[AVIS] Toy Story 4, une efficace Woody Story !

[AVIS] Toy Story 4, une efficace Woody Story !

Synopsis :
Woody a toujours privilégié la joie et le bien-être de ses jeunes propriétaires - Andy puis Bonnie - et de ses compagnons, n'hésitant pas à prendre tous les risques pour eux, aussi inconsidérés soient-ils. L'arrivée de Forky un nouveau jouet qui ne veut pas en être un dans la chambre de Bonnie met toute la petite bande en émoi. C'est le début d'une grande aventure et d'un extraordinaire voyage pour Woody et ses amis. Le cowboy va découvrir à quel point le monde peut être vaste pour un jouet...

[AVIS] Toy Story 4, une efficace Woody Story !

Dès les premières secondes, quelques notes résonnent comme un éclair de nostalgie. Toy Story 4 nous remmène 24 ans en arrière avec la musique " Je suis ton ami ". Titre marquant du premier Toy Story il vient ici nous rappeler qu'on retrouve bel et bien l'équipe de Woody (et Buzz pour de nouvelles aventures. A entendre leurs voix on replonge immédiatement dans cet univers magique qu'on retrouvera pour la quatrième fois ! Encore une suite me diriez vous... mais depuis Toy Story 3 ou encore Les Indestructibles 2, Pixar a toute ma confiance quant à une suite qui évite d'être l'épisode de trop. Et ce Toy Story 4 vient nous étonner proposant bien plus qu'une suite, une aventure intérieure !

En quatre films, les temps changent et nos personnages tant aimés évoluent. C'est à l'arrivée de Fourchette (Pierre Niney en VF / Tony Hale en VO) un des nouveaux personnages, que tout va basculer dans la vie de Woody. Celui qui est la figure emblématique de Toy Story va prendre une place beaucoup plus importante dans ce nouvel épisode; qui ne sera sans doute pas le dernier. Woody Story comme j'aime l'appeler ce Toy Story 4 va ainsi faire partir le Cow-boy dans une quête existentielle, une quête qu'il fera quasiment seul même si Buzz, Monsieur Patate, Jessie, Zigzag et les autres ont leur petite place dans cette nouvelle aventure.

Et Comme Pixar aime le faire, le film va jouer avec nos émotions. Si la fin peut être larmoyante pour certains, les nouveaux personnages offrent au film un rythme effréné et du comique bien dispersé. L'hilarant Duke Caboom (Keanu Reeves en VO / Marc Arnaud en VF), la poupée Gaby Gaby (Angèle en VF / Christina Hendricks en VO), ou encore les peluches Ducky (Jamel Debbouze en VF / Keegan-Michael Key en VO) et Bunny (Jordan Peele) ne manqueront pas de croiser Woody dans sa quête. Le film, via le personnage de Woody explore un aspect que la saga n'avait jamais abordé, l'immensité du monde et le destin des jouets perdus ! Woody apprendra qu'être un jouet perdu peut être une perspective de vie certes dangereuse, mais fascinante.

[AVIS] Toy Story 4, une efficace Woody Story !THREE-IN-ONE - He's not a fork. He's not a spoon. And most of all, Forky is not a toy! At least that's what he thinks. Bonnie created him from an assortment of supplies Woody's retrieved from the kindergarten trash can. So, it's no wonder Forky feels strongly that he's trash and not a toy. Featuring Tony Hale as the voice of Forky, Disney and Pixar's "Toy Story 4" opens in U.S. theaters on June 21, 2019. ©2019 Disney/Pixar. All Rights Reserved.

Des réponses que Woody ne trouvera pas seul. On retrouve dans ce nouvel opus Bo La Bergère (Audrey Fleurot en VF / Annie Pottsen VO) absente du troisième opus et qui se cantonnait dans Toy Story 1 & 2 d'un rôle secondaire, prends ici un rôle décisif et important. John Lasseter réalisateur des premiers Toy Story l'avait d'ailleurs annoncé ainsi, le film sera une histoire d'amour entre Woody et Bo La Bergère. Totalement absent de ce nouvel opus à cause de son licenciement suite au scandale de l'affaire Weinsten, John Lasseter n'a cependant pas totalement tord !

A l'image d' Elastigirl dans les Indestructibles 2, Pixar aime donner sa chance aux personnages féminin forts. Bo La Bergère est de ceux ci, et aidera Woody dans ses choix et sa décision finale. Woody découvre le monde par Bo La Bergère et offre (plus ou moins) aux fans la Love-story que tout le monde attendait.

Rien de niait ou de non réfléchi, pour son premier long métrage Josh Cooley nous fait voyager là où il veut nous emmener, effet nostalgique garanti on retrouve tous notre âme d'enfant devant cette nouvelle réussite des studios à la lampe. Une réussite qui passe aussi beaucoup par une esthétique grandiose et bluffante accompagné des douces notes mélodieuses de Randy Newman déjà à l'oeuvre sur les premiers. Pour ce nouveau film Pixar a mis la barre très haute concernant l'esthétique avec un réalisme bluffant notamment sur la scène d'ouverture sous une pluie magnifique. Il paraîtrait même que le degré de réalisme a dû être diminué parce que le rendu était trop réel. Pour vous dire... Il suffit de regarder les trois premiers pour s'apercevoir des prouesses techniques, c'est incroyable !

Vous l'aurez compris Toy Story 4 ne surpasse peut être pas ses prédécesseur mais apporte sa pierre à l'édifice et nous emmène dans une Woody Story comme jamais vu auparavant. Ce nouvel opus est porteur de nouvelles idées bien de son temps, et parvient à faire passer des messages de manières subtiles. Une ouverture sur une nouvelle ère pour les personnages (on retrouvera Fourchette dans une série Disney +, la plateforme de VOD Disney), qu'on retrouvera (sans doute) prochainement avec grand plaisir ! En attendant Pixar vous donne rendez vous le 4 Mars 2020 pour de Dan Scanlon (Monstres Academy) et le 24 Juin 2020 pour de Pete Docter (Vice-Versa, Monstres et Cie, Là Haut...). Exception à la règle, Toy Story 4 ne sera pas accompgné de court métrage comme les autres Pixar, cependant vous retrouverez quelques scènes post-générique !


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Glass
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Working Woman
wallpaper-1019588
Nouveau trailer pour le biopic Stan & Ollie de John S. Baird
wallpaper-1019588
The French Dispatch : Le prochain Wes Anderson sortira bien en 2020
wallpaper-1019588
Lady Gaga en vedette du remake de La Petite Boutique des Horreurs ?
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #4. The Big Lebowski
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Un Jour de Pluie à New York