L’ADIEU À LA NUIT (Critique)

L’ADIEU À LA NUIT (Critique)L’ADIEU À LA NUIT (Critique)SYNOPSIS: Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada. Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu'il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite...

Pour son dernier film en date, André Techiné s'intéresse à un phénomène contemporain : le djihadisme et plus précisément, l'engouement suscité chez certains de la jeune génération. Loin d'être obsolète, il réussit à en comprendre toutes les subtilités et le cheminement. Si d'autres films existaient sur le sujet, tel le très réussi Le ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar, le film d' André Techiné nous apporte un éclairage supplémentaire sur le sujet, à défaut d'être différent et différenciant. Le réalisateur parvient à nous transporter dans cette histoire captivante, incarnée par des personnages fort intéressants. Le film présente une intrigue qui mérite qu'on s'y arrête tant sur le plan narratif que psychologique. Pour nous donner à voir le djihadisme, le réalisateur ne cherche pas à en expliquer les motivations. On vit juste l'attente du départ du personnage principal en même temps que lui. Ce qui est extrêmement habile, c'est qu'on ne le juge pas car paradoxalement, Alex gagne notre sympathie dès le début du film. Sa relation avec sa grand-mère Muriel ( Catherine Deneuve) est très touchante et on sent tout le lien qui unit ces deux-là. D'ailleurs, détail qui revêt son importance, cette dernière possède elle-même des origines algériennes. En cachant son projet à sa grand-mère, il s'éloigne bien sûr peu à peu d'elle mais c'est sans compter sur la lucidité de celle qui est devenue la femme de sa vie, après la mort de sa mère. A ses côtés, Lila, une amie d'enfance ( Oulaya Amamra) dont on devine tout le caractère platonique qui trace les contours de leur relation. La scène au cours de laquelle ils sont censés se marier est assez pathétique au fond : on sent qu' Alex ne désire pas Lila, qu'il la considère comme sa petite sœur (et normalement, on ne désire pas sa petite sœur). D'ailleurs, les personnages sont caractérisés avec un positionnement fort intéressant : ils semblent tous deux fragiles, timides, discrets. On peut se demander d'ailleurs si ce type de personnalité n'est pas plus enclin à tomber dans les affres de ces idéologies.

L’ADIEU À LA NUIT (Critique)

Ce que l'on pouvait légitimement redouter, c'était le style dans lequel André Techiné se plongerait pour aborder ce sujet hélas d'actualité. En réalité, il fait un cinéma qui lui ressemble. Traditionnel. Efficace. Vrai. En revanche, le seul et unique plan où il tente une fantaisie moderne crée une vraie rupture avec le reste du film. Dans une scène de réunion familiale, une adolescente en tenue légère se met soudain à danser sur Chandelier de Sia, pour mieux mettre en opposition les mœurs de l'Occident face à l'idéologie passéiste de l'islamisme. Maladroite, la scène tombe totalement à plat. Il a tenté de faire du Dolan sans l'être, ce n'est pas la même génération, ni la même réalisation. Et c'est raté. Totalement raté.

L’ADIEU À LA NUIT (Critique)

La sensibilité de Kacey Mottet Klein est au service de son jeu. On ne pouvait imaginer meilleur acteur pour incarner ce jeune homme déterminé à combattre au sein de l'État Islamique. Physiquement, il était intéressant de choisir un comédien de ce genre : celui qui semble très éloigné de ces idéologies meurtrières, en somme, celui qui n'a pas " la tête de l'emploi ". Au-delà de ses caractéristiques physiques, sa fragilité apparente, son côté taiseux contribuent à la puissance dramatique du personnage qu'il incarne. Evidemment, Catherine Deneuve est magistrale comme dans chacun de ses films, incarnant à la perfection cette grand-mère courage, cette femme forte qu'on devine. Oulaya Amamra ne démérite pas non plus : incarnant une force redoutable malgré une supposée fragilité apparente, elle forme un duo très intéressant et complémentaire avec le protagoniste de ce film.

L’ADIEU À LA NUIT (Critique)

Titre Original: L'ADIEU À LA NUIT

Réalisé par: André Téchiné

Casting : Catherine Deneuve, Kacey Mottet Klein, Oulaya Amamra...

Genre: Drame

Sortie le: 24 avril 2019

Distribué par: Ad Vitam

L’ADIEU À LA NUIT (Critique)TRÈS BIEN


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : La Malédiction de la Dame Blanche
wallpaper-1019588
First Man - Le premier homme sur la Lune
wallpaper-1019588
[AVIS] Overlord, les méchants nazis !
wallpaper-1019588
Mississippi Burning
wallpaper-1019588
Un Indien dans la Ville (1994) de Hervé Palud
wallpaper-1019588
Suspense : une nature humaine nuancée
wallpaper-1019588
LE PARRAIN (Critique)
wallpaper-1019588
Season one 375 : la rentrée des séries part 2