Rush Hour 2 (2001) de Brett Ratner

Après le succès de "Rush Hour" (1998), le réalisateur Brett Ratner réunit son équipe pour une attendue des aventures des inspecteurs Lee et Carter. Pour ce nouveau film il y a pourtant un changement de scénariste, cette fois c'est donc Jeff Nathanson auquel on doit "Speed 2 : Cap sur le Danger" (1997) et qui signera juste après le scénario de "Arrête-moi si tu Peux" (2002) de Steven Spielberg... L'agent Carter est donc parti passé ses vacances à Hong Kong avec son nouvel ami l'inspecteur Lee même si ce dernier a bien du mal à couper avec son boulot. Mais cette fois, les deux policiers vont devoir enquêter après qu'une bombe ait explosé à l'ambassade des Etats-Unis. Si l'enquête débute en Chine, les deux compères vont vite retourner à Los Angeles avant que l'enquête de les mène à Las Vegas et vers un trafic de faux billets...

Rush Hour 2 (2001) de Brett Ratner

les deux inspecteurs sont donc toujours incarnés par Chris Tucker et Jackie Chan, ce dernier en ayant profiter pour explorer l'ouest américain dans "Shanghaï Kid" (2000) de Tom Dey. Les méchants sont interprétés par deux stars chinoises, John Lone qui a explosé avec les chefs d'oeuvres "L'Année du Dragon" (1985) de Michael Cimino et "Le Dernier Empereur" (1987) de Bernardo Bertolucci, puis la magnifique qui vient juste de connaître le succès avec "Tigre et Dragon" (2000) de Ang Lee. En prime l'atout charme avec la belle Roselyn Sanchez révélée par la série TV "Fame L.A." (1996-1997), puis un caméo sympa de Don Cheadle qui retrouve ainsi Brett Ratner après "Family Man" (2000) et qui avait atteint un nouveau statut avec l'excellent "Traffic" (2000) de Steven Soderbergh... Dès le début on est plutôt content de retrouver les deux acolytes, même si il faut subir un Chris Tucker en sur-régime constant ce qui peut être effectivement agaçant et/ou lassant. Néanmoins, le duo fonctionne bien à défaut de faire des étincelles.

Rush Hour 2 (2001) de Brett Ratner

L'enquête est cousue de fil blanc mais garde le cap grâce aux deux méchants de service, qui sont à la fois le point fort et le point faible. En effet, John Lone est sous-exploité, tandis que Zhang Ziyi assure le spectacle jusqu'à cette fin risible tant elle est gratuite et ridicule. Dommage... Bon point sur le personnage de Roselyn Sanchez qui apporte charme et force de caractère. La vraie bonne idée reste la nouvelle sinophilie de Carter/Tucker, qui lui permet alors une baisse de régime et un humour moins balourd. Les cascades sont toujours impressionnantes, avec un Jackie Chan toujours en forme même si, comme déjà abordé dans "Rush Hour", ça n'est pas du Jackie Chan 100% pur jus. Rien d'extraordinaire une fois de plus, mais ça reste très divertissant avec une B.O. qui ajoute du sel au rythme ambiant. Un bon moment pop corn et familial.

Rush Hour (2001) Brett RatnerRush Hour (2001) Brett Ratner Rush Hour (2001) Brett RatnerRush Hour (2001) Brett RatnerRush Hour (2001) Brett Ratner

Pour info bonus, Note de mon fils de 10 ans :


wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] Palmarès Officiel Complet
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020