Roma

Roma
Lors de mes parties il y a quelques années sur un jeu en ligne, j'ai connu un joueur qui avait fait sienne, une citation de Héraclite d'Ephese « Rien n'est permanent sauf le changement ». Et elle n'a jamais été aussi vraie qu'aujourd'hui, aucun domaine ne semble à l'abri d'un profond bouleversement, que cela soit en bien ou malheureusement en mal. Le cinéma n'en est pas exempt, avec l'arrivée des plateformes de SVOD par exemple c'est une certaine idée du cinéma qui est amenée à évoluer, hors des sentiers battus, hors des salles obscures et comme pour tout, il y a ceux qui tirent leurs épingles du jeu et ceux qui craignent cela, avec les cinéastes et les spectateurs comme juges de paix au milieu !
Un état de fait, qu' Alfonso Cuaron a fait siens, en acceptant l'opportunité d'être distribué par Netflix et cela sans jamais renier l'amour qu'il porte à son métier de cinéaste, ainsi que de la salle de cinéma, pilier selon lui inamovible de cet art. Une décision qui ne fut pas sans conséquence, Malgré les « polémiques » stériles, « Roma » est la plus belle des réponses qu'il pouvait nous apporter. C'est un film à son image, ambitieux, sincère, toujours en mouvement et respectueux de ce qui lui tient à cœur. Une histoire d'amitié, de fidélité, d'amour et de famille, ou se mêle les souvenirs de son enfance, dans sa maison de famille, avec comme point d'orgue, un hommage à sa nounou …
Et si l'on excepte la beauté du film d'un point de vue pictural, ou encore l'élégance avec laquelle Alfonso Cuaron filme ça, l'histoire dans laquelle on rentre ou pas, m'a profondément touché, parce que dans les yeux de Cléo, dans sa vie, j'ai revu un peu de la vie d'une femme que j'adorais, qui fut femme de ménage . Loin d'avoir eu le quotidien de Cléo, elle a servi des enfants à la cantines, elle a fait les garderies, le matin comme le soir, avec un dévouement qui m'a toujours impressionné. Mais une chose est certaine, c'est qu'elle a toujours manqué de considération, notamment par son employeur, qui n'a jamais hésité à la remplacer …
Une chose que Cuaron n'oublie pas, en signant ce film ! Car si au premier coup d'œil, on assiste au quotidien d'une famille moyenne, avec ses employés de maison, il s'agit surtout de voir ce que pouvait faire Cléo au quotidien. C'est ainsi qu'on la voit avec la famille, les enfants, les lever, les réveiller ou encore avec ses amis, bref on découvre qu'il y a une vie derrière un travail que certains trouveront dégradant. Une humanité mise en lumière par la douceur du regard que porte Cuaron, dans les bons comme dans les mauvais moments, ou cette famille, montre toute la considération et l'attachement qu'ils ont pour elle, malgré la différence de classe sociale …
Un recul plein de clairvoyance, qui a défaut de m'épater, fait de « Roma » un film profondément humain. Alfonso Cuaron se livre, avec modestie et remue ses souvenirs, ainsi que les miens, parce que la femme dont je vous parle, c'était ma mère …

Roma

wallpaper-1019588
Écouter le Cinéma
wallpaper-1019588
ROULEZ JEUNESSE (Critique)
wallpaper-1019588
Top 5 des performances de Christian Bale
wallpaper-1019588
Masterclass Jean-Marie Roth
wallpaper-1019588
L'Emprise (1934) de John Cromwell
wallpaper-1019588
Box-Office US du week-end du 19/04/2019 : La Dame Blanche prend les commandes du B.O. !
wallpaper-1019588
Brian Tyree Henry aux côtés de Jennifer Lawrence pour la prochaine production A24 ?
wallpaper-1019588
Jeon Jong-seo en vedette de Blood Moon signé Ana Lily Amirpour ?