[CRITIQUE] : Nous finirons ensemble

[CRITIQUE] : Nous finirons ensemble
Réalisateur : Guillaume Canet
Acteurs : François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Benoît Magimel, Valerie Bonneton, Pascale Arbillot,..
Distributeur : Pathe Films
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 2h13min

Synopsis :

Préoccupé, Max est parti dans sa maison au bord de la mer pour se ressourcer. Sa bande de potes, qu’il n’a pas vue depuis plus de 3 ans débarque par surprise pour lui fêter son anniversaire ! La surprise est entière mais l’accueil l’est beaucoup moins...
Max s’enfonce alors dans une comédie du bonheur qui sonne faux, et qui mettra le groupe dans des situations pour le moins inattendues.
Les enfants ont grandi, d’autres sont nés, les parents n’ont plus les mêmes priorités... Les séparations, les accidents de la vie... Quand tous décident de ne plus mettre de petits mouchoirs sur les gros bobards, que reste-t-il de l’amitié ?


Critique :

Même s'il est bien moins réussi que #LesPetitsMouchoirs, #NousFinironsEnsemble est une sympathique comédie, réussie grâce à son alternance perpétuelle entre le rire et l’émotion et à la partition remarquable d'un Laurent Lafitte juste excellent (@DchiffresDfilms) pic.twitter.com/L6hh5iSl5m— FuckingCinephiles (@FuckCinephiles) 19 avril 2019

9 ans après Les Petits Mouchoirs sort la suite (pas tellement) attendue : Nous finirons ensemble.

La bande à Canet est bel et bien réunie (il y a même une petite place pour Jean, tout de même), et ils ont tous bien changé. On en est ravis, la dernière chose à faire était de rester ancré dans les personnages bien cadrés du premier film. Ici, plus rien ne va, plus personne n’est ni ne sait qui il est et c’est ensemble qu’ils le (re)découvriront.

[CRITIQUE] : Nous finirons ensembleCe qui crève l’écran, c’est la nouvelle confiance de Canet par rapport à son potentiel comique. On suppose qu’après Rock’n’Roll, notre Guillaume national a compris qu’il savait faire rire, qu’il avait un bon second degré et que ça fonctionnait bien. Banco ! Ca marche. Le film est réussi grâce à son alternance perpétuelle entre le rire et l’émotion, entre la comédie et le drame, entre Laurent Lafitte et les autres. Dès qu’une scène frôle la larme à l’œil (et oui, quand je disais émotion je le pensais), le personnage d’Antoine (Lafitte) est souvent là pour nous faire rire.

Excellent dans son rôle de benêt touchant, le comédien de la Comédie Française porte à lui seul la charpente comique de l’intrigue. Mais il est très bien entouré, et tous (enfin presque) interprètent à la perfection leurs personnages en pleine évolution. Cluzet a toujours été bon en dépressif hystérique, Cotillard pète un câble comme pas assez souvent, Magimel joue toujours à merveille la perdition, Lellouche la maturité (et oui) et Arbillot la liberté. Une petite pensée tout de même pour Valérie Bonneton à qui on a refilé les scènes inutiles et assez bas de gamme qui ont dû se boucler en une journée de tournage… Malheureusement au milieu de tout ce gratin, on retrouve une Clémentine Baert bien en-dessous du lot, et c’est bien dommage. A cela s’ajoute José Garcia, mince et bronzé, fidèle à lui-même.

[CRITIQUE] : Nous finirons ensembleLes images sont belles, aidées par un paysage sublime et des baraques bourgeoises qui font rêver. En somme, Nous finirons ensemble n’est pas un grand film, c’est sûr, mais il a le bon ton et ça, c’est important.

Mais Guillaume, si tu nous écoutes, c’était très sympa par contre la règle jamais 2 sans 3 ne s’applique pas au cinéma !


Eloïse Rocca


[CRITIQUE] : Nous finirons ensemble

wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour No Time To Die de Cary Fukunaga
wallpaper-1019588
Trailer final pour Uncut Gems de Ben et Joshua Safdie
wallpaper-1019588
LA VALSE DE L’EMPEREUR (Critique)
wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020