[COOKIE TIME A ANNECY] : Jour 2

[COOKIE TIME A ANNECY] : Jour 2

Vous savez ce qui est génial ? C’est de se réveiller et de s’apercevoir que Annecy n’était pas un rêve. Je suis toujours dans la ville, j’ai bien mon accréditation et je suis parée pour une nouvelle journée. 


Une deuxième journée bien remplie également. Pas d’orage cette fois, mais une pluie fine en continue et des nuages qui font toutes les nuances de gris (David Yates va s’en inspiré à coup sûr pour son prochain film). J’ai réussi l’exploit de ne pas oublier mon parapluie de la journée. Vais-je connaître Annecy sous le soleil ? Le suspens est pour l’instant à son comble.

J’ai commencé par un film de la compétition, White Snake. Film chinois, réalisé par Amp Wong et Ji Zaho. C’est Wong qui est venu présenté le film, avec sa productrice. C’était sa toute première fois à Annecy et le réalisateur était excité comme un enfant. Il a fait un selfie avec la salle et était profondément touché d’avoir la chance de présenter son film ici. La productrice était tout aussi chou,  curieuse d’avoir l’opinion d’autres cultures, car pour elle White Snake est un film purement chinois. Elle a même proposé aux festivaliers de venir la voir à la fin de la séance pour lui parler. C’est vraiment ce qui me plait le plus dans ce festival : la proximité qu’on peut avoir avec les réalisateurs.trices, producteurs.trices, techniciens.nes et la passion qu’ils et elles transmettent. [COOKIE TIME A ANNECY] : Jour 2Ensuite, j’ai assisté à la séance spéciale DreamWorks, où la dirigeante du studio Margie Cohn nous a présenté les trois prochains projets. Mais avant, nous avons eu droit à un montage émouvant de la saga Dragons et un passage express de Dean Deblois (jury cette année) pour nous remercier de l’engouement. Premier projet, le film Abominable, qui sort le 23 octobre, réalisé par Jill Culton et Todd Wilderman. DreamWorks s’est associé à Pearl, un studio chinois, pour nous proposer une aventure dans le paysage chinois. Margie Cohn et Peilin Chou (des studios Pearl) étaient fières de présenter le film comme le premier à avoir autant de femmes aux postes clés. C’est Jill qui a porté le projet, s’inspirant de son chien pour créer le personnage de Everest, le Yéti trop mignon du film. Nous avons même eu droit de découvrir vingt-cinq minutes du film et j’ai très hâte de voir le film en entier. Ensuite, le réalisateur Andy Erekson nous a montré son court-métrage Marrooned. Si vous êtes fan de petit robot comme moi, vous allez trouver votre compte dans ce film tout mignon. Ensuite, Walt Dohrn est venu nous parler de la suite des Trolls. Les Trolls 2, World Tour est un film qui promet d’être plus coloré, plus fou que le premier. Plus de musique, plus de paillettes, nouveaux personnages, … Je vous le dit, vous n’êtes pas prêt. [COOKIE TIME A ANNECY] : Jour 2Ensuite, j’ai eu la chance d’être invité à fêter les vingt ans de Eurozoom, distributeur à qui je dois un de mes films préférés de cette année Liz et l’oiseau bleu. Ils n’ont pas loin de quatre films à Annecy cette année, dont deux que j’ai déjà vu : Buñuel  après l’âge d’or et Les enfants de la mer (vous pouvez voir mes billets dans la section “critiques”, instant auto-promo). Enfin, j’ai fini ma journée par une séance de court-métrages en compétition. Gros coup de cœur pour les films Not your panda de Tigris Alt. Sakda, Peace of meat de Junxiang Huang et Udhanut zivot de Ivana Bosnjak et Thomas Johnson. 


La deuxième journée se termine déjà, j’ai pu assisté à quelques minutes de Ratatouille, diffusée au cinéma en plein air ce soir, malgré la pluie. Je suis admirative de ces gens qui sont restés sous leur parapluie debout tout le long du film. Petite pensée pour ces passionnés de Rémy et sa cuisine.


A demain pour de nouvelles aventures. 


Laura Enjolvy 

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Art of Self-Defense
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #68. The Principal
wallpaper-1019588
Trouver l’inspiration, tricher contre sa muse
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Camille
wallpaper-1019588
Matthias et maxime (2019) de Xavier Dolan