Woman décrypte aussi l’après. Comment chacun intègre le drame et tente de s’en remettre. Comment il exacerbe les ressentiments, les désaccords, la défiance qui, avant, restaient suspendus, mais qui écrasent maintenant cette famille qui doit faire face au deuil. Trouver un coupable en espérant que la douleur et la colère passent ou les accepter, s’effondrer ou se relever et continuer. Affronter la douleur ensemble, en tant que couple ou suivre chacun sa voix.
Pieces of a Woman est un voyage de l’intime, il ne prétend jamais à l’universel. Le film est l’histoire de Martha, de Sean, d’Elizabeth… Il ne les juge jamais, il se contente de les raconter, admirablement. Et il peut compter sur des interprètes impliqués et habités. Vanessa Kirby est absolument bouleversante, juste en permanence. Une performance majuscule et rare qui après la Coupe Volpi de la meilleure actrice à Venise devrait lui valoir logiquement Batfa, Oscar etc..
Un mélodrame puissant, de ceux qui marquent.

Synopsis : Vivant à Boston, Martha et Sean Carson s’apprêtent à devenir parents. Mais la vie du couple est bouleversée lorsque la jeune femme accouche chez elle et perd son bébé, malgré l’assistance d’une sage-femme, bientôt poursuivie pour acte de négligence. Martha doit alors apprendre à faire son deuil, tout en subissant une mère intrusive et un mari de plus en plus irritable.


wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #64. Lethal Weapon 4
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Zone Hostile
wallpaper-1019588
La Belva (2020) de Ludovico Di Martino
wallpaper-1019588
Gros casting pour le prochain long-métrage de David O. Russell !
wallpaper-1019588
Quelque part dans le temps… mars 1994