Scandale – 13/20

Scandale : AfficheDe Jay Roach
Avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie

Chronique : Premier film post #metoo « tiré d’une histoire vraie », Scandale ne se démarque pas par sa subtilité mais a le grand mérite d’exposer très clairement, presque pédagogiquement, la culture du harcèlement et de l’intimidation instaurée par les patrons de grands groupes de l’entertainment et l’impunité que leur position leur confère.
Jay Roach raconte la chute du tout puissant président de Fox News, mais on comprend que son idée est de pointer du doigt un mode opératoire qui prévalait (prévaut?) chez tous ces prédateurs surpuissants s’estimant intouchables.
Ce qui est intéressant dans le cas Fox News, c’est qu’il peut aussi évoquer la collusion entre politique et médias, dans la mesure où Scandale couvre la campagne pour l’investiture républicaine qui a vu Trump triompher. C’est assez éloquent sur le climat politique partisan et médiatique aux Etats-Unis, même si cette intrigue se déroule au second plan.
Sa mise en scène vivante et enlevée rappelle son Dalton Trumbo, dans lequel il abordait le Maccarthysme et l’ingérence de la politique sur le cinéma.
Sa réalisation mise sur quelques effets (jeu avec le 4ème mur, voix off, incrustations…) mais les abandonne assez rapidement, vite rattrapée par la densité de son sujet et la nécessité d’aller droit au but.
Le combat est mené par un trio d’actrices parfaites d’investissement. Le charisme de Kidman et Theron, ce qu’elles représentent, sert indéniablement le film. Quand à Margot Robbie, sa sensibilité et sa candeur crèvent l’écran. Elles incarnent avec justesse et nuance ces parcours heurtés, complexes, racontent les doutes premiers sur la légitimité de leur colère puis la nécessaire solidarité entre victimes. Dans la peau du monstre libidineux Roger Aisle, John Lightgow en impose sous son maquillage et domine un casting de rôles secondaires dense et talentueux venu principalement des séries TV (Atypical, AHS, Santa Clarita Diet, Morning Show, Catastrophe, Transparent….) très à propos.
Moins puissant, moins fin que peut l’être la série The Morning Show qui dispose de plus de temps pour creuser les mécanismes de la culture du harcèlement, Scandale pose néanmoins un premier jalon important sur grand écran pour illustrer la libération de la parole des femmes. Avant de voir probablement rapidement débarquer l’affaire Weinstein, qu’on imagine mal être longtemps ignorée par Hollywood…

Synopsis : Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Art of Self-Defense
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Mississippi Burning
wallpaper-1019588
Le Grand Bazar
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #108. Re-Animator
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le goût du vin
wallpaper-1019588
[AVIS] Altamira, un film mineur pour un sujet majeur !
wallpaper-1019588
Ryan Gosling en vedette de The Hail Mary, adapté du roman éponyme d’Andy Weir ?