Ava

 Ava : Pif Paf... Pouf... 

Ava

Ava est une jeune femme, ancienne toxicomane et alcoolique, qui a été recrutée par une agence pour devenir tueuse à gage.

Elle reçoit des contrats a finaliser. Mais de temps en temps, elle enfreint le protocole et demande à sa cible ce qu'elle a pu faire pour qu'une demande d'assassinat soit faite.

Alors que son mentor et protecteur essaie de la remettre dans le rang, un des gradés de l'agence demande son exécution.

Entre conflit familial et vengeance, elle va devoir tracer sa route.

Ava est un film d'action qui est un peu décevant et c'est vraiment dommage.

Alors qu'il a un casting à faire pâlir certaines productions, on se retrouve dans une histoire qui n'est ni amenée, ni finie.

J'ai eu l'impression de prendre un livre en route, sans explication aucune, que l'ensemble ne collait pas et n'avait pas de fin.

Et quel dommage car sous ce gros défaut, il y avait du potentiel.

On aimerait en savoir plus sur cette organisation, quel est son but, qui sont les dirigeants et leur postes dans cet univers.

On connait Ava, mais on prend son histoire en route, c'est décousu.

Quelles sont les histoires de Duke et Simon ?

En dehors d'un scénario trop léger, le casting assure.

Avec une histoire si pauvre, on a une Jessica Chastain en forme, un Colin Farrell sombre, un John Malkovich paternaliste et une Geena Davis froide mais maternelle.

Les scènes d'action en revanche, sont très bien. C'est pas John Wick ou Atomic Bombe, mais Chastain se défend bien !

Côté réalisation, c'est pas brillantissime, mais ça se laisse regarder.

Au total, Ava reste un film bon, mais passable voir oubliable.

J'aurai aimé savoir plus de choses sur le fond de l'histoire pour donner de la profondeur aux personnages !

Si vous avez Netflix regardez-le et donnez moi votre avis ! 

Bon film.



wallpaper-1019588
Mes frères et moi
wallpaper-1019588
Box-office US du week-end du 21/01/2022 : Spider-Man reprend les commandes !
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #136. Batman : Mask of The Phantasm
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Introduction