Celle que vous croyez

Un grand merci à Diaphana ainsi qu’à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Celle que vous croyez » de Safy Nebbou.

Celle_que_vous_croyez

« Les réseaux sociaux pour les gens comme moi, c’est à la fois le naufrage et le radeau »

Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l’ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent.

« J’aime qu’on me trouve jolie. C’est un plaisir auquel je n’ai jamais voulu renoncer »

Celle_que_vous_croyez_Juliette_Binoche

Petit retour en arrière. On se souvient de la toute fin des années 80 et d’Alain Souchon qui chantait « Ultra moderne solitude ». Une chanson qui décrivait sans doute mieux que les autres le spleen d’une époque devenue impersonnelle. Trente ans plus tard, sa prophétie s’est réalisée, en pire. L’avènement des réseaux sociaux a créé un paradoxe : on peut désormais avoir des milliers d’amis virtuels tout en crevant de solitude. Mais pour passer le temps, on peut désormais s’adonner au voyeurisme en épiant ce que font les autres. Ou du moins ce qu’ils veulent bien en montrer. C’est ainsi que ce qui aurait du n’être qu’un petit jeu d’espionnage sans importance va se transformer en jeu malsain, prenant la forme d’une sorte de romance virtuelle et épistolaire, construite sur la base d’un mensonge inavouable.

« Il n’y a pas de pire rivale que celle qui n’existe pas »

Celle_que_vous_croyez_François_Civil

Spécialiste des drames intimistes, le réalisateur Safy Nebbou adapte ici le roman éponyme de Camille Laurens (lauréate du prestigieux Prix Femina pour « Dans ces bras-là ») dans lequel il parvient à réunir ses deux obsessions que sont la question de l’identité (« Le cou de la girafe », « L’autre Dumas ») et de la quête de soi (« Comme un homme », « Dans les forêts de Sibérie »). Formidablement écrit et interprété (magnifique Juliette Binoche, parfaite dans le lâcher prise), « Celle que vous croyez » transcende intelligemment son sujet de simple (més)aventure virtuelle pour le transformer en bouleversante expérience cathartique. En creux, si le cinéaste évoque les dérives de notre époque (solitude, déshumanisation au profit du monde virtuel, espace de tous les mensonges et donc de tous les possibles), il dresse surtout un admirable portrait d’une femme entre deux âges, au bord de la rupture, obligée d’extérioriser ses peurs (de vieillir, de la solitude) pour mieux les surmonter. Un des grands films français de l’année, assurément.

Celle_que_vous_croyez_Nebbou

****

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1 et 2.0) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

Côté bonus, le film est accompagné d’un Making of (40 min.).

Edité par Diaphana, « Celle que vous croyez » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 2 juillet 2019.

Le site Internet de Diaphana est ici. Sa page Facebook est ici.

A découvrir sur Cinetrafic, les bons films pour rire et autre genre de film: les amours lesbiennes au cinéma


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Dolemite is my name
wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Premier trailer pour The Way Back de Gavin O’Connor
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Enfants d’Isadora
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Gloria Mundi
wallpaper-1019588
A couteaux tirés, enquête jubilatoire