Mortal Engines

Mortal EnginesMortal Engines
Mortal Engines
Mortal Engines
Pourquoi voir Mortal Engines ?
Mortal Engines est l'adaptation du roman de Philip Reeve intitulé Mécaniques Fatales (Mortal Engines), publié en 2001, le roman de science-fiction est le premier tome de la série Tom et Hester (Mortal Engines Quartet), trois autres tomes ont été publiés par la suite.
Le roman Mécaniques Fatales a également remporté de nombreux prix dont le Notable Children's Books et le Nestlé Smarties Book Prize.
Mortal Engines nous plonge dans un monde ravagé par un holocauste nucléaire, les villes sont obligées de se déplacer pour trouver des ressources, quand elles n'en trouvent pas, elles capturent des villes plus petites, c'est le cas de la ville de Londres, en chasse permanente de villes pour alimenter son immense mécanique, son regard se tourne sur une petite ville allemande qui abrite Hester Shaw.
Une fois la petite ville interceptée, Hester Shaw poignarde Thaddeus Valentine, un homme important de Londres, elle est arrêtée extrémiste par Tom Natsworthy, un nostalgique de l'ancien monde, Hester et Tom vont découvrir ensemble le plan de Valentine.
On pourrait dire que Mortal Engines se situe dans une période postapocalyptique, sauf que la guerre nucléaire (La Guerre des Soixante Minutes) c'est déroulée il y a plus de 1000 ans, la société c'est donc adaptée et désormais une nouvelle époque est née, en témoigne les villes mobiles.
C'est la productrice Deborah Forte (Chair de Poule - Le Film, À la croisée des mondes : La boussole d'or, L'indien du Placard) qui a proposé à Peter Jackson de réaliser l'adaptation du roman, la productrice a été embarquée par l'histoire de ces villes mobiles et son univers très riche, elle a immédiatement pensée au réalisateur du Seigneur des Anneaux pour porter cette histoire sur grand écran.
Devant l'enthousiasme de Deborah Forte, Peter Jackson a lu le livre de Philip Reeve et a été séduit par le projet d'adaptation, néanmoins Mortal Engines a dû attendre avant d'avoir droit de prendre vie sur grand écran, Peter Jackson étant occupé sur le trilogie du Hobbit.
Le projet d'adaptation du roman Mortal Engines avait de quoi susciter l’intérêt surtout quand un certain Peter Jackson est attaché au projet, réalisateur entre autre de la trilogie du Hobbit, du remake de King Kong mais surtout de la trilogie du Seigneur des Anneaux qui a remportée pas moins de 17 Oscars, Peter Jackson est un réalisateur qui ne laisse pas indifférent devant un tel palmarès.
Pendant longtemps Peter Jackson devait être derrière la caméra mais finalement il confia le poste de réalisateur à Christian Rivers, pour lui c'est une grande première puisque Mortal Engines est le premier long métrage qu'il réalise, néanmoins Christian Rivers n'est pas un inconnu dans la grande famille du cinéma et encore moins aux yeux de Peter Jackson puisque les deux hommes se connaissent très bien.
Christian Rivers est un collaborateur fidèle de Peter Jackson, depuis Braindead, il réalise les storyboards de tous les films du réalisateur néo-zélandais, Rivers est également technicien d'effets spéciaux, il a d'ailleurs remporté l'Oscar des meilleurs effets visuels pour King Kong, ainsi que le BAFTA Awards des meilleurs effets visuels, récompenses partagées avec Richard Taylor, Joe Letteri et Brian Van't Hul.
Rivers a également été réalisateur de la seconde équipe de tournage sur Peter et Elliott le dragon, il est également l'un des réalisateurs du film Minutes Past Midnight et le réalisateur du court métrage Feeder.
Le projet est donc entre de bonnes mains, et puis Peter Jackson n'est pas loin puisqu'il produit le film et participe à l'écriture du scénario avec Philippa Boyens et Fran Walsh.
Pour un blockbuster, Mortal Engines possède très peu de tête connues dans son casting, on reconnaîtra sans mal Hugo Weaving, connu de tous pour ses rôles mythiques comme celui de Elrond dans Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit et celui de l'agent Smith dans Matrix, néanmoins réduire l'acteur australo-britannique juste à ces deux rôles serait injuste puisqu'il a notamment joué dans V pour Vendetta, Priscilla, folle du désert, Le vieux qui lisait des romans d'amour, Wolfman et Tu ne tueras point.
Il a également été récompensé pour ses rôles dans Proof, The Interview, Little Fish, Oranges and Sunshine, Haute couture et Jasper Jones.
Hugo Weaving retrouve Peter Jackson et Christian Rivers après les deux trilogies consacrées aux hobbits et à la Terre du Milieu, il incarne ici Thaddeus Valentine, un historien devenu une figure très importante de Londres, un personnage aux deux visages qui a un seul et unique but, faire revenir une ancienne arme à la vie pour asservir tous ceux qui ne veulent pas se soumettre.
Le personnage de Valentine va comme un gant à Hugo Weaving, son talent n'est plus à prouver et ici il nous le montre une nouvelle fois, pour incarner les héros du film, Weaving est accompagné par Hera Hilmar (An Ordinary Man, Le Lieutenant Ottoman), de son vrai nom Hera Hilmarsdóttir, une actrice islandaise, fille du réalisateur Hilmar Oddsson et de l'actrice Thórey Sigthórsdóttir, Hera Hilmar a tapée dans l’œil de la production et dans celui de Christian Rivers.
Hera Hilmar a été tellement impressionnante qu'elle a décroché son rôle sans jamais avoir rencontré l'équipe du film, elle incarne parfaitement le personnage d'Hester Shaw, à la fois fragile et forte, ange vengeur et proie.
On retrouve également l'acteur irlandais Robert Sheehan (Killing Bono, Moonwalkers), Leila George, la musicienne Jihae Kim, Stephen Lang, Patrick Malahide (Billy Elliot, US Marshals) et Colin Salmon (Demain ne meurt jamais, Braquage à l'anglaise).
Dans Mortal Engines tous les personnages n'ont pas eut le droit aux mêmes traitements, Hester Shaw, Shrike et un peu Thaddeus Valentine, on eut la chance d'un développement de personnage, les autres, nombreux, sont à peine abordés, surtout Tom Natsworthy, Anna Fang et Katherine Valentine.
Par contre le personnage Shrike est une très bonne surprise, incarné par Stephen Lang grâce performance capture, une technique que Weta Digital maitrise à la perfection, et oui, les équipes du studio Weta Digital ont travaillé à la conception des effets visuels et des images de synthèse sur des films comme King Kong, Le Seigneur des Anneaux, La Planète des Singes, Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne ou encore Avengers: Infinity War, c'est donc avec une grande maîtrise que Shrike a pris vie sur grand écran.
Le scénario du film n'a rien d'extraordinaire, à part les villes mobiles, on sait où le film va nous mener, que ce soit l'histoire générale des antitractionnistes contre la villes de Londres où encre la relation entre Hester et Tom, après ce n'est pas bien dérangeant si on accepte que Mortal Engines soit un divertissement, c'est d'ailleurs le grand point fort du film, il offre au public un grand spectacle visuellement réussit et maîtrisé.
Alors oui Mortal Engines ne possède pas le coté épique du Seigneur des Anneaux ou du Hobbit, néanmoins il possède un univers riche où tout semble possible.
Les équipes ont apporté un soin tout particulier aux décors, en témoigne le décor de Port-Eden, un port aérien qui semble sortir tout droit d'un film de Hayao Miyazaki, la ville de Londres n'est pas en reste, une ville gigantesque qui possède une machinerie colossale et une architecture soignée.
Mortal Engines change des blockbusters hollywoodiens qui ont tendance à tous se ressembler, Christian Rivers nous offre un film rythmé de bout en bout, du spectacle de grande qualité où l'univers semble infini, les équipes techniques ont fait un travail colossal pour nous livrer un film d'aventure généreux qui nous en met plein la vue.


