Hubie Halloween, le retour du héros Hubie Dubois

Hubie Halloween, le retour du héros Hubie Dubois

Synopsis : " Hubie n'est pas très populaire dans sa ville du Massachusetts. Pourtant, cela n'arrête pas cet homme bon mais peureux de protéger la population le jour d'Halloween. "

Les lumières de la salle de cinéma s'allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position "je m'installe comme à la maison" ce n'est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique...

En l'année 2014, Adam Sandler et sa maison de production Happy Madison Productions annoncent avoir signé un deal d'exclusivité de six films avec la plateforme de visionnement en ligne Netflix. The Ridiculous 6, The Do-Over, Sandy Wexler, The Week Of, Murder Mystery puis vient le sixième film : Hubie Halloween. Adam Sandler officie en tant que producteur et acteur principal des films en question. Six films, six comédies qui défraient la chronique et effraient une partie des spectateurs à cause de cet humour si particulier. Un humour qui ne plaît pas à tous, mais qui plaît au public américain, si amateur de comédies potaches et au ton bon enfant. Un premier contrat qui a porté ses fruits, renouvelé pour quatre nouvelles productions en janvier dernier. Pas moins de 250 millions de dollars afin d'acquérir l'exclusivité sur les prochaines comédies avec et produite par Adam Sandler. Un deal lucratif pour l'acteur/producteur, mais également pour la plateforme de visionnement. Pas moins de 83 millions de visionnages (pressions sur le bouton lecture en l'occurrence) sur les quatre semaines suivant sa mise en ligne pour la comédie d'enquête Murder Mystery. Adam Sandler rapporte et sa nouvelle production devrait logiquement, s'enligner dans la même direction.

Si critiqué et humilié par la population de la ville de Salem, Hubie Dubois n'en perd pas la face et est bien dédié à protéger la population de sa ville natale contre les forces du mal qui pourraient émerger en la journée d' Halloween. L'histoire d'un homme constamment humilié, peureux, mais d'une générosité extrême. Adam Sandler trouve en Hubie Dubois un personnage de sketch des plus attachants. Comédie potache qui n'a jamais peur d'en faire trop, quitte à sombrer dans un ridicule qui laissera plus d'un spectateur complètement hermétique, Hubie Halloween puise en l'acceptation du ridicule la meilleure manière de créer une empathie chez le spectateur. Contrairement à ses dernières production qui peinaient à trouver le ton juste et en faisaient constamment trop, Hubie Halloween est une douce comédie aussi régressive que divertissante. Adam Sandler, également co-scénariste aux côtés de Tim Herlihy (son partenaire de toujours), ne cherche pas à battre le record du plus grand nombre de blague. Entre humour de situation, comique de répétition (celui du vélo est absolument hilarant), comique de geste ou comique de caractère, le scénario oscille d'une forme de comique à l'autre avec une belle fluidité et toujours dans un but précis : être au service de l'histoire. Ce qui peut paraître bien étonnant venant d'une comédie produite, écrite et interprétée par Adam Samdler. Mais c'était déjà la recette gagnante de comédies qui ont marquées comme You Don't Mess with the Zohan. Un personnage fort et la création de situation dans un contexte bien précis. En l'occurrence l' Halloween.

Si son histoire étonne le moins du monde, elle tient en haleine jusqu'au dénouement final. Grâce à une belle gestion de la question du point de vue, le scénario propose aux spectateurs, une virée le temps d'une journée (31 octobre ndlr) aux côtés de Hubie Dubois. Ce qu'il vit, comment il est perçu par les autres et quels sont les personnages qui agissent autour de lui. Si la caméra le perd de vu et opte pour le point de vue d'un autre personnage ça va toujours être dans l'optique de mettre en place une situation future dont il sera la clé. Les situations s'enchaînent, les personnages secondaires s'amoncèlent, mais ne prennent jamais trop de place. Au-delà du stéréotype du personnage mal-aimé et humilié par les autres, la caractérisation du panel de personnages secondaires ne cède pas à ces stéréotypes. Il est agréable de voir une comédie qui met en scène des personnages qui s'amusent. De simples habitants d'une ville qui prennent du plaisir un soir de festivité. Ils n'ont peut-être pas de nom, ne vont pas marquer l'esprit des spectateurs ni les émouvoir, mais vont les divertir grâce aux situations auxquelles ils vont prendre part. La seule chose rédhibitoire pour le spectateur, n'est que l'humour. Si Hubie Halloween ne fait pas dans le grotesque, la caricature ou le non-sense, le film demeure une comédie potache. Quelques blagues et jeux de mots enfantin parsemés ici ou là, qui nous rappellent que l'on est bien dans une comédie familiale régressive.

Familial, un terme bien important pour Adam Sandler. Une œuvre à la morale bien pensante qui brandie l'étendard du vivre ensemble. Simple, mais très efficace dans le cadre d'une comédie qui vise un public extrêmement large (et notamment les plus jeunes). On parle des plus jeunes, mais ça ne fait de mal à personne. Déployer une telle morale et mettre en avant de telle valeur, démontre qu'à aucun moment il n'est question de rire du personnage principal. Il n'est jamais question de moquerie, mais bien d'empathie puis de sympathie à l'égard de Hubie Dubois. Steven Brill et Adam Sandler surprennent. Hubie Halloween est une bonne comédie familiale qui renoue avec la grande période d' Adam Sandler. Une comédie bien écrite, qui joue avec le ridicule des situations, mais ne cède jamais à la moquerie facile. Une belle et douce empathie envers ce Hubie Dubois se dégage du film et se développe chez le spectateur. C'est drôle, bien rythmé et supporté par un casting de choix. Une belle surprise qui, à défaut de réinventer quoique ce soit, permet de passer un très agréable moment.

Actuellement disponible exclusivement sur Netflix.
" Il n'est jamais question de moquerie, mais bien d'empathie puis de sympathie à l'égard de Hubie Dubois. Une douce comédie familiale régressive bien écrite, et, qui a le mérite de faire rire. "

Commentaires Facebook


wallpaper-1019588
Première image officielle pour Indiana Jones 5 de James Mangold
wallpaper-1019588
Vers une adaptation du jeu vidéo Gran Turismo signée Neill Blomkamp ?
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #138. Unlawful Entry
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Requin