[AVIS] Maléfique: Le Pouvoir du mal, mais pas trop non plus !

[AVIS] Maléfique: Le Pouvoir du mal, mais pas trop non plus !

Synopsis :
Plusieurs années après avoir découvert pourquoi la plus célèbre méchante Disney avait un cœur si dur et ce qui l'avait conduit à jeter un terrible sort à la princesse Aurore, " MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL " continue d'explorer les relations complexes entre la sorcière et la future reine, alors qu'elles nouent d'autres alliances et affrontent de nouveaux adversaires dans leur combat pour protéger leurs terres et les créatures magiques qui les peuplent.

[AVIS] Maléfique: Le Pouvoir du mal, mais pas trop non plus !

Nous avions quitté la douce et innocente princesse Aurore (Elle Fanning) dans le regard braisant de son prince charmant. Nous les retrouvons ici, quelques années plus tard suite au beau succès de premier du nom dans une toute autre ambiance, celle d'un " beau " mariage. La réécriture du mythe de la belle au bois dormant prend ici une tout autre dimension, celle d'une nouvelle histoire. Pour la raconter Disney a choisi Joachim Rønning (Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar) pour succéder à Robert Stromberg. C'est la première fois de sa carrière que le réalisateur norvégien Joachim Rønning réalise un film sans son compatriote Espen Sandberg mais comme l'était Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar, Maléfique: Le Pouvoir du mal est une semi réussite !

Angelina Jolie est donc de retour pour vous jouer un mauvais tour ! Blague à part, la belle actrice et réalisatrice américaine reprend évidemment son rôle qui a tant plu aux spectateurs. Celle qui a incarné Tomb Raider au cinéma revient ainsi en tant qu'actrice mais aussi en tant que productrice avec un poids plus important dans la création que sur le premier opus. Bien qu'elle ai déjà imposé son style et son interprétation du personnage. C'est dans sans aucune surprise que le film explore le personnage de Maléfique beaucoup plus en profondeur et sa relation avec Aurore sa petite protégée ! On y découvrira de nombreux secrets !

Evidemment tout cela sans oublier la douce princesse Aurore (Elle Fanning) et son mariage avec le Prince Phillip qui victime de son succès s'est vu changer d'interprète. C'est Harris Dickinson qui remplace Brenton Thwaites occupé par le tournage de la série . Un changement qui vient confirmer que ce deuxième opus n'était pas prévu et fait suite au succès du premier. En général les suites improvisé ça fini mal, surtout chez Disney avec les oubliés Cendrillons 2, Pocahontas 2 ou encore Les Enigmes De L'atlantide suite de l'excellent Atlantide L'empire Perdu (on va y revenir). Mais Maléfique: Le Pouvoir du mal s'en sort plutôt pas mal.

[AVIS] Maléfique: Le Pouvoir du mal, mais pas trop non plus !Robert Lindsay is King John, Michelle Pfeiffer is Queen Ingrith and Harris Dickinson is Prince Phillip in Disney's live-action MALEFICENT: MISTRESS OF EVIL.

Maléfique: Le Pouvoir du mal se veut beaucoup plus sombre que son prédécesseur, plus politique et beaucoup plus fantastique comme l'annonce son titre. Mais Mickey Mouse oblige, le film se veut aussi être tout public. Et là ça bloque ! Si le côté fantastique et coloré est une réussite ou du moins dans l'intention, l'aspect politique assez sombre est lui partiellement un échec. Comment rendre crédible une extermination ? Faîtes monter la pression pour une scène ratée et sans aucune puissance dramatique. Sans oublier d'avoir un adversaire inoffensif comme tout qui ne se défend même pas. Pas d'enjeux, pas d'ambitions et tout le monde aiment tout le monde ! C'est un peu la morale du film. Certes une morale bienfaisante mais qui ici est très mal amenée et pas suffisante.

A part ça, Lana Del Rey manque à l'appel pour la bande originale mais la mythologie étendue de ce nouveau Maléfique apporte de nombreux nouveaux personnages. On pense notamment à Conall ( Chiwetel Ejiofor) et Borra ( Ed Skrein) deux grands acteurs qui rejoignent l'aventure. Une mythologie étendue qui va bien plus loin que ces deux acteurs qui apportent une certaine profondeur à ce monde fantastique. Là Maléfique marque un point ! Tout comme le choix de Michelle Pfeiffer pour incarner la mère du Prince Phillip ! Un personnage qui prendra tout son sens au fur et à mesure de l'histoire quitte à piquer la vedette à Angelina Jolie, on ne sait plus laquelle est la plus Maléfique ! Queen Ingrith ( Michelle Pfeiffer) a cependant un bel atout de son côté, Lickspittle (incarné par le célèbre nain d'Hollywood Warwick Davis !

Rien de Maléfique mais un beau conte de fée qui ne remplie cependant pas tout son potentiel. Une mythologie étendue intéressante, un côté fantastique et coloré plein d'idées mais un résultat en dessous du premier opus. Cependant, il faut admettre que pour les enfants tout fonctionne. Et c'est pour ça qu'on parle ici de semi-réussite ! Les enfants adoreront, les grands enfants un peu moins mais Maléfique: Le Pouvoir du mal reste tout de même divertissant et un grand plaisir de retrouver Angeline Jolie, de plus en plus absente du grand écran !


wallpaper-1019588
[Cannes 2019] “Little Joe” de Jessica Hausner
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF pour Unicorn Store de et avec Brie Larson
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #35. Speed
wallpaper-1019588
Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile (2019) de Joe Berlinger
wallpaper-1019588
Vivre et Chanter
wallpaper-1019588
La mort du dragon