Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Depuis le début de l’année, il y a pas mal de nouvelles sorties comics. On revient donc sur celles qui nous ont le plus marqué, de Maestros à the Old Guard en passant par quelques Mignola et un petit nouveau Atomic Robot.

Maestros

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Après une collaboration avec le génial Brian K Vaughan (Saga) sur l’anecdotique We stand on guard, le dessinateur Steve Skroce se met également au scénario pour proposer Maestros, dispo chez Hi Comics. Dans un multivers dominé par la magie et un maestro tout puissant, , tout est remis en question. En effet, le maestro vient d’être assassiné et un coup d’état a lieu. Le seul héritier encore vivant est l’un de ses fils renié et élevé sur Terre, sans magie, et sans règle. Il va donc rapidement devoir s’approprier le pouvoir et lutter contre des ennemis comploteurs prêts à tout pour remodeler l’univers selon leurs envies.

Voilà un programme qui n’est certes pas très original, mais est raconté avec une efficacité redoutable avec son lot de rebondissement et de mises à mort assez trash. Le sang gicle, les personnages sont assez cinglés, à tel point qu’on les imagine bien dans les univers de Mark Millar ou Warren Ellis. Mais c’est aussi rempli de petites idées sympas et pour peu qu’on accroche au style graphique, c’est un vrai plaisir de lecture.

the Old Guard

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Après Lazarus et Black Magic, Glénat Comics continue de nous proposer les excellentes nouvelles séries de Gregg Rucka. Cette fois il s’agit d’un groupe de personnages immortels qui se mêlent des affaires du monde comme mercenaire. Au moment où une nouvelle pourrait rejoindre leur groupe, on soupçonne l’un d’entre eux de traîtrise et de révéler leur existence au monde.

Rucka oblige, les personnages principaux sont des femmes fortes entourées d’hommes plus ou moins dignes d’elles. Un discours féministes encore une fois bien porté dans une histoire globale au potentiel assez fort. Ce premier tome dévoile en effet un univers et un concept qui promettent beaucoup, à la fois pour développer des personnages passionnants mais aussi des intrigues noires et pleines de surprises. Seule ombre au tableau, le dessin de Leandro Fernandez pas vraiment à la hauteur de l’auteur, toujours en surface et n’arrivant pas forcément à capter les émotions des personnages, quand il peut parfois arriver à dessiner un visage de façon correcte. Heureusement que le récit arrive à nous faire passer à travers le dessin parfois approximatif.

Hellboy & BPRD 1955

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Ce n’est pas parce que Hellboy est terminée que l’univers du démon rouge s’arrête. Non, Mike Mignola a toujours des choses à raconter sur son passé et sur la création du BPRD. Dans ce nouveau volume on plonge en 1955 avec 3 aventures dont la principale convoque des kaijus. Oui, le reste sera plutôt anecdotique même si ça se lit assez simplement.

Les Chroniques de Corum

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Et Delcourt continue avec Mike Mignola en publiant l’un de ses travaux de jeunesse, quand il s’est associé à l’auteur Mike Baron pour adapter en BD les livres de Michael Moorcock (Elric). Nous voilà donc dans un univers de fantasy à suivre les mésaventure du rince Corum, seul survivant de son peuple, tombant amoureux d’une princesse au milieu d’une bataille et devant aller jusqu’à affronter les dieux du chaos pour la sauver. Le récit sent la patte de son auteur qui rappelle également la rage des Conan.

Mais le titre vaut surtout le coup pour la composition de Mike Mignola qui n’avait pas encore développé son style tranché de Hellboy. Ici  il plonge dans le détail de l’univers de Moorcock et le rend tangible. Son sens du découpage est bien déjà présent et son trait rend justice à l’anti-héroïsme de son personnage. Une curiosité à découvrir.

Atomic Robo

Comics en vrac : Old Guard, Maestros, Hellboy, Atomic Robo

Parmi les nouveau labels apparus l’année dernière, on ne s’était pas encore penché sur l’offre de Paperback (Casterman). C’est maintenant chose faite avec Atomic Robo. Le principe est plutôt simple et reprend grandement la recette de Hellboy : un robot construit avant la seconde guerre enquête avec une équipe sur des phénomènes étranges et doit mettre fin aux agissements d’un docteur fou. Seconde guerre, steampunk, guerre froide, nazis, fourmis géantes, pyramides mouvantes, … C’est bien rempli d’idées, c’est fun, et surtout c’est très frais. Une lecture simple qui fait plaisir.


wallpaper-1019588
Ant-Man et la Guêpe
wallpaper-1019588
Shazam !
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Killing
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF pour Unicorn Store de et avec Brie Larson
wallpaper-1019588
Once upon a time in hollywood – 15/20
wallpaper-1019588
Les Fauves (2019) de Vincent Mariette
wallpaper-1019588
LE PROFESSEUR (Critique)
wallpaper-1019588
Première affiche VF pour Underwater de William Eubank