Rocky (1976) de John G. Avildsen

Film de 1976 de John G. Avildsen, Rocky est écrit par Sylvester Stallone qui couche les prémices du scénario en trois jours et demi pour le présenter à la société de production Chartoff-Winckler qui le soutiendra dans son projet en acceptant que Stallone ait le rôle titre.

Film tourné en seulement 28 jours, Rocky est inspiré du combat entre Mohamed Ali et Chuck Wepner qui eut lieu en 1975. L'histoire est celle d'un boxeur de seconde zone qui affronte et résiste pendant 15 rounds face au champion de ce sport de combat. Rocky Balboa, un italo-américain, petit boxeur du dimanche, petite main d'un usurier et amoureux transi de la jeune Adrian, va être choisi par Apollo Creed pour être son challenger au titre de champion du monde de boxe poids lourd.

Stallone interprète un Rocky introverti et timide, peu sûr de lui, tout en contraste avec ce que l'on attend d'un personnage de boxeur mais aussi de son rival Apollo Creed interprété par Carl Weathers. Rocky Balboa est un personnage, au départ, pas vraiment remarquable, tout à fait banal. L'idée de diminuer cet homme afin de montrer, un peu trop, la possibilité de pouvoir devenir un homme plus grand par les circonstances mais aussi par la volonté qui se traduit ici par l'entrainement au combat final. Une vision très marquée du rêve américain. Finalement, les deux boxeurs ne sont pas vraiment convaincant, on voit plus Stallone comme un homme balancé par la vie à différents endroits et qui finit par rester debout alors qu'il se prend des coups. Quant à Weathers, il fait plus animateur et commercial de son statut que boxeur. La performance de Talia Shire est plus intéressante faisant passer, par un charisme doux et mesurée, la timide Adrian Penino à cette femme toujours introvertie mais appui sans conteste de l'homme qu'elle aime par quelques gestes égarés, des regards appuyés, une présence à chaque instant, une dédicace pour elle aux dernières secondes du film. Les personnages secondaires, le mélange des caractères biens développés et leurs présences à certains moments du film donnent tous le ton du film, l'ambiance générale et toute la vie qui manquait au personnage principal.

Le début du film s'ouvre sur un petit combat du dimanche dans un quartier de Philadelphie pour s'achever par un autre combat mais cette fois sur la scène mondiale. Le scénario est intéressant sans grande fausse note, on ne se plonge pas dans le monde de la boxe mais dans la vie d'un boxeur. Un ensemble soutenu par une musique qui a contribué à sa renommée, écrite par Bill Conti, elle suit et grandit avec Rocky en lui donnant encore plus d'attraits.

Un bon film à voir, une réalisation qui est passé dans les films cultes alors qu'à sa sortie en France, il n'avait pas déchaîné les foules. Un film à voir sans contexte mais une note un peu sévère, je ne suis pas entrée dans le film réellement un peu trop spectatrice à mon goût surtout au moment du combat final.

Maintenant à voir la suite ...

Note :

Rocky (1976) John AvildsenRocky (1976) de John G. Avildsen Rocky (1976) John AvildsenRocky (1976) John Avildsen

wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #64. Lethal Weapon 4
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Curtiz
wallpaper-1019588
ALEX HUGO (Critique Épisode Un rêve impossible) Intrigant, lancinant, oppressant…
wallpaper-1019588
Affiche US pour Drunk de Thomas Vinterberg
wallpaper-1019588
Nouveau trailer pour The Glorias de Julie Taymor
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Supernova signé Harry Macqueen