La rose et la flèche

Un grand merci à Rimini Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La rose et la flèche » de Richard Lester.

La_rose_et_la_fleche

« Pourquoi je ne suis pas rentré ? Parce qu’il était mon roi! »

Après des années d'exil, Robin des Bois revient avec son fidèle ami Petit Jean à Sherwood. Dame Marianne est entrée au couvent, le Roi Richard et son frère Jean sont devenus fous, le temps de l'aventure semble définitivement terminé pour le valeureux cambrioleur. Mais le shérif de Nottingham revient troubler la paix de Sherwood. Afin de se battre contre l'oppression et la terreur qu'inspire le shérif aux habitants, Robin rassemble ses vieux amis.

« J’ai eu bien raison de t’aimer toutes ces années »

La_rose_et_la_fleche_Audrey_Hepburn

Génie précoce (il entre à l’université à quinze ans seulement pour en sortir diplômé à dix-huit), Richard Lester fait rapidement le pari - audacieux - de quitter sa rutilante mais néanmoins conservatrice Amérique natale pour s’établir à Londres, alors en pleine effervescence. Faisant ses classes à la télévision, il s’impose très vite comme une figure du Swinging London, grâce à son amitié avec les Beatles (dont il réalise les films « Hard day’s night » puis « Help ! ») et à la Palme d’or cannoise obtenue pour sa formidable comédie « Le knack... et comment l’avoir » (1965). Moins inspiré à la fin des années 60, il se relance au milieu des années 70 grâce à l’immense succès populaire de son diptyque « Les trois mousquetaires » et « On l’appelait Milady » qui lui permettent d’accéder à des projets plus ambitieux (« Terreur sur le Britannic », 1974) et personnels, tel que « La rose et la flèche » en 1976. Après quoi il terminera sa carrière aux commandes de grosses productions de commande américaines (« Superman 2 » et « Superman 3 » notamment).

« Avez-vous déjà bataillé contre une légende ? »

La_rose_et_la_fleche_Sean_Connery

Qu’il ait les traits d’Errol Flynn (« Les aventures de Robin des bois », 1939), de Richard Todd (« Robin des bois et ses joyeux compagnons », 1952), de Kevin Costner (« Robin des bois prince des voleurs », 1991), de Russel Crowe (« Robin des bois », 2010), de Taron Egerton (« Robin des bois », 2018) ou même d’un renard chez Disney (« Robin des bois », 1973), Robin des bois demeure sans aucun doute l’un des personnages de fiction le plus adaptés au cinéma. Mais jusqu’ici sa légende s’arrêtait toujours en bordure de la forêt de Sherwood, sur sa victoire sur le tyran Jean Sans Terre et son nervis le Shérif de Nottingham. Richard Lester, lui, fait le choix avec « La rose et la flèche » de revisiter le mythe en imaginant la suite de sa vie. On retrouve ainsi Robin vingt ans plus tard, de retour au pays après avoir servi fidèlement Richard Coeur de Lion. Un monarque finalement tout aussi cruel et sanguinaire pour le compte duquel il aura guerroyé des croisades jusqu’en Aquitaine. Désabusé et fatigué de cette vie d’aventures, son retour à Sherwood sera aussi l’heure de faire un bilan de sa vie et de ses choix : la légitimité discutable de certains combats, les horreurs perpétrées et endurées, Sherwood et ses compagnons abandonnés à la mainmise du Shérif de Nottingham... Et surtout la possibilité d’une vie heureuse auprès de la belle Marianne, son seul véritable amour, qu’il aura laissé filé. Leurs retrouvailles, à la fois très pudiques et terriblement électriques, donnent une dimension particulièrement touchante à ce film, emprunt d’une belle mélancolie. A l’image de cet ultime duel à mort avec le Shérif de Nottingham, son adversaire de toujours, marqué par une profonde estime réciproque. S'il apporte au personnage de Robin de la densité et de la complexité, Lester offre là une sortie de scène magnifique au mythique héros. Sans doute l’une des plus belles fins de cinéma. Une merveille de film, porté par un casting absolument formidable (Sean Connery, Audrey Hepburn, Richard Harris, Robert Shaw).

La_rose_et_la_fleche_Richard_Lester

****

Le DVD : Le film est présenté dans un nouveau Master Haute-Définition, en version originale anglaise (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

Côté bonus, le film est accompagné d’une interview de Sean Connery enregistrée en 1984, d’une interview de William Couette, journaliste sur le site Chacuncherchesonfilm.fr et d’une interview de Laurent Vissière, Maître de conférences en histoire médiévale à la Sorbonne.

Edité par Rimini Editions, « La rose et la flèche » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 18 février 2020.

La page Facebook de Rimini Editions est ici.


wallpaper-1019588
Trailer final pour Uncut Gems de Ben et Joshua Safdie
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Curtiz
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour Bill & Ted Face The Music de Dean Parisot
wallpaper-1019588
Affiche VF pour Mon année à New York de Philippe Falardeau
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour The Dig de Simon Stone
wallpaper-1019588
Uncle Frank (2020) de Alan Ball
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Ava