[CRITIQUE] Mon Bébé

[CRITIQUE] Mon Bébé
Réalisateur : Lisa Azuelos
Acteurs : Sandrine Kiberlain, Thais Alessandrin, Victor Belmondo, Yvan Attal,...
Distributeur : Pathé Distribution
Budget :-
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : Français
Durée : 1h27min

Synopsis :

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa "petite dernière", vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada. Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent...


Critique :

#MonBébé s'apprivoise comme une quasi-suite de LOL, mais la séduction marche -avec modération- grâce a la tendresse du récit, a certains dialogues pétillants incarné par la vraie force du film : Sandrine Kiberlain. Lumineusement délirante. (@Thiboune) pic.twitter.com/wQrA3vq8DU— FuckingCinephiles (@FuckCinephiles) 14 mars 2019

10 ans après LOL, Lisa Azuelos offre une quasi-suite a son long-métrage avec cette histoire reprenant les codes de la cinéaste : milieu aisé, des mères/filles meilleures amies et un peu de fumette. Loin d’être honteux, Mon Bébé souffre de son statut de variante d’un thème déjà trop écumé.

Sur un scénario simplissime, la réalisatrice tient à poser son regard avec plus ou moins de justesse les relations mêmes/filles, enfin non, pour être précis elle nous décrit sa relation mère/fille. Largement autobiographique, Mon Bébé est donc une proposition du cœur, le film parvient ainsi à se parer d’une grande tendresse qui ne verse jamais dans le cul-cul ou le niais.

[CRITIQUE] Mon BébéCette « chronique » est agréable tout du long, grâce notamment aux nombreuses situations cocasses, mais également à des dialogues pétillants par instants. La vraie force du long-métrage vient avant tout de Sandrine Kiberlain, on a presque envie de remercier Lisa Azuelos d’avoir délaissé Sophie Marceau. Cette dernière était sympathique dans LOL, mais Sandrine Kiberlain est au-delà du terme sympathique, elle est tout simplement irrésistible dans ce rôle. Insufflant une énergie communicative à l’ensemble de la distribution, elle surnage chacune de ses scènes et nous colle de façon assez inexplicable un grand sourire.

Ainsi, dans l’ensemble Mon Bébe n’est pas un mauvais film, juste une sorte de maxi Best of de l’ensemble des films de Lisa Azuelos. Autrement dit, une étude -trés- superficielle de la société -parisienne- d’aujourd’hui, mais parvenant a rattraper le tout grâce a une certaine tendresse et une agréable sensation de légèreté.


Thibaut Ciavarella


[CRITIQUE] Mon Bébé

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Okko et les Fantômes
wallpaper-1019588
Affiche IMAX pour Venom de Ruben Fleischer
wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Les Croix de Bois (1932) de Raymond Bernard
wallpaper-1019588
Premières images officielles pour Ford v Ferrari de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Yves signé Benoît Forgeard
wallpaper-1019588
Mandibules : Quentin Dupieux se paye un joli casting pour son prochain film
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Sibyl