Une aventure épique
Mortal Engines

Synopsis :


Dans un monde ravagé par un holocauste nucléaire, les villes sont obligées de se déplacer pour trouver des ressources, quand elles n'en trouvent pas, elles capturent des villes plus petites, c'est le cas de la ville de Londres, en chasse permanente de villes pour alimenter son immense mécanique, son regard se tourne sur une petite ville allemande qui abrite Hester Shaw.
Une fois la petite ville interceptée, Hester Shaw poignarde Thaddeus Valentine, un homme important de Londres, elle est arrêtée extrémiste par Tom Natsworthy, un nostalgique de l'ancien monde, Hester et Tom vont découvrir ensemble le plan de Valentine.

Mortal Engines

Anecdotes :


Mortal Engines est adapté du roman éponyme de Philip Reeve.
Mortal Engines
La musique du film est signée par Junkie XL, de son vrai nom Antonius Holkenborg, le musicien néerlandais a auparavant travaillé sur des films comme Mad Max: Fury Road, Batman v Superman : L'Aube de la justice et Tomb Raider.
Mortal Engines
Le budget du film est estimé à 100 000 000 $.
Mortal Engines
WingNut Films est une société de production néo-zélandaise créée par Peter Jackson en 1986.
Mortal Engines
Mortal Engines a été tourné en Nouvelle-Zélande.
Mortal Engines

Affiches

Mortal Engines
Mortal Engines
Mortal Engines
Mortal Engines
Mortal Engines

wallpaper-1019588
Première bande annonce VF pour Unicorn Store de et avec Brie Larson
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
First Man - Le premier homme sur la Lune
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Affiche US pour Noelle de Marc Lawrence
wallpaper-1019588
Affiche US pour le live-action La Belle et le Clochard de Charlie Bean
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Baronnes
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Late Night