Les Filles du Docteur March (2020) de Greta Gerwig

Film de Gerta Gerwing, sorti en 2020, Les filles du Docteur March (Little Women en VO) est la sixième adaptation cinématographique de l'oeuvre littéraire de Louisa May Alcott sorti en 1868 et 1869.

L'histoire est celle de quatre sœurs issues de la classe moyenne qui vont grandir et chercher à s'épanouir avec leur temps, avec leur caractère mais surtout avec leurs envies et ambitions. L'histoire est perçue sous l'angle de Jo March, deuxième de la famille qui dans son apprentissage de la vie et dans sa volonté de devenir écrivain va aussi raconter l'histoire de sa famille. Contexte, Guerre de Sécession et misère sont assez tus pour évoquer le thème de la place des femmes dans cette époque.

En vient un point à aborder sur la construction du scénario, le point de vue de Jo est constant, omniprésent et faisant particulièrement oublier deux des sœurs Meg et Beth qui pourtant sont importantes pour comprendre deux contrastes. Le premier étant celui de la vie souhaitée des sœurs, l'une souhaitant s'établir et fonder une famille, l'autre cherchant à vivre simplement auprès de toute sa famille contrairement aux deux autres qui ont plus d'ambition personnelle. Le second est lié à Beth et le caractère dramatique de l'histoire de la maladie et de la perte. Minimisés par des scènes ponctuelles pour ne pas oublier ces facettes, ces deux points mis en filigrane font perdre de la complexité et de l'émotion au film.

Ce qui reste le plus dérangeant demeure dans le casting. Aucune ressemblance entre les actrices choisies (et ne parlons pas de ressemblance avec les descriptions du roman) et surtout aucune cohérence dans les âges des personnages. Le début du roman décrit les filles allant de 12 à 16 ans, la réalité du casting va de 20 à 29 ans ! On ne peut pas croire une seule seconde qu'elles puissent incarner des adolescentes ou des jeunes femmes. Le summum étant quand même les allers et venues entre passé et futur où seules des coiffures enfantines les rajeuniraient.

Le casting est pourtant plaisant et l'incarnation de chaque petite femme est très bien tenue. Jo March incarnée par Saoirse Ronan ("Lovely Bones", "Lady Bird") amène une certaine force au personnage tout en montrant des failles souvent peu mises en avant. Florence Pugh plante une Amy avec beaucoup de brio par l'affirmation de ses ambitions. Emma Watson qui prête ses traits à Meg et Eliza Scanlen pour Beth sont sous exploitées et finalement passent assez inaperçues... Dommage. Enfin, Timothée Chalamet retrouve Saoirse Ronan après "Lady Bird" pour prêter ses traits à Laurie mais laissant assez indifférent à son personnage incarné de façon un peu trop neutre et sans donner réellement corps à celui-ci.

La réalisation fait jongler le récit entre passé et futur, si l'on ne comprend pas vraiment ce choix, on remarque surtout qu'il met en évidence les problèmes associés au temps, à l'âge des actrices et à la cohérence de l'ensemble du film. Il reste néanmoins agréable à regarder, le film est réellement porté par son actrice principale, costumes, décors et les quelques scènes d'émotions viennent combler nos attentes.

Avis de Selenie ICI Note : Filles Docteur March (2020) Greta GerwigLes Filles du Docteur March (2020) de Greta Gerwig Filles Docteur March (2020) Greta Gerwig

wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Paradox (2017) de Wilson Yip
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Dolemite is my name
wallpaper-1019588
Le Lion (2020) de Ludovic Colbeau-Justin
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020