Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...


Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...
La décennie précédente m'a vue entre autre devenir un bébé blogueuse ciné, et découvrir tellement de beautés et d'artistes que finalement paramétré ces listes à telle ou telle année devient vite un jeu de dupes frustrant. Cependant, trouver une cinquantaine de films que j'amènerai de cette décennie a été un exercice assez plaisant. Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...
D'abord les trilogies et autres séries de films qui m'ont attirée au cinéma, sans jamais me décevoir, elles sont deux. Six films que j'ai découvert à la maison et qui m'ont vu aller voir leurs suites en salle. Ils sont six et compterons pour deux ce sont:Détective Dee (le mystère de la flamme fantôme, la légende du dragon des mers, et la légende des rois célestes) de Tsui Hark, et John Wick (John Wick, John Wick chapter II, et John Wick Parabellum) de Chad Stahelski

Les documentaires ont une place importante dans ma vie.Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Je suis fascinée par ceux filmés par Jimmy Chin et amenés jusqu'à nous par la si talentueuse Elizabeth Chai Vasarhelyi. Ce fut d'abord Meru puis Free solo qui trouvèrent leurs places dans ce top.
Il y a eu aussi le tellement important, I am not your Negro de Raul Peck, ou encore Citizen four de Laura Poitras, le sucré mais politique Visages Villages qui vit JR travailler avec Agnes Varda. Mais un docu a marqué la cinéphile que je suis, un moment suspendu où l'on prend le temps de réfléchir à ce qui se passe dans le monde du cinéma que nous consommons sans parfois y réfléchir, dans Side by Side, Keanu Reeves et Christopher Kenneally interroge les métiers du cinéma autour du passage au numérique, et de ce que cela dit du septième art et de notre société.
Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Je dois avouer un penchant très marqué que je ne nommerai pas passion car je n'ai pas assez de connaissances pour le cinéma asiatique et en particulier pour le Japonais. Le key maker de ce blog à pris le parti de choisir un film par cinéaste, même s'il y en a plusieurs de ce réalisateur qui pourraient figurer dans son top. Mais le key maker ne m'impose rien, et je me refuse de trancher de choisir entre certains films. Naomi Kawase a mis une option sur mon cœur. Les délices de Tokyo et Vers la lumière,sont mes préférés, mais Voyage à Yoshino et Hanezu, font évidemment partis de cette sélection. Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Mais Hirokazu Kore-eda, lui, a volé mon cœur. Je les aime tous, avec des coups de cœurs absolus comme notre petite sœur, the third murder, I wishou la vérité. Mais je ne pourrai pas ne pas garder l'important air doll, et ce qu'il dit de notre société, ou after the storm.Mon premier flirt avec le cinéma japonnais est avec l'oeuvre de Kiyoshi Kurosawa, et ce fut une très belle rencontre avec le film Real ou Vers l'autre rive, et glaçante autour de Creepy.Quant au(x) film(s) Senses de Ryusuke Hamaguchi il m'a fait chavirer.Cette décennie a été pauvre en film de Wong Kar-wai, et on est tous d'accord c'est bien triste, heureusement il y a The grandmaster,Parasitede Bong Joon-ho et Mademoisellede Park Chan-wook ont aussi reçu un prix dans mon panthéon personnel.
Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Ça faisait des années que je ne m'étais pas arrêtée sur les films d'animation, et les rattrapages ont amenés leurs lots de petits bonheurs. Miyazaki sera toujours un de mes préférés et son le vent se lève m'a émue aux larmes, tout comme Kubo et l'armure magique de Travis Knight. Sébastien Laudenbach a su parler à mon cœur avec la jeune fille sans mains et son parti pris fort. Michel Ocelot etDilili à Paris ont une place de choix dans ce classement tout comme l'ile aux chiens de Wes anderson qui voit aussi figurer son film Moonrise kingdomdans ma sélection. Peter Ramsey arrive également à placer deux petits bijoux dans ces cinquante films, Rise of the guardianset Spiderman into the spiderverse.

Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...
Ces dernières années nous avons eu la chance d’être accrédités par le fifib. Et certains films que j'ai découvert à cette occasion ont toutes leurs places ici. Les deux principaux sont, lettres de la guerre de Ivo M ferreira qui est l'illustration de la perfection à mes yeux, et Pin Cushion de Deborah Haywood. Jamais je n’arrêterai de vous conseiller ces deux filmsIl y a également I am not a witch de Rugano Nyoni ainsi queA girl walk alone at night d'Ana Lily Amirpour que j'ai pu découvrir hors compétition sur grand écran.
Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Si vous lisez régulièrement ce blog vous savez à quel point j'aime Jim Jarmush, ses films Only lovers left aliveet surtout le petit trésor qu'est Patersonont enchantés cette décennie. Et si vous nous connaissez nos goûts vos savez à quel point le key maker aimeGuillermo del Toro, deux de ses films ont fait leur place, c'est mon adoré the Shape of water et Pacific rim
Comme ce genre de classement est un nid à frustrations parlons de Taika Waititi , j'aurai tellement voulu citer Boy, mais il n'est pas dans le créneau, ou Jojo Rabbit, mais il n'est pas encore sorti en France, vous n'aurez donc que le fabuleux Hunt for the wilderpeople.
Dans les années 2010, j'ai commencé à bloguer...Des films ont été de grosses claques,me laissant plus chancelante que les autres:C'est leDallas Buyers Clubde Jean Marc Vallée .Ou La isla minima, qui me fascine toujours autant, les oubliésde Martin Zandvliet qui explore une autre face de la guerre,Spotlightde Tom McCarthy, ou encore le Jokerde Todd Phillips.
Puis il y a les virtuoses qui ont fait preuve de leurs talents en ensorcelant un livre, Scorsese avec Silence et les sœurs Wachowski avec Cloud Atlas.

Je finirai par le film qui m'a fait le plus rire pendant ces derniers dix ans, soyons clairs on risque d'en avoir besoin dans les mois à venirDestination Wedding de Victor Levin, et une mine de cynisme jubilatoire
Je me connais dans quelques mois, je verrai un autre film et je voudrai le classer dans cette liste, peut être que je trouverai ou glisser le film Comancheria de David Mackenzie, mais voilà les cinquante films que je garde des années 2010

wallpaper-1019588
Le Lion (2020) de Ludovic Colbeau-Justin
wallpaper-1019588
Le roi lion
wallpaper-1019588
César 2020 : Le palmarès
wallpaper-1019588
Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020